Tout plutôt qu'être moi

vizzini.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La dépression nerveuse peut frapper n'importe qui à tout moment. Il est bien sûr un âge où l'on est plus fragile face à ce fléau : l'adolescence !

Et justement, le personnage principal de ce roman n'a que 15 ans ! Craig Gilner vit à New York. Bien décidé à entreprendre de brillantes études, il bosse dur pour intégrer une école prestigieuse.

Du coup, toute la pression est sur ses épaules. Il a pour meilleur ami un certain Aaron, un petit génie qui n'a eu besoin de forcer son talent pour réussir le même examen d'admission. Aaron adore glandouiller, se défoncer et se taper Nia, une fille magnifique dont Craig est amoureux.

Craig souffre de manque d'appétit - ou trop -, de manque de sommeil - ou trop -, il se referme comme une huître. La dépression provoque de fortes sueurs. Il se sent bon à rien et voué à une existence morne, sûrement complètement ratée. Un soir, il décide de se suicider en se jetant du pont de Brooklyn. Mais au dernier moment, il opte pour la sagesse et téléphone à SOS Suicide. Sur base de conseils avisés, il choisit de se faire accepter à l'hôpital le plus proche.

Là, on ressent une atmosphère digne de "Vol au-dessus d'un nid de coucous". Ce film est même évoqué dans le livre. Car la comparaison est inévitable. Mais Craig est un garçon de bonne composition, et résolu à guérir. À accepter les traitements. 

Ned Vizzini, l'auteur de ce livre ma foi très émouvant, a souffert lui aussi de profonde déprime. À 32 ans, il s'est suicidé en se jetant du haut d'un immeuble de Brooklyn. Un long métrage sera d'ailleurs adapté à partir de ce roman.

Les chapitres s'enchaînent, la lecture prend aux tripes. Sans tomber dans le piège du glauque et du sordide, Ned Vizzini délivre un message d'espoir. Il a très certainement écrit ce roman sous forme de thérapie personnelle. Mais on ne le saura jamais.

 

Tout plutôt qu'être moi

de Ned Vizzini

La belle Colère, janvier 2016

ISBN 978-2-84337-759-4

400 pages - 19,00 € 

Les commentaires sont fermés.