• Au Bon Roman...

    9782070419982.jpgCe devait être un pur moment de délectation, une plongée dans l'univers qui me passionne : la littérature. En intitulant son ouvrage "Au Bon Roman", Laurence Cossé s'interdisait tout droit à l'erreur. En tout cas, il titilla mes neurones : une librairie idéale, emplie uniquement de chefs-d'oeuvre, de littérature française de qualité, de livres choisis et non imposés par les campagnes publicitaires des maisons d'édition les plus puissantes.

    Mais voilà, dès les premières pages, la désillusion fut totale, à la mesure de la joie que je me faisais à l'idée de découvrir cette aventure.

    Bien écrit certes, l'auteure nous égare dans plusieurs directions, dans plusieurs lieux, au travers de plusieurs personnages, et je fus rapidement incapable d'y déceler le fil rouge. Quant à cette fameuse librairie, il n'en est pas du tout question au début. Comme toujours, je me forçai à poursuivre la lecture, mais je dus déchanter quelques chapitres plus loin. Amèrement déçu.

    Petit à petit, la création de la librairie prend forme, mais l'attente est trop longue et s'il faut patienter jusqu'à la troisième partie pour entrer enfin dans le vif du sujet, c'est que le roman qui s'autoproclamait bon n'est en fait qu'un vulgaire essai raté.

     

    Au Bon Roman

    de Laurence Cossé

    Folio N°5074, avril 2010

    ISBN 978-2-07-041998-2

    464 pages - 6,80 €

  • La dernière bagnarde

    9782081221413.jpgLe récit d'Henri Charrière intitulé "Papillon", paru aux éditions Robert Laffont, rencontra un succès immense et dépassa le million d'exemplaires vendus. Cette histoire fut portée à l'écran et là encore, le film marqua les esprits. Le bagne de Cayenne ferma ses portes en 1946. Tout comme la prison légendaire d'Alcatraz, on peut visiter l'antre dans lequel croupirent des milliers de bagnards.

    L'histoire de ces femmes reléguées en terre hostile est nettement moins connue. Marie Bartête fut cette dernière bagnarde, dont Bernadette Pécassou-Camebrac nous narre l'aventure. Ancrés dans nos consciences d'hommes civilisés, on a peine à croire une telle cruauté, mais l'âme humaine n'a pas de limites une fois percée en plein coeur.

    Ce livre se révèle passionnant et son intensité va croissant, jusqu'à la dernière ligne. Dans cet environnement implacable, ces femmes n'avaient aucune chance de s'en tirer, livrées non seulement à une nature charriant infections bactériennes et autres maladies, mais aussi une administration pénitentiaire qui ne voulait rien entendre, rien voir, se murant derrière une hypocrisie meurtrière... et rentable pour certains.

     

    La dernière bagnarde

    de Bernadette Pécassou-Camebrac

    Flammarion, avril 2011

    ISBN 978-2-0812-2141-3

    312 pages - 20,00 €

  • HAARMAN, le boucher de Hanovre !

    9782203038820.jpg1924. Dans les rues de Hanovre, la misère frappe durement la population allemande. Le traité de Versailles a saigné à blanc la nation germanique. Les conditions iniques de cet acte de vengeance des gagnants du conflit seront la cause principale de l'éclosion du nazisme, et donc de la Seconde Guerre mondiale.

    Fritz Haarman possède un hachoir de boucher, fournit en viande plusieurs habitants de Hanovre, dont une restauratrice, Mme Engel, qui deviendra sa logeuse. Homosexuel notoire, amateur de jeunes garçons, Fritz utilise sa carte de police pour convaincre ses proies de l'accompagner jusqu'à son sombre logis. Et de les violer, les assassiner et les débiter en morceaux de viande.

    Cette histoire vraie donne froid dans le dos, d'autant que le commissaire chargé de l'enquête de ces disparitions successives, fait montre d'une mauvaise volonté évidente quand il s'agit d'évoquer les activités louches de Haarman.

    Ce récit possède une puissance inouïe, il déstabilise, il nous remue les tripes. Un grand moment de lecture.

     

    HAARMAN, le boucher de Hanovre

    Scénario : Peer Meter, dessin : Isabel Kreitz

    Casterman, avril 2011

    ISBN 978-2-203-03882-0

    176 pages - 14,00 €

  • Bruges !

    9782203322325.jpgUtiliser la bande dessinée comme vecteur historique, patrimonial, rend la découverte d'une ville plus accessible, plus ludique. On connaît mieux les voyages d'Alix dans le monde antique, voici le pendant moyenâgeux personnifié par Jhen, également créé par Jacques Martin.

    L'idée est intéressante, très didactique, le sujet de cet album - Bruges - l'est tout autant. Ferry refuse de calquer son travail sur celui des guides traditionnels, achetés en masse par les touristes du monde entier venus admirer cette "Venise du Nord". L'auteur se plaît à sortir des sentiers battus, à faire renaître la cité au temps de sa splendeur.

    Bon nombre de Belges n'ont jamais posé le pied à Bruges, ni parcouru ses canaux. Cette BD est une première approche, une invitation au voyage qui, vous l'aurez compris, ne s'adresse pas forcément aux passionnés du 9ème art.

     

    Les voyages de Jhen

    Bruges

    de Ferry et Jacques Martin

    Casterman, juin 2011

    ISBN 978-2-203-32232-2

    64 pages - 12,90 €

  • Le livre d'Andre Agassi !

    9782290033241.jpgCet ouvrage fut pour moi une véritable cure de jouvence, une plongée dans mon passé de fan de tennis. Des anecdotes, Andre Agassi en raconte, encore et encore. Il entame son autobiographie en nous détaillant un affrontement homérique, sa dernière victoire sur le circuit ATP, à l'US Open 2006. En cinq sets. A l'arraché. Face à un jeune loup, alors huitième joueur mondial, Marcos Baghdatis. Le Chypriote, perclus de crampes, finit par baisser pavillon, avec le sourire, fier d'avoir croisé la route de cette légende vivante, son idole.

     

    andre-agassi-7.jpgIl revient ensuite à la source, à Las Vegas, là où tout a commencé, lorsqu'il avait sept ans. Les séances d'entraînement, inhumaines, contre une machine imbattable, surnommée "le dragon", créée par son père, ancien boxeur iranien, mais aussi un fou de tennis, résolu à faire de son rejeton le numéro un mondial.

    Tout au long de ma lecture on ne peut plus intensive, j'ai ri, commenté avec ferveur, approuvé, découvert de nombreuses choses à propos de mon sport préféré, et d'Andre Agassi en particulier.

    p1_agassi_baghdatis.jpgComme tous les passionnés de tennis, je connaissais les coups gagnants et l'incroyable palmarès de ce champion hors normes. Mais ce livre aurait pu, aurait dû s'intituler "Agassi, la face B", car il y dissèque sa vie comme un chirurgien, sans tourner autour du pot. Il raconte, simplement, honnêtement. Il se veut sincère. Il y révèle notamment sa haine pour ce sport qui, paradoxalement, lui aura permis de réaliser tant de rêves, dont la construction d'une école pour enfants défavorisés.

    Ses matches de légende, sa rivalité avec Pete, toujours Pete, ses amours, sa première "défaite" face à Jeff Tarango, son équipe où Gil occupe une place à part, ses amis, sa famille, Andre Agassi n'oublie rien ni personne.

    Certes, il égratigne Connors, mais, après tout, il le mérite.

    Andre_Agassi_with_Steffi_Graf_Wimbledon.jpgMerci à toi, Andre, pour ces quelques jours passés en ta compagnie, grâce à la lecture de ces pages truffées de tranches de vie, et je te souhaite une vie heureuse, entouré des tiens, dont ton épouse, l'une des plus grandes, sinon la plus grande des championnes de tennis, Steffi Graf.

     

    Open

    d'Andre Agassi

    J'ai Lu n°9566, février 2011

    ISBN 978-2-290-03324-1

    608 pages - 8,40 €

     

    Palmarès

    Roland-Garros 1999, finales 1990, 1991

    Wimbledon 1992, finale 1999

    US Open 1994, 1999, finales 1990, 1995, 2002, 2005

    Open Australie 1995, 2000, 2001, 2003

    Jeux Olympiques médaille d'or 1996

    Coupe Davis 1990, 1992

    Masters 1990

    pete-sampras-andre-agassi.jpg

  • Reconquêtes

    9782803627530.jpgProphéties, cérémonies sacrificielles, combats sanglants, voici le menu principal de cet album trop confus à mon goût. La horde des vivants surnomme trois peuples nomades ayant décidé de s'allier face au danger représenté par l'armée d'un jeune monarque hittite.

    Une ambiance digne du film "Troie", le dessin rehaussant la beauté de ces amazones, de ces animaux plus vrais que nature, de ces décors majestueux, on pourrait s'extasier devant un tel travail. Mais le scénario, très... trop dense, demande une attention maximale, rendue compliquée par la ressemblance des hommes et femmes, personnages principaux compris.

     

    Reconquêtes

    Scénario : Sylvain Runberg et François Miville-Deschênes

    Dessin : François Miville-Deschênes

    Le Lombard, mai 2011

    ISBN 978-2-8036-2753-0

    56 pages - 13,95 €

  • Le prix du péché

    9782266214438.jpgQuelquefois, cela fait du bien de lire un roman qui ne prend pas la tête. L'intrigue semble cousue de fil blanc. "Le prix du péché" correspond à cette description. Brian Freeman ne réinvente rien : un méchant, très méchant, pervers de surcroît, psychopathe, ressemblant à l'ogre des contes pour enfants ; et un inspecteur au flair naturel mais empêché car trop impliqué dans l'affaire. A Duluth, dans le Minnesota, la coéquipière de Jonathan Stride est accusée du meurtre de son mari.

    Une enquête apparemment anodine qui débouche forcément sur la piste d'un maniaque qui, bizarrement, anticipe toutes les manoeuvres de la police.

     

    Le prix du péché

    de Brian Freeman

    Pocket n°14681

    ISBN 978-2-266-21443-8

    576 pages - 7,90 €