duras

  • MARGUERITE DURAS !!!

    duras

    Que l’on soit un lecteur « durassien » ou non, on ne peut nier l’importance du personnage « Marguerite Duras » dans le paysage littéraire de notre défunt 20e siècle. Passant outre la réputation d’avarice et de mauvais caractère de Marguerite Duras, je me suis surpris à découvrir la vraie Marguerite, grâce à la plume de Jean Marc Turine, un auteur bruxellois, qui fut l’un des proches de la famille Duras.

     

    Emaillé de nombreuses lettres et photos, ce livre revêt une valeur de coffre-fort dont la porte s’est enfin ouverte dix ans après le décès de l’écrivaine ayant reçu, souvenez-vous, le prix Goncourt en 1984 pour L’amant.

     

    Le fait que ce livre ait été publié par une modeste maison suisse – Metropolis – et non par Gallimard, Seuil, Grasset ou quelque autre institution parisienne, démontre une nouvelle fois que le monde de l’édition ne doit pas se borner à quelques rues du 6e ou du 7e arrondissement de Paris. La qualité se nourrit de la diversité et il faut impérativement assurer la survie de celle-ci.

     

    Jean Marc Turine signe une œuvre utile, plaisante et rudement bien documentée.

     

    « La vie est une sorte d’épiphénomène planétaire d’une absurdité totale, mais qu’il faut quand même vivre, alors on trouve des palliatifs à cette inanité, à cette absurdité totale que sont les religions etc., etc. Bon, ce n’est pas parce que Dieu n’existe pas qu’il faut se tuer, je pense que c’est parce que Dieu n’existe pas qu’il faut s’en foutre et être joyeux… »

    Marguerite Duras

     

    5, rue Saint-Benoît

    3e étage gauche

    Marguerite Duras

    de Jean Marc TURINE

    Editions Metropolis, 224 pages, PV 28,00 euros

    ISBN 2-88340-164-0

    Diffusion en Belgique : Belles Lettres