Frank Sinatra dans un mixeur

FSina.png

« Il faut une certaine dose de courage pour braquer une banque au volant d'une camionnette de boulangerie. Ou une certaine dose de bêtise. En tout cas, ça ne passe pas inaperçu. Et quand il s'agit de remettre la main sur le butin, flics et voyous se lancent dans la course. Pour Nick Valentine, ex-policier devenu détective privé, c'est l'occasion rêvée de se refaire. À chaque loi qu'il transgresse, à chaque bourbon qu'il descend, à chaque cachet d'Oxycontin qu'il avale, il s'approche un peu plus du jackpot. Ou de la noyade dans le Missouri. »

Déjanté, rythmé façon Tarentino, sanglant, truffé d'humour noir. Et Frank Sinatra dans tout ça ? Il attend Nick Valentine, les quatre fers en l'air, se lèche les couilles et mordille ses pantoufles. Et lorsque le détective paraît enfin, il fait des bonds, se rue entre ses jambes et réclame sa pitance. Oui, Frank Sinatra est un putain de clébard, un Yorkshire. Tout comme son maître bien-aimé, il ne rechigne pas à descendre une pinte.

Un must de cette collection trépidante à souhait. Sur les sept titres disponibles à ce jour, j'en ai dévoré trois. Et j'en redemande.

 

Frank Sinatra dans un mixeur

de Matthew McBride

Gallmeister, néonoir, mai 2015

ISBN 978-2-35178-090-9

254 pages - 15,50 €

Les commentaires sont fermés.