ecstasy

  • Beigbeder le déjanté a encore frappé !

    beigbeder 

    Lorsqu’on entreprend la lecture d’un livre écrit par Frédéric Beigbeder, on peut s’attendre à tout… et à rien, car cet écrivain pétri de génie littéraire a le don d’alterner l’excellence et la médiocrité, le tout en un seul bouquin. Pour « Nouvelles sous ecstasy », il ne déroge pas à la règle. Peu épais, ce livre de poche comporte 14 nouvelles. Certaines franchement barbantes, comme par exemple les deux premières… ( un conseil, commencez directement à la troisième ), d’autres réellement désopilantes ( L’homme qui regardait les femmes I, La nouvelle la plus dégueulasse de ce recueil ), d’autres encore pour le moins originales ( Manuscrit trouvé à Saint-Germain-des-Prés, Extasy à Go-Go ). Si vous êtes quelqu’un d’ouvert avec un petit côté libertin, vous ne regretterez pas votre achat. Si par contre vous êtes un janséniste marié à une grenouille de bénitier, vous vitupérerez haut et fort contre ce texte infâme, mais vous le lirez en cachette dans votre garage.

     

    Nouvelles sous ecstasy

    De Frédéric Beigbeder

    Folio n° 3401 – 108 pages – ISBN 2-07-041358-6