Licenciement massif des Playmates !

playboy.jpg

Changement de stratégie chez Playboy ! Exit les filles dénudées ! Place au Playboy plus soft, davantage tourné vers les réseaux.

En concurrence directe avec Internet, où en un clic on accède à l'érotisme, voire à la pornographie, la direction du magazine Playboy a décidé de changer radicalement de cap.

La ligne éditoriale du magazine s'oriente donc vers la vie nocturne, le luxe, l'humour, la culture, sans oublier les filles sexy. De quoi attirer une clientèle plus jeune, branchée. Le nom reste fort. Mais l'institution a perdu bon nombre de ses lecteurs. De près de six millions dans les années '70, on est passé à 800 000 actuellement (chiffres pour les États-Unis). Le magazine perd près de trois millions de dollars par an, mais cela s'équilibre grâce aux recettes générées par les nombreuses licences du petit lapin.

Les commentaires sont fermés.