alsace

  • à consommer avec modération...

    Rouge-sur-blanc%20250%20jpeg 

    La littérature française regorge d’auteurs belges, et non des moindres. Robert Reumont en est un. Il manie la prose de Rabelais et s’attaque à un domaine pourtant réservé aux Français : l’oenologie… le tout sous la forme d’un roman policier bourré d’humour, d’intrigues et de bons vins.

     

    Les lecteurs n’ont pas à craindre les quatre cents pages de ce livre, car il s’agit d’une succession de chapitres courts, qui se dégustent comme un repas bien arrosé. L’intrigue a pour décor féérique une Alsace riche en grands vins blancs et l’auteur nous abreuve de dégustations de rieslings, sylvaner et autres gewurztramminer. Les connaisseurs apprécieront… Petit bémol cependant, les citations rabelaisiennes beaucoup trop fréquentes et un style ampoulé alourdissent la lecture au point de parfois la rendre franchement ennuyeuse.

     

    Rouge sur blanc nous fait découvrir ( ou redécouvrir ) les personnages principaux d’une série d’enquêtes qui nous font et nous feront découvrir les vignobles français : le commissaire Boistôt ( un nom prédestiné ) toujours prompt à dégainer son tastevin, la belle et désirable Wyvine… belle à vous décrocher la mâchoire, et le facétieux inspecteur Joseph Marnay, le comique de service.

     

     

     

    Rouge sur blanc

    de Robert Reumont

    Editions Cheminements, 400 pages, 20,00 €
    ISBN 2-84478-110-1
    Diffusion en Belgique : Nord Sud