Mi-figue, mi-raisin...

46994_salon-du-livre-paris-2011.jpgLa salon du livre de Paris a donc vécu sa nouvelle formule : quatre jours au lieu de six, une nocturne le vendredi et une journée professionnelle le lundi. Comme d'habitude, les stars de l'écrit ont fait le plein : Amélie Nothomb, Bernard Werber, Katherine Pancol, Eric-Emmanuel Schmitt, Guillaume Musso, sans oublier les stars du petit écran ou du showbiz telles que Patricia Kaas, Antoine de Caunes, Francis Perrin et bien d'autres.

Le bilan ? 180 000 visiteurs, c'est bien, même très bien compte tenu des grands éditeurs qui brillèrent par leur absence : tous ceux du groupe Hachette qui, une fois encore, a boudé l'événement, mais aussi et cela m'a surpris : les éditions Bragelonne et Milady !

Des allées plus clairsemées, sensiblement plus larges, et un immense espace de repos où les chaises valaient leur pesant d'or.

Le salon du livre de Paris ne possède pas le charme des salons de province... cette convivialité, ce rapprochement d'auteurs et d'éditeurs, ce partage avec le public. D'un côté plus professionnel, il est encore difficile de ne pas s'y montrer, mais malgré ce demi-succès, les questions demeurent...

Les commentaires sont fermés.