La rafle du Vél d'Hiv... vue de l'intérieur

1_de_couv-vent-printanier.jpg

À l’aube du 16 juillet 1942 va débuter à Paris ce que l’Histoire a retenu sous le nom de «rafle du Vél’ d’Hiv’». Plus de treize mille Juifs arrêtés dans Paris, dont la plupart seront déportés au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

Sous les ordres de René Bousquet, sept mille policiers et gendarmes français participeront à l’opération « Vent printanier ». Pas un seul soldat allemand ! Il aura fallu soixante-trois ans pour que la France reconnaisse sa responsabilité dans ce crime contre l’humanité.

Les personnages du roman de Michel Vigneron sont-ils vraiment fictifs ? Ils n’ont pas porté les mêmes noms, mais ils ont existé, les bons comme les mauvais. Quand un flic écrit sur l’une des opérations les plus sombres de l’histoire de la police, cela donne un roman noir historique éblouissant d’humanité. Pour ne jamais oublier ni commettre à nouveau les erreurs du passé…

Autour de Rachel et de Jean, personnages centraux de ce roman historique, une atmosphère où l'antisémitisme fait partie du quotidien, en cet été 1942. Un pan de l'Histoire dont la France n'a pas joué un bon rôle. Et pourtant, des hommes tels que François ont bel et bien existé. Et le massacre a pu avoir lieu. Cette atmosphère lourde, on la ressent au travers des mots de ce roman. Et l'on suit le parcours de chacun avec intérêt.

Mis à part quelques coquilles repérées çà et là, un travail soigné, poignant, plus destiné aux jeunes lecteurs à partir de 15-16 ans.

 

Un vent printanier

de Michel Vigneron

L'atelier Mosésu, février 2015

ISBN 979-10-92100-40-2

322 pages - 20,00 €

Commentaires

  • Bonjour,

    Merci pour ce petit mot!

    Des coquilles... je déprime...

    Cordialement,

    Michel VIGNERON

Les commentaires sont fermés.