Les écrivains inutiles

les-ecrivains-inutiles-ermanno-cavazzoni-9782917084519.gif

Pris au premier degré, ce livre est... illisible. Composé de novelettes, il parle d'écrivains en tous genres. Au second, voire au troisième degré, tout s'éclaire, car l'écrivain n'est pas seulement celui qui écrit pour être lu... L'écrivain sait écrire, aligner des mots les uns derrière les autres. Peu importe le sens de ces mots. Satire mordante de notre société, gavée de préjugés. L'écrivain est présenté, dans la plupart des cas, comme un parasite vivant reclus. Ce n'est pas forcément faux. L'écrivain est un ruminant qui a du temps. L'histoire de cet écrivain qui connaîtra un succès mondial, sous le pseudonyme de Vincent America, m'a vraiment beaucoup amusé. Tout comme celle qui parle des critiques, personnages encensés par les écrivains flattés. Quelques longueurs indigestes m'ont par contre dérangé, notamment ces leçons de péchés capitaux, aussi inutiles que les écrivains décrits tout au long de l'ouvrage.

Dans l'ensemble, la présentation aérée, l'imagination débordante de l'auteur, ainsi que le vocabulaire bien choisi, font de ces "Ecrivains inutiles" une lecture agréable, pour le moins originale.

 

Les Écrivains inutiles

d'Ermanno Cavazzoni

éditions Attila, septembre 2012

ISBN 9782917084519

286 pages - 19,00 €

Les commentaires sont fermés.