• Les Glorieux de Versailles - tome III

    les_glorieux_de_versailles_01.jpg

    "Louis XIV est sur le point d'installer la cour à Versailles. Le chantier est en ébullition. Rien n'est prêt. Parmi les innombrables sujets qui torturent l'architecte Hardouin-Mansart et le peintre Le Brun, il en est un qui met en péril le faste de Versailles : les fontaines, qui ne fonctionnent pas comme le roi le veut. La Nature est plus forte, Le Nôtre n'y peut rien : l'eau manque à Versailles.

    Mais les jardins ne sont pas seuls à verser des larmes.

    Après avoir triomphé du Roi noir, la famille Pontgallet est à nouveau dans la tourmente. Marguerite, patronne de la fratrie, est ruinée. Son second, le maçon Le Faillon, est gravement blessé. L'espoir repose sur Amandine, la petite-fille Pontgallet, et Jean, le fils de Le Faillon. Leur mariage permettrait à l'entreprise de renaître. Mais Amandine rêve du château. Jean serait prêt à tout pour elle. Il renoncerait même à son ambition : rejoindre l'atelier de Le Brun.

    Ainsi, le futur paraît compromis, même pour Versailles, à moins que le passé ne vienne au secours du palais de toutes les promesses et ne réunisse une dernière fois tous ceux qui l'ont tant désiré, en bien ou en mal..."

     

     

    Les Glorieux de Versailles

    de Jean-Michel Riou

    Flammarion, septembre 2013

    ISBN 978-2-0812-9085-3

    542 pages - 22,90 €

     


     

  • Une librairie en détresse passe par le "crowdfunding"

    mAISON_DE_LA_PRESSE.jpg

    A Caussade, dans le Tarn-et-Garonne (82), une maison de la presse fait appel aux dons pour honorer une dette de 15 000 euros...

    Un trou causé par des frais bancaires qu'elle ne parvient pas à combler. Et comme l'on connaît la compassion légendaire dont font preuve les banquiers, le libraire ne voit pas d'autre issue que de quémander une aide via un site de financement participatif.

    Nathalie Couderc, gérante de la librairie - qui réalise près de 300 000 euros de CA par an - s'exprime en ces termes sur sa page Facebook : "Nous nous heurtons donc, et violemment, non à notre incapacité à gérer cette entreprise qui, selon les experts, est viable et sur les bons rails, mais à la frilosité d'un système bancaire qui, en temps de crise, préfère ponctionner jusqu'à l'exsanguination les entreprises pour se donner des garanties plutôt que de les accompagner dans leur développement"

     

     

    https://www.leetchi.com/c/cagnotte-de-librairie-presse-de-caussade

     

  • Le docteur Médard me fait toujours rire...

    9782800154947-couv-M250x345.jpg

    Après dix-huit albums, on pouvait s'imaginer que le scénario perdrait de sa fraîcheur... Eh bien non ! Cela dit, avec un Cauvin à la manœuvre, on est paré pour longtemps.

    Il y a donc toujours autant d'ambiance chez le Dr Médard. Un homme qui ne parvient plus à rire, une voyante extralucide qui a perdu ses facultés, un torero qui a perdu d'autres facultés, un couple atteint par la routine, ou un jeune homme qui se prend pour un dragon, les patients se suivent mais ne se ressemblent pas.

    Délassante, truffée de détails - le moine déconfit pendant la chenille du Nouvel An, le chat gris qui fait souvent une apparition, ou encore la statue de pierre en page 31 -, cette BD ne s'essouffle jamais.

    - Combien vous dois-je ?

    - 45 euros !

    - Euh... Non, pas vos honoraires, le prix pour ce dix-neuvième album...

    - Ah ? Oui, où ai-je la tête ? 10,60 euros !

     

    Les Psy

    tome 19 : J'ai pété les plombs

    Dessin : Bédu

    Scénario : Raoul Cauvin

    Dupuis, mai 2013

    ISBN 978-2-8001-5494-7

    48 pages - 10,60 € 

  • Le collectionneur de chair

    le_collectionneur_de_chair_01.jpg

    "Au premier abord, cela ressemble à des suicides. Deux cadavres en une semaine - l'un flottant dans l'East River, l'autre électrocuté dans sa baignoire. Mais l'examen médico-légal indique que les victimes ont été droguées, puis assassinées. Tandis que les meurtres se succèdent, leur brutalité va croissant - et le tueur que l'on surnomme "le collectionneur de chair" continue sa moisson macabre.

    Le profileur Lee Campbell, de la police new-yorkaise, se joint à la poursuite de ce meurtrier qui prend plaisir à narguer les enquêteurs en leur laissant des messages macabres. Ces crimes terrifiants recèlent la clé des motivations tortueuses du tueur en série. Mais l'affaire devient personnelle au point de perturber Lee. Se rapprocher suffisamment du monstre pour l'arrêter pourrait le rapprocher de sa propre mort..."

    Le pitch n'a rien de vraiment innovant. Un très méchant poursuivi par un gentil en proie à quelques problèmes psychologiques... Cela dit, il s'agit d'une lecture facile, qui ne vous prend pas la tête.

    Publier un thriller en pleine rentrée littéraire, l'éditeur est gonflé. Mais après tou, pourquoi pas ?

     

    Le collectionneur de chair

    de C. E. Lawrence

    MA éditions, août 2013

    ISBN 978-2-822-402569

    360 pages - 17,90 €

     

  • De tempête et d'espoir

    pondichery_01.jpg"Juillet 1763. J'ai traversé les océans, franchi le Cap de Bonne-Espérance et survécu aux caprices de la mer. Saint-Malo est à des milliers de lieues de moi. Ma quête commence ici, sur le sable brûlant de la côte de Coromandel, frangée de ses palmiers hirsutes. Comment retrouver mon frère dans ce pays dont nul ne saurait dessiner la carte ?

    Je n'ai qu'un nom, murmuré par mon mari, capitaine de La Pallière, sur son lit d'agonie. Khodjah Sinan, négociant arménien de Pondichéry. Pourquoi cet inconnu m'aiderait-il ? Dois-je me fier à lui plutôt qu'à l'ambitieux Warren Hastings ?
    Les ruines de Pondichéry, l'opulente Madras et les fabuleux diamants de Goa, d'indices ténus en bribes de réponses, je suis la trace de Jean. Déserteur pour sauver son honneur, amoureux d'une bayadère... ? Le reverrai-je ? Peut-être me perdrai-je à mon tour auprès d'Haydar Sahib, l'aventurier mystérieux qui me guide autant qu'il m'égare là où mes croyances sont englouties par la mousson ?

    Shiva danse à l'infini le cycle de la vie et un monde nouveau se dessine. Et moi, Anne de Montfort, resterai-je fidèle à ma devise, Non mudera, je ne changerai pas ?"

    Le tome 2 de "Pondichéry" débarque en librairie...

     

    De tempête et d'espoir

    de Marina Dédéyan

    Flammarion, septembre 2013

    ISBN 978-2-0812-8919-2

    416 pages - 20,50 €

     

  • Inutile l'armée ? au format poche !

    Roman INUTILE L'ARMEE cover.jpg

    Modification importante : le projet "Inutile l'armée ?" initialement prévu en grand format, sera publié au format poche.

    De ce fait, le budget est considérablement réduit et le potentiel commercial augmenté grâce au prix de vente lié au poche.

    Pour soutenir ce projet et faire en sorte qu'il atteigne au plus vite son budget, investissez à partir de 10,00 € la part !


    MISEZ SUR CE PROJET !

  • Sauvage

    9782203057739.jpg

    Félix Sauvage est un jeune et fougueux sous-lieutenant engagé volontaire dans le corps expéditionnaire français chargé de bâtir un nouvel empire au Mexique. La troupe progresse avec difficulté en plein cagnard mexicain, bercée par la complainte d'Yvon, le soldat breton qui s'attendait à autre chose.

    En effet, la plupart des hommes partis tenter leur chance de l'autre côté de l'Atlantique l'ont fait pour la solde, mais aussi et surtout pour les pillages et les jolies femmes à détrousser. Ce n'est pas l'appât du gain qui motive Sauvage. Le jeune homme est animé par la vengeance.

    Retranchés dans une hacienda, les choses se corsent rapidement et des soldats tombent sous les balles des juaristes...

    Yann et Félix Meynet ont réalisé un tome 1 vraiment réussi, très attrayant, qui promet une suite palpitante.

     

    SAUVAGE

    Dessin : Félix Meynet, scénario : Yann

    Casterman, septembre 2013

    ISBN 978-2-203-05773-9

    48 pages - 12,95 €

  • Emma B. Libertine

    emma_b_libertine_01.jpg

    "Emma rêve d'amour et d'aventure, de luxe et de raffinement. Pour échapper à la campagne normande, elle épouse un jeune médecin, Charles Bovary, qui la déçoit bientôt par sa médiocrité. La maternité ne la comble pas non plus. Cherchant par tous les moyens à fuir l'ennui de sa vie de provinciale, elle prend alors plusieurs amants successifs, grâce auxquels elle espère connaître la passion.

    En plus du texte définitif de Madame Bovary, Lucie Clarence s'est inspirée des brouillons de Flaubert, transcrits et mis en ligne par l'université de Rouen.

    Certains brefs passages, supprimés dans le texte définitif par Flaubert en raison de leur contenu trop cru ou trop explicite pour l'époque, ont parfois été réintroduits."

    Il me paraît évident que l'engouement récent pour la littérature érotique (de bas étage) permet de relancer l'un des maîtres : Gustave Flaubert et son Madame Bovary, véritable précurseur. Lucie Clarence a raison de reprendre les personnages devenus mythiques d'un des plus grand classiques de la littérature française. Et l'éditeur a eu le bon goût de le sortir au format poche.

     

    Emma B. Libertine

    de Gustave Flaubert et Lucie Clarence

    MA éditions, septembre 2013

    ISBN 978-2-822-402606

    300 pages - 6,90 €

     


     

     

  • Dans un peu plus de quatre mois...

    RCIT%2~2.JPG

    Dans un peu plus de quatre mois, le premier livre des éditions Méhari sera disponible dans toutes les librairies de Belgique.

    Nous en sommes aujourd'hui à l'achèvement de la correction, du remaniement, et de la mise en page. Ce travail sera bouclé pour la fin de ce mois.

    Le 18 septembre, j'aurai le plaisir de m'entretenir avec le Dr Marie Dominique Gazagnes, spécialiste en affections cérébrovasculaires et réadaptation neurologique, chef de clinique adjoint au CHU Brugmann. Celle-ci répondra aux questions essentielles, que tout le monde se pose, au sujet de l'AVC.

    Une partie du livre sera consacrée à cette entrevue, indispensable pour apporter l'avis de l'expert, ainsi que le soutien du Corps médical tout entier.

    Viendra ensuite pour moi la préparation de l'argumentaire destiné aux représentants. David Gent, notre graphiste, aura entre-temps finalisé la couverture. C'est aussi pour la fin du mois d'octobre, première quinzaine de novembre au plus tard, que le livre sera imprimé chez Laballery, dans la Nièvre.

    Le bébé de papier sera livré chez notre distributeur vers la mi-novembre, date à laquelle les journalistes prendront réception de l'ouvrage.

    La journée de promotion du livre - une journée qui s'annonce éreintante pour Marie-Paule, mais indispensable - a été fixée au jeudi 23 janvier 2014... soit quelques jours avant la sortie.

     

    Que la parution de ce premier livre ne vous empêche pas de croire en nous et - NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN - d'investir sur un projet de votre choix. Tous ces projets éditoriaux sont de grande qualité et vous permettront de vivre, vous aussi, une aventure éditoriale !

     

     

    VISITEZ NOTRE PAGE "PROJETS" DÈS MAINTENANT !

     

  • Amélie Nothomb : l'absence normale...

    96382-amelie-nothomb-en-rencontre-a-la-fnac-montparnasse-pour-la-nostalgie-heureuse.jpg

    Les principaux prix littéraires (les plus vendeurs) ont dévoilé leurs listes. Les absences les plus remarquées sont aussi les livres qui se vendent le mieux. Un hasard ? Pas vraiment. À quoi bon délivrer un grand prix littéraire à un ouvrage qui se vend tout seul ? Faut-il en conclure que les prix ne seraient que des "rattrape-bouillons" ? Je n'oserais pas affirmer cela, même si l'on peut se poser la question.

    Parmi les nominés des prix Goncourt, Renaudot, Femina, Médicis, Wepler, Flore et Décembre, pas un titre n'est présent dans le top 20 général des ventes. Pas un seul ! Seuls trois titres figurent dans le top 20 romans, à savoir "Au revoir là-haut" de Pierre Lemaitre (14ème), "Il faut beaucoup aimer les hommes" de Marie Darrieussecq (17ème) et "Nue" de Jean-Philippe Toussaint (19ème).

    Or, Amélie Nothomb et sa "nostalgie heureuse" se classe 2ème du classement général et 1ère du classement romans. Jean d'Ormesson et son excellent titre "Un jour je m'en irai sans avoir tout dit" est 7ème du top 20 général et 2ème du top 20 romans. Quant à Eric-Emmanuel Schmitt, Jean-Louis Fournier et Yasmina Khadra, ils se classent respectivement 7ème, 10ème et 11ème du classement des romans.

    Certains auteurs cumulent les nominations, augmentant les chances de décrocher l'un d'eux, sans garantie bien entendu.

    C'est notamment le cas pour Yann Moix (Goncourt, Décembre, Médicis, Renaudot), Pierre Lemaitre (Renaudot, Goncourt, Femina), Frédéric Verger (Goncourt, Renaudot, Décembre, Médicis), Philippe Vasset (Renaudot, Médicis, Wepler), Thomas Clerc (Renaudot, Médicis), ou encore Karine Tuil (Goncourt, Femina).

    Avec ses 1152 pages, le roman de Yann Moix a vraiment intérêt à gagner un prix pour écouler son tirage.

    Après un rapide décompte, je constate qu'une fois encore, une petite quarantaine de romans de la rentrée se retrouvent sur les listes des prix... Les 515 autres romans sont-ils tous à pilonner ?

     

     

      

     

  • Zep nous propose une histoire d'hommes...

    histoire_d_hommes_16.jpghistoire_d_hommes_17.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zep est un artiste protéiforme. Dessinateur mais aussi musicien, il se permet le luxe de bouleverser ses habitudes - nos habitudes - et s'extirpe pour quelque temps de l'univers Titeuf.

    On sent immédiatement, dès les premières planches, que cet album lui tient à cœur. Même si l'humour y est présent - surtout représenté par le personnage de Frank -, on y trouve beaucoup d'émotion.

    Jeunes, ils formaient un groupe de rock et se voyaient déjà en haut de l'affiche. Mais un seul deviendra une star planétaire. Les autres végéteront : Frank se tournera vers la restauration, JB vers les produits surgelés, et Yvan, peut-être le plus doué de la bande, accusera le coup pendant... dix-huit ans.

    C'est dire si ces retrouvailles sont intenses. Au détour de passé, présent et futur, les vieilles blessures non cicatrisées suintent à nouveau. Zep étant un optimiste, on y prend un plaisir immense car on sait, on devine, que ce one-shot ne peut que s'achever sur une bonne note.

     

    histoire_d_hommes_01.jpghistoire_d_hommes_02.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    une histoire d'hommes

    de Zep

    Rue de Sèvres, septembre 2013

    ISBN 978-2-36981-001-8

    64 pages - 18,00 €

  • De nouvelles pubs Fnac en télé...

    Fnac lance une nouvelle campagne de pubs en... télé ! Certes, cela représente un investissement très important, mais l'impact de la télévision reste bien supérieur à tous les autres médias.

    Diffusés pendant trois semaines sur CANAL+, TF1, et différentes chaînes de la TNT, les trois spots de 30 secondes font partie d'un plan stratégique ambitieux baptisé "Fnac 2015", de quoi booster le chiffre d'affaires qui subit une baisse constante et pour le moins... inquiétante. Façon aussi de se placer face au concurrent Amazon...

     

     

  • Buck Danny is back !

    19470101-Japs-BuckDanny.jpg

    Cela faisait cinq ans qu'on l'attendait ! Buck Danny reviendra enfin le 8 novembre prochain.

    Le dernier exemplaire de ses aventures s'était écoulé à près de 55 000 exemplaires. L'éditeur annonce donc un tirage à 60 000 pour l'opus à venir.

    Créé en 1948 par Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon pour Le Journal de Spirou, le personnage a été confié ensuite à Francis Bergèse jusqu'en... 2008. Ce sont donc deux nouveaux auteurs qui prendront les commandes du jet, deux spécialistes de l'aérospatiale et de l'aviation de chasse : Frédéric Zumbiehl et Francis Winnis.

    Encore quelques semaines à patienter avant le décollage à partir du porte-avions "USS Ronald Reagan"...  

  • Les 15 candidats au Goncourt sont connus !

    31Ayx9yMfaL.jpgle-divan-de-staline-4339333-250-400.jpgsorj-chalandon-le-quatrieme-mur.jpg

    L'Académie Goncourt a dévoilé sa première sélection. Pas vraiment de surprise. Le prix ne devrait, une nouvelle fois, ne pas échapper au trio "Galli-Gra-Seuil". Sachant que Flammarion a rejoint Gallimard, et que POL en est une filiale, ce sont 11 titres sur 15 qui figurent dans le triumvirat.

    En moyenne, le prix Goncourt rapporte 5 millions d'euros à l'éditeur du lauréat. C'est dire l'enjeu et la quasi-obligation de le décrocher.

    La première sélection :

    1. La claire fontaine, de David Bosc (Verdier)

    2. Le divan de Staline, de Jean-Daniel Baltassat (Seuil)

    3. Le quatrième mur, de Sorj Chalandon (Grasset)

    4. Arden, de Frédéric Verger (Gallimard)

    5. L'invention de nos vies, de Karine Tuil (Grasset)

    6. Nue, de Jean-Philippe Toussaint (Minuit)

    7. Petites scènes capitales, de Sylvie Germain (Albin Michel)

    8. Palladium, de Boris Razon (Stock)

    9. Il faut beaucoup aimer les hommes, de Marie Darrieussecq (POL)

    10. Naissance, de Yann Moix (Grasset)

    11. La première pierre, de Pierre Jourde (Gallimard)

    12. Le cas Eduard Einstein, de Laurent Seksik (Flammarion)

    13. L'échange des princesses, de Chantal Thomas (Seuil)

    14. Les Evaporés, de Thomas B Reverdy (Flammarion)

    15. Au revoir là-haut, de Pierre Lemaître (Albin Michel)

  • 12bis dans le giron de... Glénat !

    BAN_12Bis.jpg

    Après MAD Fabrik, c'est au tour des éditions 12bis, en redressement judiciaire depuis le 30 avril, de rejoindre le groupe Glénat.

    Une très bonne affaire car Glénat ne récupère qu'une partie du passif, tout en mettant la main sur un catalogue riche d'une centaine d'auteurs.

    Problème, Glénat ne reprend que le catalogue, et non le personnel des éditions 12bis.

     

     

  • Les profs au feu et l'école au milieu

    c1_profsaufeu.jpg

    Tout le ras-le-bol d'un prof émérite se ressent au travers de ce pamphlet qui s'en prend vertement à ces "pédagogues en chambre", à ces "masturbateurs pédagogiques" qui font valoir leurs idées lumineuses alors qu'ils n'ont jamais donné une heure de cours.

    Frank Andriat est un professeur de français qui, depuis trente-trois ans, se débat comme il peut pour enseigner malgré l'avalanche de décrets qui, peu à peu, ont plombé son quotidien.

    Moi-même papa de deux grands enfants de 14 et 16 ans, je suis confronté à ce nivellement par le bas, à la méconnaissance de l'orthographe, de l'Histoire ("de toute façon, je m'en fiche, j'étais pas né"), à cette peur de froisser le jeune ("Ne lui dis pas que son résultat est médiocre ! Surtout, ne le démotive pas !"), à la perte d'autorité des profs, ou à cette absence de savoir ("à quoi bon savoir ? Y a qu'à aller sur Google !")

    Oui, Monsieur Andriat, je suis bien d'accord quand vous affirmez : "Les élèves, soumis aux multiples sollicitations médiatiques d'une société consumériste, ont bien d'autres tchats à fouetter."

    Les politiques seront-ils assez intelligents, assez instruits - attention, on peut avoir fréquenté une bonne école, être détenteur d'un diplôme ronflant, et n'être qu'un gros con ou une grosse conne - pour comprendre votre ouvrage ? Ressentiront-ils votre désappointement... la cruelle déception d'un homme qui a consacré sa vie à l'enseignement, ce "plus beau métier du monde" ? Rien n'est moins sûr.

    "On n'apprend pas la démocratie à un élève-roi : on lui enseigne l'égoïsme et l'absence de partage."

    Et, sur le même ton :

    On n'apprend pas l'humilité à un(e) ministre : on lui enseigne la démagogie et la puissance de l'argent-roi.

     

    Les profs au feu et l'école au milieu

    de Frank Andriat

    Renaissance du livre, août 2013

    ISBN 978-2507051426

    144 pages - 9,90 €

  • Les éditeurs se mobilisent...

    131337~1.JPG

    Avec près d'une année d'avance sur la date du centenaire de la déclaration de guerre, les éditeurs ont tous eu la même idée...

    Depuis quelques semaines, les libraires font la moue lorsqu'on évoque la Grande Guerre, car les ouvrages sur 1914-1918 se bousculeront sur les tables, se feront une guerre sans merci, creuseront des tranchées, et, pour les plus fortunés, dresseront des forteresses ayant l'apparence de présentoirs.

    Témoignages, beaux-livres, récits, rééditions de grands classiques, descriptions de batailles, guides, romans, les sujets ne manquent pas.

    Le public répondra-t-il présent ? Cette pléthore de titres n'étouffera-t-elle pas l'intérêt pour la Grande Guerre ? Quels seront les livres qui surnageront ?

    Parmi la centaine de titres qui paraîtront d'ici la fin de cette année, j'en ai épinglé dix :

    1. 1914-1918 : l'album photos (La Renaissance du Livre), 34,90 €

    "Document iconographique et historique basé sur les archives de particuliers, jamais publiées à ce jour et issues de la collection du In Flanders Fields Museum, l'un des plus grands musées européens consacrés à l'étude de la Première Guerre mondiale."  

    2. Ceux de 14 (Flammarion), de Maurice Genevoix, 25,00 €

    "Réunion des quatre volets de cette fresque romanesque de Maurice Genevoix inspirée de son expérience de combattant." 

    3. 1914 : la guerre n'aura pas lieu (Genèse) de Philippe Conrad, 20,50 €

    "L'auteur démontre que la Première Guerre mondiale n'avait rien d'inéluctable et que son déclenchement est surtout dû à une succession d'événements malchanceux."

    4. Compagnie K (Gallmeister) de William March

    "Décembre 1917. La Compagnie K, formée d'US Marines, débarque en France et se retrouve sur le front. Les 118 soldats racontent tour à tour leur guerre. Ils décrivent l'horreur des combats. Les survivants rentrent au pays blessés et traumatisés par ce qu'ils ont vécu."

    5. Les fusillés innocents durant la Grande Guerre (L'astronome) de Mino Falta, 19,00 €

    "Réflexion sur les soldats fusillés pour l'exemple au cours de la Première Guerre mondiale."

    6. Baron Rouge : mémoires (Jourdan) de Manfred von Richthofen, 19,90 €

    "Les carnets de guerre de l'aviateur allemand retracent ses 80 victoires pendant la Première Guerre mondiale."

    7. Foch, chef de guerre (Taillandier) d'Elizabeth Greenhalgh, 24,90 €

    "Etude de la carrière militaire du maréchal de France F. Foch (1851-1929)."

    8. Coffret 1914-1918 (XO) de Max Gallo, 38,80 €

    9. La guerre vue du ciel : le front belge 1914-1918 (Fonds Mercator) de Birger Stichelbout, 69,95 €

    "Recueil de photographies aériennes prises au vol au-dessus des champs de bataille pendant la Première Guere mondiale, révélant le développement du système de tranchées, les batteries d'artillerie et les bunkers, les lignes de chemin de fer, champs d'aviation, etc."

    10. Les poilus ont la parole : lettres du front, 1917-1918 (André Versaille éditeur) de Jean Nicot, 19,90 €

    "A partir de décembre 1916, le service du contrôle postal reçoit l'instruction de sonder la correspondance de chaque unité combattante afin de connaître l'état moral des troupes. Ces lettres de poilus, recopiées par les services de censure, sont autant de témoignages sur la vie quotidienne au front et d'interrogations sur le bien-fondé de la poursuite de la guerre."

     

  • Titeuf et Kid Paddle bientôt voisins !

    game-over_7ex.jpg

    La maison d'édition "MAD Fabrik", dirigée par le trio Midam, Araceli Cancino et Dimitri Kennes, rejoindra le groupe Glénat à partir du 1er janvier 2014.

    Kid Paddle y côtoiera le génial Titeuf.

    Après avoir quitté Dupuis pour voler de ses propres ailes, Midam vient d'assurer son avenir car Glénat partage la vision éditoriale du créateur belge.

    En 2014, le programme de parutions se poursuivra : Game Over (tome 12), Grrreeny (tome 3), et enfin le très attendu tome 14 de Kid Paddle !