• L'icône rouge

    61Xz0qE+XZL.jpg

    « Au plus fort des combats, deux soldats russes cherchent refuge dans la crypte d'une église allemande. Ils y découvrent une icône d'une valeur inestimable, que tout le monde pensait détruite. Une fois informé, Staline ordonne à son meilleur détective, Pekkala, de découvrir comment elle a pu se retrouver là. L'enquête de "l'Œil d'Émeraude" le met rapidement sur la piste des Skoptsy, une secte chrétienne dont les membres ont été pourchassés par le passé par la police secrète bolchévique.

    Les rares survivants se sont regroupés et se cachent dans les forêts de Sibérie. Alors que l'icône resurgit, les Skoptsy sont prêts à tout pour remettre la main sur ce qu'ils estiment être leur plus grand trésor, et menacent l'ensemble du peuple russe d'une nouvelle arme terrifiante. »

    Intrigue palpitante et bien ficelée, sauts dans le temps, personnages fictifs mêlés à des personnalités bien réelles qui ont marqué l'Histoire, meurtres, suspense, ce sixième opus des aventures de l'inspecteur Pekkala se lit d'une traite. Les éditions Anne Carrière tiennent en Sam Eastland un maître du genre. Cela dit, il avait déjà publié chez Grasset dans les années '90, sous son nom véritable : Paul Watkins.

    En tout cas, à la lecture de sa bibliographie, pas besoin de chercher bien longtemps le fil rouge des ses œuvres...

     

    L'icône rouge

    de Sam Eastland

    éditions Anne Carrière, février 2016

    ISBN 978-2-8433-7764-8

    336 pages - 22,00 €

     

     

     

     

     

     

  • Le courrier du jour chez Lattès !

     

    Chez Lattès.JPG

    Ce mercredi, le troisième épisode de Manuscrit Story relate ma journée de dépôt des manuscrits.

    En photo, voici une partie des manuscrits s'entassant chez JC Lattès. Comment sortir du lot ? Par quel miracle mon texte convaincra-t-il le comité de lecture ? Et comment se fait-il qu'en 2016, le candidat auteur doive encore patienter plusieurs mois pour obtenir une réponse ?

     

    Chaque semaine, sur le site www.actualitte.com, retrouvez Manuscrit Story !

     

  • Marc Levy rafle la mise !

    12509535_10153812020863913_774560121582776739_n.jpg

    Marc Levy s'empare de la première place au top des ventes, et ce, dès sa sortie. Avec un cumul des ventes de 38 348 exemplaires vendus, il détrône Nicolas Sarkozy. Imprimé à 400 000 unités, il ne manque que le sable sur la couverture de ce roman-plage. 

    Il est intéressant de noter que cet "Horizon à l'envers" s'est vendu trois fois plus en grande surface qu'en librairie.

    Depuis sa parution, Christiane Taubira a, quant à elle, écoulé 75 260 exemplaires de ses "Murmures à la jeunesse" (éditions Philippe Rey). Mais au contraire de Marc Levy, son ouvrage s'est principalement vendu en librairie, sept fois plus qu'en grande surface. Les libraires indépendants seraient-ils de gauche ?

     

  • Le cas Sneijder

    9782757830024.jpg

    « Paul Sneijder est l’unique survivant d’un accident d’ascenseur. Sa fille y a perdu la vie. Depuis ce jour, sa perception de la réalité s’est affinée, comme si quelqu'un avait monté le son du vacarme du monde. Comment continuer à vivre, avec une épouse tyrannique qui ramène un poulet rôti les jours où elle voit son amant ? En changeant de métier : promener des chiens, voilà une activité attrayante. »

    Mis à part quelques bons mots, quelques dialogues croustillants et quelques comiques de situation, on finit bien vite par s'ennuyer dans ce roman.

    J'ai l'impression que l'auteur, en manque d'inspiration, a voulu en faire trop. En tout cas, j'ai abandonné vers la page 150, épuisé. Si le personnage principal souffre d'eczéma, moi, c'est de lassitude.

    Manque de rythme, manque de rebondissements - un comble pour une histoire de chute d'ascenseur -, manque de repères, et, selon moi, un style trop ampoulé qui déforme la réalité.

     

    Le cas Sneijder

    de Jean-Paul Dubois

    Points n°2876, septembre 2012

    ISBN 978-2-7578-3002-4

    240 pages - 6,70 €

  • Manuscrit Story !

    actualitte.jpg

    Le site www.actualitte.com est très certainement l'un des plus consultés dans le monde du livre francophone. 

    La fréquentation du blog Actu-Livres n'a absolument rien à voir. Nous ne boxons pas dans la même catégorie.

    Aussi la publication sur un tel site d'un feuilleton de webréalité, basée sur la phase de recherche d'une maison d'édition, risque bien de captiver un grand public. Pourquoi ? C'est simple à comprendre. Dans chaque maison d'édition, quelle que soit sa taille, les manuscrits s'empilent. Les candidats auteurs publiés se bousculent au portillon. L'Oie Plate, de Roger Gaillard (ex-CALCRE), a d'ailleurs concentré ses activités autour de cette problématique : la recherche d'un éditeur !

    Comment vais-je endosser mon habit de VRP ? Quels arguments mettre en avant pour convaincre ? Et comment faire en sorte d'intégrer rapidement le cercle très fermé des locomotives commerciales d'une maison d'édition parisienne ? Tout, absolument tout, sera détaillé !

     

    ÉPISODE 1 : "Après l'écriture, la prospection"

     

     

  • La stratégie du chaos !

    hedge-fund-tome-3-strategie-chaos.jpg

    Troisième volet de cette trilogie. Bilkaer le manipulateur va-t-il parvenir à ses fins ?

    Même si le personnage principal ne m'est pas vraiment sympathique, mérite-t-il sa perpétuité ? 

    La série financière revient sur la crise des "subprimes", sous un angle extrêmement cynique... mais aussi très réaliste.

    Le dessin n'est pas le point fort de cette BD, mais le scénario rattrape l'ensemble et fait de cette série une œuvre réussie, assez didactique.

     

    HEDGE FUND

    tome 3 : La stratégie du chaos

    Scénario : Tristan Roulot & Philippe Sabbah

    Dessin : Patrick Hénaff

    Le Lombard, octobre 2015

    ISBN 978-2-8036-3454-5

    56 pages - 12,00 € 

  • Ribery vat pa aitre contant !

    9782754083133.jpg335888-diego-maradona.jpg138498.jpgfranck-ribery-bayern-munich_2sks3vn1q6sk17t9ltbcjf1zf.jpg

     

     

     

     

     

    « Maradona, je ne le prendrais pas en voiture, même si je le croisais un jour de pluie. »

    PELÉ

    « Après la roue, la meilleure invention est la PlayStation. »

    Andrea Pirlo

    Les citations affluent, souvent drôles, piquantes, truffées d'ego surdimensionné, ou sans queue ni tête. Quant à celles de Ribery, elles sont... comment dire... à son image. Voilà, à son image !

    Fallait-il publier un tel ouvrage ? Oui et non.

    Oui, parce que tout doit être publiable, y compris la dérision. Certains acteurs du monde du ballon rond pourront se sentir offusqués. Cela dit, ils gravitent dans cet univers où l'absurde côtoie le génie. C'est aussi pour cette raison qu'on se passionne pour celui-ci.

    Non, parce qu'un tel livre n'apporte pas grand-chose, sinon rien. Il prend peut-être la place d'un ouvrage utile, réfléchi, ayant demandé une somme de travail importante. Ce qui n'est vraiment pas le cas pour ce livre au format poche.

     

    Perles de footballeurs

    de Mickaël Grall

    First éditions, janvier 2016

    ISBN 978-2-7540-8313-3

    192 pages - 4,95 € 

  • Nicolas Sarkozy en tête des ventes !

    9782259248945.jpg

    En détail (source : Edistat), "La France pour la vie", le livre de Nicolas Sarkozy, s'est vendu, depuis sa sortie, à 66 461 exemplaires. 28 685 en librairies, 16 197 en grandes surfaces alimentaires, et 21 579 en grandes surfaces spécialisées (Cultura, espace culturel Leclerc,...)

    Le matraquage médiatique n'est pas étranger à ce succès. Dans le même temps, Alain Juppé occupe la 28ème place, Philippe de Villiers la 48ème... en attendant les sorties d'autres politiques (Christiane Taubira, NKM,...)

    Les sympathisants du parti se sentent un peu obligés de l'acheter. Cela fait déjà une quantité non négligeable.

    La question que je me pose, ou plutôt, que je pose à l'auteur lui-même : « Monsieur le Président, que comptez-vous faire de vos droits d'auteur ? Les garder pour vous, histoire d'entretenir votre réputation bling-bling ? Les reverser au parti, avec l'idée de mieux financer votre campagne pour les primaires ? Ou les redistribuer à des associations de protection de l'environnement, des animaux, ou pour la Santé ? »

    Inutile de préciser que les deux premiers choix me resteraient en travers de la gorge... 

  • Le Testament Zarkoff

    9782344005033-L.jpg

    Après "Le réseau Aquila", voici un deuxième diptyque tout aussi réussi. 

    Novembre 1918. La Grande Guerre s'achève. Mais pour Silas Corey, toujours locataire de la suite royale du Lutetia, cela ne fait que commencer. 

    La mère Zarkoff, la vendeuse d'armes milliardaire, va s'éteindre d'ici peu. Elle dépérit à vue d'œil. L'héritage est immense. Les chacals se pressent, mus par l'odeur du gain. Parmi eux, un certain Rudy von Sebotendorff, d'apparence débonnaire. D'apparence seulement.

    Silas est engagé par la mère Zarkoff pour lui ramener son fils naturel. Mais rien n'est moins simple. Celle-ci n'a pas été aussi prudente que Nerio Winch ("L'héritier" Largo Winch, de Jean Van Hamme et Philippe Francq).

    Dans un Munich dévasté, une Bavière hésitant entre un communisme rigoureux et une dictature de redressement, Silas Corey aura affaire à forte partie.

    Fabien Nury et Pierre Alary nous régalent, nous tiennent en haleine, tout en se basant sur des vérités historiques qui, avec le recul, ont de quoi donner froid dans le dos.

     

    SILAS COREY

    Le Testament Zarkoff

    Glénat

    tome 1 : ISBN 978-2-344-00161-5, janvier 2015 

    tome 2 : ISBN 978-2-344-00503-3, janvier 2016

    64 pages - 14,95 €

  • Après l'écriture, la prospection...

    Couverture polygone AM.jpg4 couv Le Polygone.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Près de 400 pages, 350 000 caractères, environ 70 000 mots. Tout cela peut paraître technique, mais c'est le résultat de plusieurs mois de travail. Ce thriller d'anticipation aborde moult sujets sensibles, par le biais de la fiction. Or, cette fiction en est-elle vraiment une ?

    L'écriture d'un livre, peu importe sa catégorie, son genre, son avenir auprès des professionnels d'abord, des lecteurs ensuite, demeure la phase de travail la plus agréable. Pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, l'auteur vit dans sa bulle, imagine des scènes, des personnages, des répliques, des attitudes. Puis, un jour, il appose un point final... parfois avec satisfaction, avec soulagement, mais aussi avec crainte. Crainte, car il lui faut dès lors s'emparer d'une aiguille... et faire éclater sa bulle protectrice.

    S'ensuit un véritable parcours du combattant. Surtout pour un Monsieur "Totalinconnu" tel que moi. Oh bien sûr, j'ai déjà plusieurs ouvrages à mon actif, mais aucun chez un éditeur de renom. Ce qui fait de moi un jouvenceau de la plume... pour ne pas dire un "moins que rien". Affronter la condescendance, le dédain, le silence, la critique, et la lettre de refus. Affronter le dénigrement déguisé. Affronter l'attente... Affronter l'ignorance polie... voire la jalousie.

    D'ici une dizaine de jours, une fois le texte protégé, je me mettrai en quête d'un éditeur (d'une éditrice... les femmes sont plus nombreuses dans la profession) qui croira en ce thriller. Si j'en crois les premiers commentaires d'un groupe sur Facebook ("Mordu de thrillers"), les amateurs du genre se sont montrés enthousiastes. Point positif. Encourageant. Je les en remercie.

    Je propose de créer une nouvelle catégorie et de vous faire partager cette aventure éditoriale. Avec ses espoirs, ses attentes, ses désillusions... J'ose espérer une issue favorable. Rien n'est moins sûr.

    Voici, en toute transparence, par ordre alphabétique, la liste des maisons d'édition qui recevront le manuscrit : Albin Michel, Anne Carrière, Archipel (L'), Au Diable Vauvert, Bragelonne, Calmann Lévy, Cherche-Midi, de Fallois, Denoël, Différence (La), Fayard, Flammarion, Fleuve noir, JC Lattès, Kéro, Liana Lévi, Métailié, Passage (Le), Presses de la Cité, RING, Rivages, Robert Laffont, XO. Deux agents littéraires seront également approchés.

    Si vous êtes éditeur et que je vous aurais oublié, veuillez m'en excuser. N'hésitez pas à me contacter si le pitch vous intéresse...

  • Le réseau Aquila

    9782723483926-L.jpg9782723483933-L.jpg

    Silas Corey est un personnage énigmatique : détective, tueur, espion à la solde du plus offrant et patriote. Car l'action se déroule en 1917 alors que Joseph Caillaux occupe le poste de président du Conseil, et que Georges Clémenceau ronge son frein en coulisse. 

    Ce dernier engage Silas pour mettre la main sur un reporter de "L'homme enchaîné", disparu depuis peu. 

    Entre la mère Zarkoff, vendeuse d'armes, le colonel Ledoux du 2ème Bureau, Clémenceau et enfin Aquila, l'espion allemand, les intérêts de chacun s'entremêlent. Au milieu de tout cela, Silas Corey garde son flegme. 

    Fabien Nury et Pierre Alary nous proposent un cycle admirablement construit. En tous points, détails historiques compris !

     

    Silas Corey

    Le Réseau Aquila

    Glénat

    tome 1 : ISBN 978-2-7234-8392-6, janvier 2013

    tome 2 : ISBN 978-2-7234-8393-3, octobre 2013

    64 pages - 14,95 €

  • DILEMMA

    dilemma (1).jpgdilemma.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Que faire quand on a dans les mains toutes les clés pour faire perdre ou gagner une terrible guerre à venir ? Peut-on rester un patriote dans un pays dirigé par les nazis ?

    Grèce, 1934. Un jeune archéologue allemand découvre des manuscrits anciens au fond d'une grotte. Ils ont été rédigés par de grands philosophes tels que Platon ou Aristote, sur le thème du déterminisme. Par jeu, ces penseurs ont tenté de prévoir l'avenir du monde en se basant sur les éléments qu'ils en connaissaient. Et ils semblent avoir réussi. »

    GÉNIAL !!! Voici mon premier gros coup de cœur de l'année 2016 !

    Bien sûr, on peut y déceler quelques faiblesses, comme le manque de profondeur de certains personnages, le simplisme, les retours en Grèce antique qui ont parfois tendance à sonner creux. Mais, en dépit de ces désagréments, j'ai dévoré l'album, et là, c'est gagné !

    Deux fins possibles, deux versions ! 

    Si le récit débute à merveille, j'ai comme l'impression que l'auteur a dû serrer les boulons pour rentrer dans un 128 pages, qu'il n'y est finalement pas parvenu. Il lui aurait fallu 172 planches pour réaliser un travail parfait, mais en BD, il faut rentrer dans des cases. Dommage car cet album, je l'aurais encore plébiscité davantage s'il avait été plus complet.

     

    DILEMMA

    de Clarke

    Le Lombard, janvier 2016

    Version A : ISBN 978-2-8036-3579-5

    Version B : ISBN 978-2-8036-3693-8

    136 pages - 19,99 € 

  • La Madeleine Proust, une vie (1939-1940)

    la_madeleine_proust_une_vie_ma_drole_de_guerre_01.jpg

    « Ma drôle de guerre est le deuxième volume d'une fresque romanesque qui commence en 1925 (Quand j'étais p'tite) où la voix de la Madeleine, haute en couleur, se fait entendre sous la plume sensible, fouillée et généreuse de Lola Sémonin.

    Une description à l'os des conditions de vie à cette époque dans le milieu paysan, la force de la pensée républicaine, l'omniprésence de l'Église, la dure condition des femmes, un état des lieux de la France très documenté. Et bien sûr, un texte parsemé d'humour.

    La Madeleine a 14 ans quand les soldats mobilisés viennent s'installer dans les fermes qui longent la frontière suisse du Haut-Doubs. Ils bousculent et parfois enchantent la vie réglée comme une horloge de cette famille, jusqu'à la débâcle en juin 40. Le flux des réfugiés, décrit avec un réalisme poignant, entre en résonance avec les événements d'aujourd'hui. »

     

    La Madeleine Proust, une vie

    tome 2 : Ma drôle de guerre

    de Lola Sémonin

    Pygmalion, novembre 2015

    ISBN 978-2-7564-1598-7

    448 pages - 19,90 €

  • Tout plutôt qu'être moi

    vizzini.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    La dépression nerveuse peut frapper n'importe qui à tout moment. Il est bien sûr un âge où l'on est plus fragile face à ce fléau : l'adolescence !

    Et justement, le personnage principal de ce roman n'a que 15 ans ! Craig Gilner vit à New York. Bien décidé à entreprendre de brillantes études, il bosse dur pour intégrer une école prestigieuse.

    Du coup, toute la pression est sur ses épaules. Il a pour meilleur ami un certain Aaron, un petit génie qui n'a eu besoin de forcer son talent pour réussir le même examen d'admission. Aaron adore glandouiller, se défoncer et se taper Nia, une fille magnifique dont Craig est amoureux.

    Craig souffre de manque d'appétit - ou trop -, de manque de sommeil - ou trop -, il se referme comme une huître. La dépression provoque de fortes sueurs. Il se sent bon à rien et voué à une existence morne, sûrement complètement ratée. Un soir, il décide de se suicider en se jetant du pont de Brooklyn. Mais au dernier moment, il opte pour la sagesse et téléphone à SOS Suicide. Sur base de conseils avisés, il choisit de se faire accepter à l'hôpital le plus proche.

    Là, on ressent une atmosphère digne de "Vol au-dessus d'un nid de coucous". Ce film est même évoqué dans le livre. Car la comparaison est inévitable. Mais Craig est un garçon de bonne composition, et résolu à guérir. À accepter les traitements. 

    Ned Vizzini, l'auteur de ce livre ma foi très émouvant, a souffert lui aussi de profonde déprime. À 32 ans, il s'est suicidé en se jetant du haut d'un immeuble de Brooklyn. Un long métrage sera d'ailleurs adapté à partir de ce roman.

    Les chapitres s'enchaînent, la lecture prend aux tripes. Sans tomber dans le piège du glauque et du sordide, Ned Vizzini délivre un message d'espoir. Il a très certainement écrit ce roman sous forme de thérapie personnelle. Mais on ne le saura jamais.

     

    Tout plutôt qu'être moi

    de Ned Vizzini

    La belle Colère, janvier 2016

    ISBN 978-2-84337-759-4

    400 pages - 19,00 €