• 450 millions, ce n'est pas assez pour elle...

    harry_potter_et_l_enfant_maudit_01.jpg« C'est en 1997 que Harry Potter, le héros du premier roman d'une jeune inconnue, J.K. Rowling, a fait sa discrète apparition. Rapidement, les jeunes lecteurs se sont emparés de son univers aussi magique que réel, et le bouche à oreille le plus spontané qui soit nous a fait percevoir que ces débuts étaient sans doute annonciateurs d'un grand destin.

    Près de dix ans plus tard, en 2007, paraissait le septième volume d'un cycle romanesque désormais traduit en 79 langues, dans 200 pays, et dont il s'est vendu en France 28 millions d'exemplaires, et plus de 450 millions à travers le monde. Un phénomène sans précédent qui a donné à des millions de jeunes le goût de la lecture, et qui est entré dans les usages de la prescription. »

    Ce conte de fées aurait pu s'arrêter là. Après tout, la fortune de l'auteure est immense et suffirait à profiter confortablement de plusieurs dizaines de vies humaines. Mais J.K. Rowling en a décidé autrement...  

  • Marie-Antoinette revisitée

    charmer_s_egarer_et_mourir_02.jpg

    « Charmer, s'égarer et mourir, ainsi Christine Orban résume la vie de Marie-Antoinette qui n'a pas su vivre mais saura mourir. Un double voyage dans lequel l'auteur s'embarque aux côtés de cette femme aimée puis abhorrée, gâtée et punie comme jamais. Victime des apparences, de la rumeur et du malentendu. Trois thèmes éternels et chers à l'auteur. Une vie comme une succession de romans : roman d'espionnage, roman de moeurs, roman historique, roman d'amour. Roman noir. Tragédie. Il y a la Marie-Antoinette abandonnée aux fantasmes de tout un peuple et celle qui se révélera seule par la prise de conscience. Christine Orban revient sur ses pas de son lever rythmé par l'étiquette à Versailles, au petit Trianon, dans cet étrange cabinet des glaces mouvantes... Elle passe en revue son lit, affaire d'État, son lit, affaire des médecins, mais aussi son lit affaire privée, ses mots effacés et retrouvés adressés à Fersen l'homme qu'elle aime, jusqu'au soulier perdu sur l'échafaud. Christine Orban semble écouter celle qui voulait vaincre comme une femme et non pas comme une reine. »

    Bien écrit, de façon originale, vulgarisée, ce roman accroche le lecteur, bien aidé il est vrai par la personnalité de Marie-Antoinette. 

     

    Charmer, s'égarer et mourir

    de Christine Orban

    Albin Michel, avril 2016

    ISBN 978-2-226-32583-9

    304 pages - 19,50 €