• L'Homme qui frappait les femmes !

    l_homme_qui_frappait_les_femmes_01.jpg

    Ce roman est la confession d'un maudit. Dès l'adolescence, et les premiers émois amoureux, un désir irrépressible de frapper les femmes l'a emporté dans une chute sans fin. Il vivra désormais face à l'horizon indépassable du malheur d'autrui et de l'horreur d'être soi, sans échappatoire, comme prisonnier de lui-même et de la force inconsciente qui le gouverne. Quand l'heure de payer sera venue et que la violence se retournera contre lui, il n'aura d'autre solution que d'accepter cette terrible justice, de bénir ce qui le débarrassera enfin de lui-même.

    Roman choc. Titre accrocheur. Auteur doué de 35 ans au physique plaisant. Retenez son nom car tout porte à croire qu'il détient de bonnes cartes dans son jeu.

     

    L'Homme qui frappait les femmes

    d'Aymeric Patricot

    éditions Léo Scheer, février 2013

    ISBN 978-2-756103-35-8

    184 pages - 19,00 €

  • "Second Rôle", le huitième projet est sur les rails

    Poche SECOND ROLE A cover.jpg

    "J'habitais un quatre-mètres-sur-quatre au sixième étage d'un immeuble, dans le dixième arrondissement de Paris. Mes parents m'avaient mis dedans de force pour que je devienne indépendant. Dans mon frigidaire pourrissaient un vieux kiwi et une dizaine de yaourts périmés depuis longtemps. J'avais pour meilleures amies, des blattes. Fidèles au tapis de sol moisi de ma salle de bains, elles me foutaient la paix. Mon lit était un clic-clac qui remplissait tout mon appartement quand je le dépliais. Pour aller prendre une douche ou aller pisser, je devais l'enjamber. Pour économiser de l'espace, j'avais accroché ma télé au mur, sur un bras articulé. Comme au Formule 1. Ma chambre ressemblait à une chambre d'hôtel pour VRP. Ses dimensions me poussaient à vivre dehors. J'étais de trop dans mes quatre murs. Le soir, je rentrais le plus tard possible pour éviter mon mitard.

    Avec mes cloisons en carton, je me levais tous les matins chez mon voisin. Pour me réveiller, il me faisait écouter Europe 1. Pour aller chier, il mettait Iron Maiden. Pendant qu'il prenait sa douche, sa copine Melissa nous appelait pour savoir où il en était. Elle passait tous les matins le prendre en bas de chez nous à huit heures moins dix pétantes. Enfin, sa porte claquait et je me rendormais."

     

    Alexandre Moix signe un roman, certes parfois complètement déjanté, mais ô combien efficace. Il dépeint notre société de consommation avec une acidité de citron fraîchement pressé... et il prend soin de le mélanger à du bon, du vrai jus d'orange. Et tout cela se déguste cul-sec.

    Ce livre, les éditions Méhari le proposent au format poche. Il mérite mille fois de figurer en pile sur la table de votre libraire. Cela ne tient qu'à vous. Pour un investissement somme toute modique de 10,00 € (cela n'empêche pas d'investir plus), contribuez vous aussi au succès de ce roman aigre-doux... et rejoignez la communauté méhariste.

     

    http://editions-mehari.viabloga.com/news/second-role

     

     

  • Patrick Edlinger, grimpeur de l'impossible...

    ma_vie_en_libre_01.jpg

    Une vie suspendue à 52 ans. Patrick Edlinger s'était lancé dans le plus difficile de ses défis, « un solo impossible », disait-il.

    Le 16 novembre 2012, il tire sa révérence au moment ou il s'apprêtait à revenir vers son public avec son livre, cette autobiographie — écrite avec son ami et confident de toujours, Jean-Michel Asselin — qui lui tenait tant à coeur. Il avait mis un point final à ce texte et était heureux de communiquer sa vérité, tout entière, de dévoiler ses fragilités. Un livre d'autant plus émouvant qu'il prend un tour testamentaire.

    L'icône de toute une génération. En 1982, La vie au bout des doigts, le film de Jean-Paul Janssen l'avait projeté dans la lumière. En quelques jours, l'ange blond qui dansait au-dessus du vide, sans corde, celui qui se tenait suspendu à 2000 mètres sur le bout des doigts, était devenu célèbre dans toute l'Europe.

    Il sera l'inspirateur de milliers de grimpeurs, à l'origine de centaines de vocations pour cette activité nouvelle qu'était l'escalade. Son génie de la grimpe, son physique d'éphèbe et la simplicité de son mode de vie ascétique contribuent à faire de Patrick un héros pour la jeunesse, un géant de l'escalade.

    Un livre... Non, mieux que ça... Un bijou ? Oui, mais plus encore... Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire l'émotion qui m'étreint lorsque je lis ces pages. Cet homme, nous l'avons tous vu, tous traité de "demi-dingue", et tous admiré.

    Les photos sont incroyables. L'objet mérite d'être accroché - comme Patrick l'était -, voire suspendu en l'air, le souffle retenu.

    Patrick Edlinger

    de Jean-Michel Asselin et Patrick Edlinger

    éditions Guérin, février 2013

    ISBN 978-2-35221-060-3

    322 pages - 56,00 €

     

     


     

  • Du 16 au 17 mars

    affiche2013.gif

    Dans deux semaines se tiendra le salon de Bondues qui attire chaque année entre dix à quinze mille visiteurs.

    La manifestation pose ses valises au 369 de l'avenue du Général de Gaulle.

    www.salondulivrebondues.fr

    Outre Giuseppe Santoliquido, vous pourrez y rencontrer Michel Quint, Stéphanie Fugain (l'épouse du chanteur), Léo Lapointe, ou encore Jean-Michel Guenassia, l'auteur du Club des incorrigibles optimistes.

    Je vous attendrai sur le stand de La Renaissance du Livre, un stand "Carrément gourmand"...

     

     

     

     

     

     

     

  • World War X

    BD-WAR-WORLD-213x300.jpg

    Sur la Lune, le 7 février 2017, la base Ralph Milne Farley vit un véritable drame : en déplaçant un sarcophage aux dimensions d'un immeuble, une fausse manoeuvre libère un extraterrestre véritablement monstrueux, n'ayant en tout cas rien de commun avec l'E.T. de Spielberg ;o).

    Malheureusement, d'autres sarcophages du même acabit sont disséminés un peu partout sur la Terre. Un homme à part, Hélius, semble tout connaître de ces créatures. Une guerre se déclenche aussitôt et les êtres humains sont complètement déconcertés. A un moment de la lecture, je me croyais plongé dans le clip "Thriller" de Michael Jackson. J'exagère à peine.

    Dans cet album, on voyage géographiquement et chronologiquement. En Floride, en France, au Portugal, aux Açores, en Guinée, ou encore au Groenland, mais aussi en plein Moyen Âge.

    Voici un album qui percute, c'est le moins que l'on puisse dire. En très peu de planches, on découvre moult personnages principaux. Dans cette mise en scène rapide, efficace, une guerre des mondes un peu gore maintient un rythme soutenu, empêchant le lecteur de quitter l'aventure. Quant au dessin de Peter Snejbjerg, même s'il ne réinvente rien, il assure l'essentiel.

    Le scénario de Jerry Frissen (Lucha Libre) se déclinera en trois tomes là où cinq n'auraient pas été de trop. En effet, un peu plus de longueur aurait permis d'approfondir certains passages et de renforcer le côté suspense, un peu trop vite balayé par une action directe, parfois débordante.

    Mais au final, on en sort intrigué et ravi d'avoir passé un bon moment, d'autant plus que huit pages preview du tome 2 nous sont proposées à la fin.

     

    World War X

    tome 1 : Hélius

    Dessin : Peter Snejbjerg, scénario : Jerry Frissen

    Le Lombard, janvier 2013

    ISBN 978-2-8036-3223-7

    48 pages - 12,00 €

  • De tempête et d'espoir

    de_tempete_et_d_espoir_01.jpg

    « Mon nom est Anne de Montfort. J'ai dix-sept ans. En cet automne 1760, je me retrouve orpheline, sans le sou, sans relations. Mon frère aîné Jean, cadet dans l'armée royale, ma seule famille, a disparu aux Indes. Est-il tombé dans cette guerre sans merci pour la domination du monde qui oppose Louis XV au roi d'Angleterre ? Croupit-il dans les geôles de Madras ? A-t-il choisi de chercher fortune comme mercenaire auprès de quelque nabab ? Je veux, je dois savoir ce qu'il est advenu de lui. Mais puis-je espérer un autre sort que celui d'entrer dans les ordres au couvent des Dames de Dinan ?

    Je n'ai pour moi que ma jeunesse, le prestige de mon nom et ma détermination, avec cette devise d'Anne de Bretagne que j'ai faite mienne, non mudera – je ne changerai pas. Ma cousine Apolline et son mari, armateur respecté de Saint-Malo parmi ces messieurs de la Compagnie des Indes, m'aideront-ils ? Et si je n'avais d'autre choix que le plus insensé, celui d'embarquer sur un navire, à n'importe quel prix ? »

     

    De tempête et d'espoir

    de Marina Dédéyan

    Flammarion, janvier 2013

    ISBN 978-2-0812-6165-5

    20,50 €

  • Giuseppe Santoliquido sera présent à Bondues !

    570_570_14514676ecb497d97b12b70bb1e12aa4.jpg

     

    logo.jpg

     

     

     

     

     

    www.salondulivrebondues.fr

     

    Le samedi 16 mars, de 09h00 à 19h00, Giuseppe Santoliquido sera à mes côtés sur le stand de la Renaissance du Livre pour signer son premier roman, coup de coeur des jurés du dernier prix Rossel.

    A très bientôt,

     

  • Le Boxeur !

    9782203063037.jpg

    Hertzko Haft. Il y a de grandes chances que ce nom ne vous dise rien. Et pourtant, cet homme a lutté comme personne pour sa survie dans les camps de la mort.

    Né en Pologne en 1925, le jeune juif est envoyé un peu malgré lui dans un camp de travail. Pour agrémenter le quotidien de ses bourreaux nazis, il lui faut remporter des matches de boxe, sous peine de mort immédiate. Or, il possède intrinsèquement de réelles aptitudes pour ce sport. C'est sa chance et il compte bien la saisir. Amaigri, méconnaissable, il devient le protégé d'un officier SS et lui fait gagner de l'argent grâce aux paris.

    Mais la protection quelque peu malsaine n'aura qu'un temps et, à l'approche des forces russes, une marche forcée s'engage... une marche impossible mue par l'amour pour Leah et l'espoir de la retrouver vivante.

    Histoire dure, vécue, intense de bout en bout, celle d'un homme endurant plus que tout, celle d'une volonté inébranlable ayant l'amour pour moteur.

    Emouvant. Une pépite !

     

    Le Boxeur

    de Reinhard Kleist

    Casterman, janvier 2013

    ISBN 978-2-203-06303-7

    256 pages - 16,00 €

     

     

     

     

    965067-1142559.jpg

  • Les mâchoires du passé

    les_machoires_du_passe_01.jpgLors d'un reportage sur le Pays Basque, Margaux demande au commandant Gontier d'enquêter sur la disparition d'un certain Haritz... mais tout va se compliquer lorsque Fred Newelton, alias Freddy Dallas, fauche un million de dollars au gangster californien Mickey Baudigan, qui met immédiatement à ses trousses ses meilleures gâchettes.

    L'enquête de Gontier piétine. Il accepte la mission que lui propose une entreprise high tech de la Silicone Valley... mais il est des affaires qui ont la peau dure ; il est des plaies trop profondes pour vouloir se refermer.

     

    Les mâchoires du passé

    de Bernard Bourdeau

    In Octavo éditions, janvier 2013

    ISBN 978-2-84878-131-0

    21,00 €

     

  • Génération H

    generation_h_01.jpg

     

    Sacha, Jo et leurs amis appartiennent à la Génération H. Amateurs de skunk, de double zéro, de pollen, de charasse ou d'aya, ils passent leurs journées à fumer des deux ou trois-feuilles, à tirer des bangs, à se faire tourner des shiloms et des pipes en tout genre. 

    Un été au milieu des années 90, la petite bande part sur la route explorer toutes les facettes d'un nouveau style de vie alternatif qui s'offre à elle, dans un road trip haschiché et musical. Allant de festivals underground en free parties, de sound systems en soirées improbables pour bons beaufs de base, ils parcourent une France enfumée, traversée par un vent de liberté qui balaie tout sur son passage. En stop ou à pied, portés par le son des nouvelles musiques urbaines qui explosent (hip-hop, techno, ragga dancehall...), ils font les quatre cents coups, enchaînent les rencontres inattendues, les expériences mystiques et amoureuses, découvrent les joies de la vie de nomade, surmontent mille et une galères, en usant et abusant des spécialités cannabiques locales. Guidés par leur soif de vivre à cent à l'heure, et grâce à leur amitié indéfectible, ils brûlent leur jeunesse comme un spliff de weed et écrivent l'histoire d'une nouvelle France, où la consommation de haschich et d'herbe se généralise et s'intègre totalement à sa culture.

     

    Génération H

    d'Alexandre Grondeau

    éditions La Lune sur le Toit, février 2013

    ISBN 978-2-9538834-1-1

    18,00 €

     

     

  • Whaligoë

    9782203060890.jpg

    En 1815, en Ecosse, on se réjouit de la défaite de l'ogre Napoléon à Waterloo. A Whaligoë, petit bourg niché au coeur de l'Ecosse profonde, les combats de coqs font rage et représentent le divertissement principal des villageois. Deux adolescents, secrètement, vont lier leurs destins sur le site sacré des Craighorns, conformément à un ancien rituel gaélique.

    Douze ans plus tard, un couple débarque à Whaligoë. Sir Douglas Dogson est un écrivain en mal d'inspiration, accompagné par sa maîtresse toxicomane. Leur arrivée trouble la "quiétude" du village.

    Une histoire en deux tomes permet aux auteurs, en général, de prendre leur temps pour ficeler l'intrigue et rendre le scénario plus percutant, plus fouillé aussi. C'est le cas pour Whaligoë. On ne s'y ennuie jamais.

    Virginie Augustin et Yann signent une très belle oeuvre, dure. Un huis clos comme je les aime.

     

    Whaligoë

    Scénario : Yann, dessin : Virginie Augustin

    Casterman, janvier 2013

    ISBN 978-2-203-06089-0

    48 pages - 12,95 €

  • Tradeuse

    tradeuse_01.jpg

    À l'heure où ses petites copines aspiraient à devenir médecins ou avocates, Alex Garrett, elle, rêvait de conquérir les hautes sphères de la finance. À présent qu'elle a grandi, elle est déterminée à réussir à Cromwell Pierce, l'une des sociétés de courtage les plus réputées de Wall Street. Elle est prête à se battre pour entrer dans ce club très fermé et très masculin, mais elle doit commencer au bas de l'échelle, et se voit forcée de trimbaler pendant des mois sa chaise pliante de bureau en bureau, avec son nouveau surnom, « La Fille », inscrit au Blanco sur le dossier.

    Ne perdant jamais de vue ce gros lot qu'elle espère bien décrocher (et ignorant les mises en garde de ses amies, qui la supplient de démissionner), Alex apprend rapidement à encaisser les coups et en un rien de temps, elle passe du modeste poste d'analyste à celui un peu moins modeste d'expert. Tout à coup, on l'appelle par son vrai nom et les membres du club très fermé se transforment en quarante frères aînés... et un petit ami potentiel. Mais la fin du monde tel qu'elle le connaît est pour bientôt, et Alex aura à faire le choix le plus difficile de sa vie : rester à Cromwell Pierce, qui est au bord de la catastrophe... ou bien envoyer valser sa paire de Jimmy Choo pour prendre un peu de hauteur.

     

    Tradeuse

    d'Erin Duffy

    MA éditions, 19 février 2013

    ISBN 978-2-822-401920

    376 pages

  • L'important, c'est de gagner !

    9782507003265.jpg

    Trente arnaques du sport.

    Trente raisons de se marrer un bon coup car, après tout, pourquoi ne pas en rire ? Les auteurs entretiennent d'ailleurs le tragi-comique.

    Aucune discipline - ou presque - n'est épargnée : de l'athlétisme et ses tricheurs légendaire (Ben Johnson, Marion Jones, Kostas Kenteris, Ekaterini Thanou), au football, en passant par le pourtant très gracieux patinage artistique.

    Peu de cyclisme toutefois qui, depuis l'affaire Armstrong, pourrait faire l'objet d'un tome 2.

    Au programme de cet opus très réussi qui se lit à un rythme de coureur de fond éthiopien, des anecdotes croustillantes, ndes tricheries savamment orchestrées, des tentatives un peu trop voyantes, des gestes impulsifs malheureux, des faux passeports chinois, des déstabilisations de l'adversaire, voire un arbitrage pas toujours impartial.

    Un livre bien documenté, illustré, qui se déguste avec un éternel rictus ironique aux lèvres.

    Et dire qu'on ne connaîtra jamais les tours de passe-passe qui ont permis aux meilleurs tricheurs de gagner... sans se faire attraper.

     

    L'important, c'est de gagner !

    de Renaud Coppens, Dan Gagnon et Benoît Goeders

    illustrations de Pad'R

    Renaissance du Livre, 2010

    ISBN 978-2-507003265

    128 pages - 18,25 €

     

     

  • Chambre froide

    chambre_froide_01.jpg

    Lorsqu'il apprend que sa femme, Derryn, est atteinte d'une maladie incurable, David Raker arrête de travailler pour se consacrer exclusivement à elle. Quelques mois avant sa mort, une amie de sa femme lui demande un service : retrouver son enfant disparu. David, ancien journaliste et expert en investigations, accepte cette première mission, encouragé par sa femme mourante.

    Cela fait maintenant un an que Derryn est partie, et les recherches d'enfants sont devenues le quotidien de David. Le jour de ce funeste anniversaire, Mary Towne vient frapper à sa porte. Son fils Alex, disparu mystérieusement cinq ans auparavant, a été retrouvé mort dans un accident de voiture il y a un peu plus d'un an. Pourtant Mary affirme l'avoir aperçu dans la rue et demande à David de le retrouver. D'abord réticent, David finit par accepter. Il commence à percer à jour la vie d'Alex, et découvre que le jeune homme n'était pas aussi innocent que sa mère le croyait. Dans son passé sont enfouis de lourds secrets, des secrets dangereux qui n'auraient jamais dû être découverts – et des tueurs prêts à tout pour les protéger, à n'importe quel prix.

     

    Chambre froide

    de Tim Weaver

    MA éditions, janvier 2013

    ISBN 978-2-822-401968

    20,00 €

  • Les éditions Méhari présentées à "On n'est pas des pigeons"

    Florence Hainaut présente les éditions Méhari :


    http://www.rtbf.be/video/detail_on-n-est-pas-des-pigeons?id=1798830&seekTo=2461

    http://www.rtbf.be/video/detail_on-n-est-pas-des-pigeons?id=1798830&seekTo=2461


     

  • Le siècle de Dieu

    le_siecle_de_dieu_01.jpg

    "La traversée du siècle de Louis XIV et de la Régence par deux femmes de la haute noblesse bretonne. Anne-Sophie Le Tellier épouse à 16 ans Charles de Vieilleville. Sans fortune, sa cousine Viviane rejoint les Soeurs de la Charité. L'une fréquente la Cour et les salons parisiens, l'autre côtoie un monde de misère.

    Charles meurt en Louisiane où il accompagnait Cavelier de la Salle, un amant maléfique compromet Anne-Sophie dans l'affaire des poisons, son second mari est impliqué dans les cercles de dévots... La jeune femme perdra dans l'aventure toutes ses illusions sur la vie mais aussi sur le Roi.

    L'auteur trace le portrait d'un Louis XIV vieillissant, mégalomane, despotique et intolérant, qui abolit l'Édit de Nantes, anéantit jansénisme et quiétisme (dont les figures principales, Fénelon et Madame Guyon, seront écrasées avec la bénédiction de leur amie Madame de Maintenon), qui va laisser la France exsangue.

    L'or et le velours côtoient la sueur, les dépenses immodérées la misère, les ambitions les plus ridicules la lutte pour la survie.

    L'histoire d'une famille décomposée, recomposée dans le bonheur et la souffrance, celle d'un siècle qui voit s'édifier toutes les bases de la Révolution."

     

    Le siècle de Dieu

    de Catherine Hermary Vieille

    éditions Albin Michel, février 2013

    ISBN 978-2-226-24522-9

    368 pages - 20,90 €

  • La guerre des Lulus

    9782203034426.jpg

    Août 1914, abbaye de Valencourt. Dans cet orphelinat, les Lulus sont quatre enfants de douze à quinze ans : Ludwig, Lucas, Lucien et Luigi. Lorsque leur instituteur est appelé sous les drapeaux pour stopper l'avancée allemande, personne ne se doute que la Guerre durera quatre ans.

    Dans ce petit village de Picardie, la vie suit son cours... jusqu'à ce que l'armée française fasse évacuer la région. Or, au moment de l'évacuation de l'orphelinat, les Lulus manquent à l'appel ; ils sont quelque part en forêt.

    Les quatre enfants réaliseront bien rapidement que les Allemands ont pris possession des lieux. Ils emportent au passage les réserves de nourriture de l'abbaye, dont les délicieuses confitures.

    Derrière les lignes ennemies, ils doivent donc se débrouiller pour survivre... dans l'attente de la fin des hostilités. Tout à coup, un doute affreux les assaille : et si la Guerre durait plus d'un mois ? Pire : et si l'armée française était battue ?

    Régis Hautière et Hardoc signent un album magnifique, tout en finesse, où les questionnements d'enfants démontrent l'innocence et la naïveté de l'époque. Une série incontournable, sortant des sentiers battus et rebattus de combats sanglants dans les tranchées.

     

    La guerre des Lulus 1914

    tome 1 : La maison des enfants trouvés

    Scénario : Régis Hautière, dessin : Hardoc

    Casterman, janvier 2013

    ISBN 978-2-203-03442-6

    56 pages - 12,95 €