66 pages

couv_66_medium.jpg

Le texte d'Eric Neirynck nous explose à la face. La rancœur, la mélancolie, la solitude, la souffrance d'un pauvre hère comme il en existe des millions. Une vie semée de points d'interrogation, d'incompréhensions, de désespoirs, de faux-semblants... en clair, une "vie de merde".

Cette longue nouvelle se lit à un rythme soutenu, celui de ses consultations chez la psy, celle qui le délivrera - peut-être - de ses angoisses.

Un vocabulaire cru, hurlé, populaire, sincère aussi. Un homme parmi d'autres sur un quai de gare... un homme sans Bonheur, un type normal qui se cherche, qui cherche l'Amour, et qui désespère de ne point le trouver.

"Je tenais encore debout parce que je n'avais pas assez de couilles pour me foutre en l'air. C'est con de vouloir mourir quand on a peur de la mort."

 

66 pages

d'Eric Neirynck

Zeugme éditions, décembre 2013

ISBN 978-10-227-0269-0

52 pages - 8,40 €

Les commentaires sont fermés.