450 millions, ce n'est pas assez pour elle...

harry_potter_et_l_enfant_maudit_01.jpg« C'est en 1997 que Harry Potter, le héros du premier roman d'une jeune inconnue, J.K. Rowling, a fait sa discrète apparition. Rapidement, les jeunes lecteurs se sont emparés de son univers aussi magique que réel, et le bouche à oreille le plus spontané qui soit nous a fait percevoir que ces débuts étaient sans doute annonciateurs d'un grand destin.

Près de dix ans plus tard, en 2007, paraissait le septième volume d'un cycle romanesque désormais traduit en 79 langues, dans 200 pays, et dont il s'est vendu en France 28 millions d'exemplaires, et plus de 450 millions à travers le monde. Un phénomène sans précédent qui a donné à des millions de jeunes le goût de la lecture, et qui est entré dans les usages de la prescription. »

Ce conte de fées aurait pu s'arrêter là. Après tout, la fortune de l'auteure est immense et suffirait à profiter confortablement de plusieurs dizaines de vies humaines. Mais J.K. Rowling en a décidé autrement...  

Commentaires

  • que tout le monde se rue sur ces bouquins, soit; moi j'ai essayé d'en lire un et je n'y arrive pas- mais tant de fric c'est écoeurant à moins qu'elle n'en fasse bénéficier des gens ou des associations

Les commentaires sont fermés.