• Des Dieux et des Hommes

    9782205068139.jpgDes dieux en tueurs impitoyables de soldats SS dans les entrailles d'un château en Bavière. Le danseur ne manque pas d'humour, ni de grâce. La reine des neiges, quant à elle, se veut froide et sans pitié.

    L'émergence de dieux au moment où l'humanité vit un déclin sans précédent, voilà le thème central de cette série.

    A mon sens, une BD sans grand intérêt. Le dessin d'Ivo Milazzo, trop contrasté par rapport à celui de Peter Snejbjerg, ne m'a pas convaincu.

     

    Des Dieux et des Hommes

    tome 4 : Un château en Bavière

    Scénario : Jean-Pierre Dionnet

    Dessin : Peter Snejbjerg, Ivo Milazzo

    Dargaud, juin 2012

    ISBN 978-2205-06813-9

    60 pages - 13,99 €

  • IR$

    9782803630622.jpgAssez éloigné de la fonction première de l'IR$ (Internal Revenue Service), le thème central de cette BD souffre de quelque banalité. Cela dit, Larry B. Max, façon James Bond, agent spécial disposant d'une liberté totale, nous balade à la recherche d'un trésor de guerre enfoui sous les mers...

    La lecture se veut plaisante, sans plus.

     

    IR$

    tome 14 : Les survivants de Nankin

    Scénario : Stephen Desberg

    Dessin : Bernard Vrancken

    Le Lombard, juin 2012

    ISBN 978-2-8036-3062-2

    48 pages - 12,00 €

     

  • D'où je suis, je vois la lune

    27838546_5867646.jpgBonjour Moon,

    En une semaine, tes mots m'ont transporté dans un ailleurs peuplé de rêves. Je t'ai aperçue, sur la place Saint-Mich, à côté de la boutique de fleurs, emmitouflée dans ta parka, en train de vendre tes sourires. Et Comète, ton chien fidèle furetant çà et là, en quête d'un reste de sandwich. J'ai apprécié tes phrases, ta façon de décrire Fidji, Slam, ou encore Boule. Là où tu m'as définitivement happé, c'est lors de ta rencontre avec l'éditrice de la place de Paname. Tout ce que tu racontes me semble tellement réaliste. Ou comment l'innocuité d'un rendez-vous peut bouleverser une vie... ou une non-vie ? Car la mannequin, comme tu la surnommes, n'est visiblement pas une auteure, tout juste une pimbêche fière de son statut et de ses déjeuners mondains que, toi et moi, on exècre par-dessus tout. Cette éditrice fait du dégât, inconsciemment, bouffie de jalousie.

    A te lire, on comprend mieux la valeur des mots, créés dans deux blocs-notes chourés dans une maison de la presse, ces petits rectangles orangés où naissent tes personnages, où se réchauffe ton imaginaire plein de candeur.

    Je voulais une critique différente, peu commune. Je tenais à ce que tu saches, Moon, que ton roman n'a cessé, tout au long de la semaine, d'éclaircir le ciel où se dessinaient parfaitement les contours de la lune.

     

    D'où je suis, je vois la lune

    de Maud Lethielleux

    Stock, mars 2010

    ISBN 978-2-234-06261-0

    304 pages - 18,50 €

     

  • Trois chantiers immenses à portée d'arbalète...

    Le-futur-centre-commercial-et-de-loisirs-Just-Under-the-Sky-.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'horizon 2015-2016, Bruxelles assistera à une métamorphose complète de son paysage commercial. Trois projets mégalomanes devraient émerger, le tout dans un rayon de... 7 kilomètres ! D'immenses centres commerciaux, le premier - car le plus avancé - situé au pont Van Praet, sur le site des anciennes usines Godin. 40 000 m² dédiés aux loisirs, aux commerces, déjà desservis par plusieurs lignes de tram, à deux pas du canal et du domaine royal de Laeken. Nommé "Under the Sky", il attirera les habitants de Schaerbeek, de Laeken, d'Evere, de Strombeek, et de Neder-over-Heembeek, quartier en plein développement urbanistique.

    Le second, baptisé "Néo", est soutenu par le bourgmestre de Bruxelles et trouvera sa place sur le plateau du Heysel. D'un coût astronomique de près d'un milliard d'euros, il atteindra une surface de 80 000 m². On y verra la création d'une salle de spectacle de 15 000 places, un centre de congrès, des espaces verts, des commerces, une zone de loisirs et environ 750 logements. Exit les parkings de surface et place à de gigantesques parkings souterrains.

    Le troisième est incontestablement le plus pharaonique. Implanté sur le site des anciennes usines Renault à Machelen/Vilvorde, "Uplace" sera le plus grand zoning commercial d'Europe, estimé à près de 200 000 m² ! Parkings, bureaux, commerces, un théâtre, une tour de 92 mètres, un hôtel de standing, tout cela à un jet de pierre du viaduc de Vilvorde, de quoi encombrer un peu plus un noeud routier voyant déjà défiler chaque jour plusieurs dizaines de milliers de véhicules. Belle galère en perspective...

     

    624_341_f78eb3c51c398fb8e889566ebf65f6c5-1332486563.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Certes, ces trois projets généreront plus de sept mille emplois et dynamiser considérablement le nord de Bruxelles. Mais le bonheur des uns...

    D'autre part, ces trois infrastructures seront-elles rentables... ou l'une d'entre elles tirera son épingle du jeu au détriment des deux autres vouées à devenir d'immenses chancres ?

    En ce qui concerne les librairies, vu le montant des loyers demandés dans ce genre de mégacomplexes, seules des enseignes telles que Club, Standaard, Fnac, voire Filigranes ou encore Cook and Book auront les moyens d'y investir... peut-être, car le secteur de la librairie n'est pas au beau fixe. Peu de chances d'assister au retour en Belgique d'un Virgin, mais pourquoi pas un Furet du nord...

    L'installation de librairies géantes dans cette zone devrait ravir des parts de marché à la Fnac de City 2, sonner le glas du Club rue de Wand, mettre en péril Tropismes ainsi que des commerces de proximité tels que Book Center ou 100 papiers.

    Quant à la plupart des libraires situés à Etterbeek, Auderghem, Woluwe-Saint-Lambert et ceux du sud de Bruxelles ne ressentiront pas trop les effets de l'émergence de ces mégacentres.

    Il est clair que City 2 et la rue Neuve seront les premières victimes.

    Bruxelles se dotera donc d'un total ahurissant de huit shopping-centers : outre les trois cités ci-dessus, le Cora Anderlecht, le Westland, le City 2, le Basilix et le Woluwe Shopping.

     

    Inquiétant n'est-il pas ?

     

  • L'Invention du Vide

    9782205067019.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De tous temps, l'homme a voulu dépasser ses limites et défier les forces de la Nature. L'alpinisme en est une belle illustration. Cet album retrace les exploits - ou plutôt une partie de ceux-ci - de trois alpinistes d'exception, vainqueurs de plusieurs sommets jusque-là jugés inaccessibles : Albert Frederick Mummery (1855-1895), Alexander Burgener (1845-1910) et Benedikt Venetz.

    BD de grande qualité, "L'Invention du Vide" figure parmi les petits bijoux publiés par Dargaud en 2012. La fin du 19ème siècle a vu les ascensions de quelques intrépides, équipés très sommairement. En une bonne dizaine d'années, ils ont gravi les pics des Alpes avant, et ce dès le début du 20ème, de s'attaquer aux toits du monde dans la chaîne de l'Himalaya.

    Amateurs d'escalade, d'alpinisme, réjouissez-vous, cette oeuvre vous est destinée !

     

    L'Invention du Vide

    de Nicolas Debon

    Dargaud, juin 2012

    ISBN 978-2205-06701-9

    80 pages - 16,45 €

  • Fugitifs

    9782205068016.jpgProtégés par le singe transgénique Bakou, les jeunes fugitifs continuent la lutte. L'histoire, haletante, se lit d'une traite, et devrait plaire à un public très large.

    Seul bémol, mais de taille, pourquoi truffer le texte de Pablo de dizaines de fautes d'orthographe grossières ? Comme s'il était inconcevable qu'un jeune ado ne puisse pas écrire sans fautes... Cela n'apporte rien au récit. D'autre part, cela pourrait induire les jeunes lecteurs en erreur.

    Mais à part cette remarque, la série Fugitifs tient la route.

     

    Fugitifs sur Terra II

    tome 4

    Scénario : Cric

    Dessin : Laurent Verron

    Dargaud, juillet 2012

    ISBN 978-2205-06801-6

    52 pages - 10,60 €

  • Grand Prix

    9782505013778.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Oeuvre fantastique que cette histoire en trois tomes, indispensable à tous ceux - et ils sont nombreux - qui s'intéressent à l'Histoire et / ou à la course automobile.

    Quand la folie meurtrière d'un homme, d'un tyran à la tête d'un pays fanatisé, décrète que l'Allemagne doit tout gagner, y compris les compétitions sportives. Les JO de 1936 en sont la parfaite illustration.

    Quand quelques pilotes d'expérience, vainqueurs de nombreux grands prix grâce à la puissance et la fiabilité des "flèches d'argent" de Mercedes ou des bolides conçus par Auto Union, commencent à se rebeller contre le pouvoir dictatorial. Le tout appuyé par un dessin à la hauteur de nos attentes, d'une précision incroyable, dont on devine le travail de documentation que l'auteur a dû entreprendre.

    Bref, Marvano signe là sa troisième pépite. Et l'on se régale.

     

    "On voit le soleil se coucher lentement, et pourtant on s'étonne qu'il fasse soudain noir."

    Franz Kafka

     

    Grand Prix

    tome 3 : Adieu !

    de Marvano

    Dargaud, juin 2012

    ISBN 978-2-5050-1377-8

    56 pages - 13,99 €

     

  • Au royaume des aveugles

    9782803630806.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    George Orwell l'avait écrit en 1948 : "Big Brother vous regarde !" En 2060, toute la population est surveillée en permanence : caméras, micros, données personnelles disponibles sur le web, rien n'échappe aux dirigeants du monde. La grande majorité l'a voulu, après tout.

    Laurette a 19 ans. Elle se révolte contre cette mainmise de l'Etat, cette agression anti-démocratique. Avec un groupe de conspirateurs, elle participe à l'attaque d'un serveur... attaque qui tourne mal : Laurette est enlevée.

    Son père, ancien flic, décide de ne pas mener son enquête personnelle, car il serait malvenu de marcher sur les platebandes des policiers. Mais Adil, le frère de Laurette, ne l'entend pas de cette oreille...

    Mis à part un dessin grossier, parfois maladroit, mais qui retranscrit bien les mimiques, surprises et sentiments des personnages, la BD se lit avec un réel plaisir.

    Prévue en trois tomes, la série devrait figurer parmi les incontournables de votre bédéthèque.

     

    Au Royaume des aveugles

    tome 1 : Les invisibles

    Scénario : Olivier Jouvray

    Dessin : Frédérik Salsedo

    Le Lombard, mai 2012

    ISBN 978-2-8036-3080-6

    56 pages - 14,45 €

  • Les quatre coins du monde

    9782205067101.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici une plongée en plein Sahara au début du 20ème siècle, au sein d'un carré de méharistes, ces volontaires de l'armée française venus "pacifier" le pays. Récit palpitant sous deux angles, celui du lieutenant Dewaere, arrivé sur place en 1919, et celui du capitaine Dupuy, en fonction depuis une dizaine d'années.

    Le Sahara est immense, mais cela n'empêche pas qu'il y ait là-bas des règles et usages à respecter, des tribus à craindre, d'autres à défendre. Une vie à la dure, au sein d'une communauté prête à accueillir ces hommes idéalistes, fidèles à leurs convictions et à leur patrie.

    Les exploits du capitaine Barentin y sont narrés. A la lecture de ce premier opus, on se sent baigné de soleil et d'évasion. On s'immerge dans ce monde à la fois merveilleux et hostile et, tel un dromadaire, on ne peut interrompre sa marche lente jusqu'à la 64ème page.

     

    Les quatre coins du monde

    Livre I

    de Hugues Labiano

    Dargaud, juin 2012

    ISBN 978-2205-06710-1

    64 pages - 14,99 €

  • L'élève Ducobu

    9782803630516.jpgL'élève Ducobu surfe sur sa vague cinématographique. Godi et Zidrou publient leur dix-huitième tome qui devrait ravir petits et... non, plus les grands, car les grands en ont marre de ces gags éculés, de ce 6 x 7, etc.

    Ceci dit, il faut avouer que les personnages sont bien ancrés dans notre imaginaire et que l'album se lit sans accroc.

     

    L'élève Ducobu révise un max

    Scénario : Zidrou, dessin : Godi

    Le Lombard, avril 2012

    ISBN 978-2-8036-3051-6

    56 pages - 10,60 €

     

  • Clara

    9782803630714.jpgLe deuil est un thème récurrent en jeunesse, et toujours aussi peu évident à traiter. Christophe Lemoine polit ses mots, les enrobe d'innocence enfantine au travers de Clara, qui perd sa maman atteinte d'une fulgurante maladie.

    Le sujet est grave. Permettra-t-il d'atténuer la douleur des enfants confrontés à la mort d'un proche ? Peut-être. L'exercice est toujours périlleux et j'ai le sentiment que cet album trouvera sa place dans les bacs des libraires spécialisés.

     

    Clara

    Scénario : Christophe Lemoine, dessin : Cécile

    Le Lombard, mai 2012

    ISBN 978-2-8036-3071-4

    48 pages - 10,60 €

  • La mort de Staline

    9782205068221-couv-I400x523.jpgjoseph Vissarionovitch Djougachvili Staline meurt en 1953, à l'âge de 74 ans. Celui qu'on surnommait "petit père des peuples", vainqueur du nazisme, était aussi un tyran sanguinaire. Cet album retrace les vives tensions au sein des quelques dirigeants soviétiques chargés d'assurer la succession de Staline.

    BD admirablement construite avec, pour personnage central, Lavrenti Pavlovitch Beria, chef des services secrets et ministre de l'Intérieur, un homme glacial, calculateur, retors, digne disciple de Staline. Sans oublier le maréchal Joukov, un symbole pour tous les Russes, le vainqueur à Stalingrad et à Berlin. Ce dernier ouvre une brèche et réclame la tête du... fils de Staline.

    Jeux de dupes, trahisons, conspirations, stratégies, mais aussi et surtout l'album démontre toute l'absurdité d'un système totalitaire complètement névrosé qui, en 1953, devait encore perdurer plus de trente-cinq ans.

    BD historique à conseiller vivement.

     

    La mort de Staline

    tome 2 : Funérailles

    Scénario : Fabien Nury

    Dessin : Thierry Robin

    Dargaud, mai 2012

    ISBN 978-2205-06822-1

    56 pages - 13,99 €

  • RAFA !

    9782709638319.jpgRoger Federer vient de remporter son dix-septième titre du Grand Chelem, et, par la même occasion, son septième Wimbledon. La seule fois où, dans son jardin londonien, il dut s'incliner, ce fut en 2008, face à son plus grand rival : Rafael Nadal !

    Pour les amateurs de tennis - j'en suis un -, ce livre est un pur régal, à condition bien sûr d'apprécier le champion majorquin.

    Roi de la terre battue, Rafa impressionne, effraie, avant même l'entrée sur le court. Dans le vestiaire, il bondit en tous sens, se prépare au combat comme si c'était le dernier.

    Les joueurs classés à l'ATP le respectent et savent, c'est notamment le cas pour Federer et Djokovic, que pour avoir une chance de le battre, il leur faudra jouer à 100 %, voire 110 %, plusieurs heures d'affilée, sans la moindre interruption, sans le moindre fléchissement, sous peine de punition immédiate.

    Dans cet ouvrage, trois finales servent de fil rouge. On découvre le Rafael de Manacor, fragile, modeste, soumis, poli, et très attaché à son clan et à son île. Comment se protège-t-il des dérives que provoque la célébrité ? Comment gère-t-il son quotidien ? Toni Nadal, son oncle et coach, est-il aussi tyrannique qu'on le prétend ?

    Pas aussi dense et aussi bien construit que le récit dicté par Andre Agassi ("Open", J'ai lu), cet ouvrage m'a ouvert les portes du personnage Nadal, que je ne connaissais que par ses exploits sportifs et sa façon de jouer... à la Nadal, car seul Nadal peut jouer comme cela.

     

    RAFA

    de Rafael Nadal et John Carlin

    JC Lattès, mai 2012

    ISBN 978-2-7096-3832-9

    320 pages - 19,00 € 

     

     

  • Dans mon open space

    9782205066869.jpgLe boulot, c'est le boulot, un lieu où l'on est censé passer beaucoup de temps, mais c'est aussi un thème central, majeur, alimenté sans cesse par l'actualité, la crise économique.

    James possède là un vivier inépuisable et il nous gratifie à chaque tome de gags savoureux, intelligents. Cet album-ci ne déroge pas à la règle.

    Dans "Variable d'ajustement", il aborde, entre autres, la retraite à 60 ans, les RTT, Facebook, le stress généré par le contrôle d'auditeurs "Men in black", et bien d'autres sujets tirés de la réalité.

    On y retrouve James, Hubert, Charles-Eugène, Bernard, Jean-Karl, ou encore Roland, le boss ultra-libéral. Et l'on se régale à chaque page !

     

    Dans mon open space

    tome 4 : Variable d'ajustement

    de James

    Poisson Pilote, mai 2012

    ISBN 978-2205-06686-9

    48 pages - 11,99 €

     

  • L'or de France

    9782803630639.jpg9782803628124.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Deux tomes pour une histoire inspirée de faits réels : le sauvetage de 254 tonnes d'or de la Banque de France en 1940.

    de l'embarquement sur l'Emile Bertin, un croiseur capable de fendre les vagues à plus de 40 noeuds, au stockage de ce trésor en Martinique, dans l'attente de jours meilleurs, ce chapitre de l'Histoire nous est raconté dans ce diptyque.

    Bien sûr, un tel magot a peu de chances de passer inaperçu. Convoité par les Allemands, les Américains, les Anglais, ainsi que par deux truands sans scrupules, cet or reverra-t-il la France métropolitaine ? Rien n'est moins sûr.

    Malgré quelques imperfections (personnages pas toujours reconnaissables, caractères peu établis, sauts dans le temps pas toujours adroits), ces deux albums sont très agréables à lire.

     

    L'or de France

    tome 1 : La croisière de l'Emile Bertin (ISBN 978-2-8036-2812-4)

    tome 2 : 12 milliards sous les tropiques (ISBN 978-2-8036-3063-9)

    Scénario : Denis Lefebvre, dessin : Tibery

    Le Lombard, juin 2011 (tome 1), juin 2012 (tome 2)

    48 pages - 14,45 € (tome 1), 56 pages - 14,45 € (tome 2)

  • Couette

    9782505013891.jpgUne petite fille pleine d'optimisme, de couleurs, de joie de vivre, pétillante à souhait, c'est Couette, tombée du ciel dans une goutte d'eau de la dernière pluie. Et pourtant, si l'on y regarde de près, Couette vient d'atterrir au beau milieu d'une décharge publique.

    Petit album jeunesse, mignon, poétique, plein de fraîcheur.

     

    Couette

    tome 1 : Tombée du ciel

    Scénario : Séverine Gauthier

    Dessin : MiniKim

    Dargaud, juin 2012

    ISBN 978-2-5050-1389-1

    32 pages - 7,99 €

  • Saga Valta

    9782803630332-couv-I325x456.jpgUn jeune homme vaillant, preux chevalier, épris de sa belle, dont le père est un chef de clan barbare et sans pitié. La recette est connue. C'est bel et bien celle de ce Saga Valta. Et ça marche.

    Valgar le Viking, fils d'Halger-aux-cheveux-d'Or, aime la jeune Astridr, la fille de Thorgerr aux cent guerriers. De leur union naît Gunnar, mais le bonheur sera de courte durée car Thorgerr ne donne pas son accord à ce mariage. Furieux, il fait assassiner le meilleur ami de Valgar, en fuite, et confie le nouveau-né à un sorcier malfaisant. Quant à sa propre fille, il en fait une recluse.

    La vengeance conduit Valgar auprès de Skarperdinn, autre chef de clan. Et de là, tout part en vrille...

    Voilà une BD de qualité pour les amateurs du genre...

     

    Saga Valta

    tome 1

    Scénario : Jean Dufaux

    Dessin : Mohamed Aouamri

    Le Lombard, juin 2012

    ISBN 978-2-8036-3033-2

    56 pages - 14,45 €

  • Un éditeur sur deux ne paie pas les droits d'auteur !

    mouette-livres.jpgPour la majorité des candidats auteurs, le monde de l'édition représente le rêve absolu, la quête du Graal. Voir son texte, son manuscrit, publié, relié, distribué dans les librairies, lu et, de préférence, apprécié voire reconnu par la caste des écrivains confirmés, ou celle des éditeurs et autres journalistes, quoi de plus merveilleux ?

    Mais voilà, la réalité ou mon côté pragmatique m'impose de rappeler quelques constats bien décevants :

    1. Environ sept auteurs sur dix se déclarent satisfaits des relations qu'ils entretiennent avec leurs éditeurs. Bouteille à moitié pleine. Cela signifie clairement que trois auteurs sur dix se montrent insatisfaits. Bouteille à moitié vide.

    2. Un éditeur sur deux ne paie pas les droits d'auteur, et cela malgré la signature d'un contrat d'édition en bonne et due forme.

    3. Trois auteurs sur dix, une fois encore, ne sont pas avertis de la mise au pilon de leur livre, malgré l'obligation légale de l'éditeur de prévenir l'auteur et de lui proposer un rachat du stock au prix du papier.

    4. Un auteur sur deux ne perçoit jamais de droits pour une adaptation audiovisuelle.

    5. Un auteur sur trois n'est pas averti en cas de réimpression.

    6. Un auteur sur quatre a connaissance de la parution de son livre à l'étranger sans en avoir été informé par l'éditeur.

     

    Ces chiffres, je ne les ai pas inventés. Ils émanent d'une enquête de la SCAM, réalisée auprès de 3 000 auteurs. A mon sens, ils révèlent une situation dont les candidats auteurs, auteurs débutants voire confirmés devraient tenir compte.

    L'arrivée du numérique n'a pas arrangé les choses. L'absence de stock physique empêche tout contrôle. Les éditeurs peu scrupuleux se gavent littéralement.

    Attention, ces statistiques ne démontrent pas la malhonnêteté des éditeurs. La plupart, indépendants, sont étranglés par les méfaits de la crise et leurs difficultés financières placent l'auteur en bout de chaîne. Après avoir payé l'Etat, les banques, les charges de toutes sortes, l'imprimeur, le graphiste, et j'en passe, l'auteur reste sur le carreau.

    Pour pallier ce problème devenu tabou, ne pourrait-on imaginer un fonds de garantie auquel s'adresserait l'auteur non rémunéré ? Le nouveau gouvernement socialiste, dans sa grande mansuétude, ne pourrait-il créer cette soupape de sécurité car, après tout, le travail long et parfois fastidieux de l'auteur se doit d'être respecté.

    L'Etat se retournerait ensuite vers l'éditeur afin de récupérer les sommes dues, avec en poche des arguments plus... percutants. On peut ignorer l'auteur isolé, rongé par la peur de se griller auprès d'un monde éditorial qui fonctionne en circuit fermé, mais il est impossible de se débarrasser d'un créancier tel que l'Etat.

  • Karma Salsa

    9782505013914-couv-I400x523.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ange a purgé vingt ans de prison, vingt années dans un trou sordide quelque part dans les Caraïbes. En taule, il a suivi l'enseignement d'un maître, un certain Lars, qui lui a apporté force et sagesse grâce à la pratique de la méditation.

    A sa sortie, son carton sur les bras, il y a du monde qui l'attend, car Ange aurait planqué quelque part les deux millions de dollars qui revenaient de droit à un parrain de la mafia locale. L'ex-taulard n'a rien d'un ange, si ce n'est son prénom - c'était facile -. Ce quadragénaire n'a rien perdu de ses réflexes d'antan. Il se doutait bien qu'on ne le laisserait pas méditer en paix, mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'était l'annonce qu'il était l'heureux papa d'une jeune fille de 19 ans.

    Une BD menée tambour battant, où tout frise la perfection. Une petite merveille tant au scénario qu'au dessin. Bref, une série de plus, prévue en trois tomes, à posséder ABSOLUMENT !

     

    Karma Salsa

    Tome 1

    Scénario : Callède, Philippe Charlot

    Dessin : Fred Campoy

    Dargaud, juin 2012

    ISBN 978-2-5050-1391-4

    48 pages - 13,99 €

  • En silence

    9782203032729.jpg"Quelque part dans le sud, en été, un petit groupe d'amis part en expédition pour une grande journée de canyoning. L'isolement, le dépaysement et le frisson du danger vont servir de révélateur.

    Chacun va se retrouver seul, confronté en silence à ses interrogations les plus intimes. Comme Juliette, la narratrice, qui remet en question sa relation avec Luis. Comment dépasser le sentiment d'immobilisme et d'attente qui imprègne leur couple, et qui lui est devenu presque insupportable ? Cette belle journée d'été n'est-elle pas, finalement, l'épilogue de leur histoire d'amour ?"

    Sorte de huis clos sans en être un, en pleine nature. Juliette doit affronter ses peurs, ses angoisses, ses interrogations, au cours d'une journée de vacances consacrée à la pratique du canyoning.

    Audrey Spiry nous propose un roman graphique abondant de questions existentielles, tout en couleurs, et dans un style qui lui est propre.

    Personnellement, je ne suis pas fan de ce genre de dessin. Mais il s'agit d'un avis personnel. L'histoire pèche également par certaines lenteurs, et qui finit par s'éteindre...

     

    En Silence

    d'Audrey Spiry

    KSTR, juin 2012

    ISBN 978-2-203-03272-9

    174 pages - 16,00 €

  • La Cinquième carte

    9782822401661.jpg"Au printemps 2000, le romancier et poète James McManus est envoyé à Las Vegas par le magazine Harper. Il doit y couvrir les World Series of Poker et traiter en particulier la place grandissante des femmes dans ce tournoi à 23 millions de dollars, ainsi que la mort de son organisateur prodigue, Ted Binion, assassiné par une stripteaseuse et son petit-ami. Happé, dès son arrivée, par les démons du jeu, McManus va miser tout son à-valoir pour tenter de participer aux Championnats.

    Parallèlement à l'histoire de Ted Binion et à l'attente du verdict concernant ses meurtriers, James McManus relate ses batailles, non seulement contre ses adversaires, mais également contre « Bad Jim », cette partie de lui-même qui a besoin de jouer au poker."

    No Limit. Pour les amateurs du genre, ce roman est à emporter dans le sac de plage. Petite chaise confortable, serviette de bain, parasol ou panama vissé sur le crâne, bruit du ressac, et bienvenue la détente lecture...

     

    La Cinquième Carte

    de James McManus

    MA éditions, juin 2012

    ISBN 978-2-822-401661

    452 pages - 20,00 €