La chambre des morts

la-chambre-des-morts-3127153.jpg

"Imaginez...

Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.

Devant vous, un champ d'éoliennes désert.

Soudain le choc, d'une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d'euros.

Que feriez-vous ?

Vigo et Sylvain, eux, ont choisi."

 

Séduit par le pitch, je n'ai pas hésité à me rendre à la caisse avec cette "chambre des morts" en main. Avec le recul, je ne le regrette pas. Franck Thilliez manœuvre à merveille. Il connaît la recette du thriller qui vous emporte, qui ne vous lâche pas, qui vous effraie quelquefois.

Et pourtant, cette quatrième de couverture n'est pas tout à fait exacte, car seul Vigo a vraiment choisi. Sylvain, lui, est inquiet et foncièrement honnête... bien que désemparé et désœuvré.

Mais l'histoire se divise en deux, voire en trois. La région de Dunkerque est en proie à des enlèvements d'enfants souffrant chacun d'un handicap. Lucie, jeune brigadier, seule femme dans un monde de mecs bourrus et mal embouchés, est une passionnée de récits de tueurs en série. Sa sensibilité et sa logique font mouche. Mais elle a bien du mal à imposer ses vues.

Dans un style efficace, l'auteur nordiste a su me convaincre. Seul bémol, j'avais quasiment tout deviné dès la page 100. Mais mon activité d'auteur doit y être pour quelque chose. Il faut avoir l'esprit un peu tordu pour rédiger de tels ouvrages.

 

La chambre des morts

de Franck Thilliez

Pocket n°12985, 2006

ISBN 978-2-266-20501-6

352 pages - 6,80 € 

Les commentaires sont fermés.