JOUR J : L'étoile blanche

9782756048031v.jpg

Une série consacrée à l'uchronie ! Bonne idée ! Mais les albums sont de qualité inégale... Ce tome 16 figure parmi les plus emballants.

Peu avant minuit, le 14 avril 1912, grâce à sa lunette télescopique, un jeune homme repère un iceberg géant qui barre la route du Titanic. Il se nomme Maxime Waterson. La catastrophe est évitée de justesse et le paquebot réputé insubmersible atteint le port de New York trois jours plus tard. Jeune Anglais de bonne famille, Maxime ne manque pas de caractère. Ses interventions changeront la face du monde. Devenu patron d'un groupe de presse, il ne cessera d'étendre son pouvoir. Mondialement.

Même si le Titanic finira par couler avec, à son bord, le chancelier Adolf Hitler, la BD n'est pas centrée sur le célèbre navire... et l'on peut le regretter. Mais le scénario tient la route et l'effet papillon nous permet d'entrevoir toutes les situations.

Le dessin de qualité apporte un plus à ce seizième tome... ce qui n'est pas toujours le cas car la série fait appel à des dessinateurs différents.

 

JOUR J

tome 16 : L'étoile blanche

Scénario : Fred Duval & Jean-Pierre Pécau

Dessin : Damien

Delcourt, juin 2014

ISBN 978-2-7560-4803-3

56 pages - 14,50 €

Les commentaires sont fermés.