sf

  • De la bonne SF !

    mallette 

    Quelle ne fut pas la surprise de l’héroïne, dénommée Piwaï, lorsqu’elle se rendit compte que son Adonis d’un soir et ex-petit ami, auquel elle s’était menottée en guise de jeu amoureux, s’était métamorphosé en une mallette jaune… indestructible et porteuse d’un message : "Livrez-moi au laboratoire des sciences génétiques, 9753, Dawin. J’explose dans une décade et quatre jours". 

     

    Le jeu vira dès lors au cauchemar, d’autant que l’homme s’était bien entendu volatilisé.

     

    Piwaï, experte en vol de tableaux de grands maîtres du temps jadis, mais handicapée par le poids de cette mallette, « sollicita » l’intervention de Tévy Wart, un médecin/généticien hors-la-loi ( la génétique est une science interdite ).

     

    Un troisième personnage central, Diane de Kelton, dont l’histoire nous est contée dans le livre deuxième, les rejoindra dans la jungle dawinienne. Pour un suspense à la « Indiana Jones »…

     

    Ce triptyque écrit à l’américaine – l’auteure n’attend pas trois pages pour nous plonger au cœur de l’action – mériterait mieux qu’une simple brève. Pour un premier livre, cette jeune carabine n’a pas loupé sa cible. C’est sans conteste un beau tir groupé…

     

     

    La mallette jaune

    de Carole Boudebesse

    Editions Glyphe, 436 pages, 23,00 euros

    ISBN 2-911119-75-4

    Diffusion en Belgique : contacter l'éditeur