A + 2

a_2_01.jpg

L'évocation insoutenable par le guide des scènes vécues entre ces murs, qui s'oppose au côté lisse, aseptisé d'un camp devenu musée. Cette volonté de conservation rompt-elle avec la « déqualification », « l'anonymat » dont les nazis voulaient affubler leurs prisonniers ? Ou bien, au contraire, cette banalisation serait-elle le signe d'une barbarie suprême ?

À partir entre autres, du livre de Charlotte Delbo, Aucun de nous ne reviendra, Auschwitz et après, Sophie Schulze exprime la difficulté de vivre quand on est le descendant d'un nazi, et réfléchit à ce qui la relie aux victimes. Ne pas oublier, même s'il est nécessaire de se délivrer, se confronter à cette réalité, puis la retranscrire dans un livre.

 

A + 2

de Sophie Schulze

éditions Léo Scheer, août 2014

ISBN 978-2-756-104508

144 pages - 17,00 €

Les commentaires sont fermés.