• Décapant... enfin !

    9782809800210
    "Les principaux actionnaires de la presse nationale française sont des gens qui ont fait fortune dans un autre domaine : les canons, les avions, les missiles, le cognac ou la mode. Ce n'est qu'une fois enrichis qu'ils se sont appropriés un journal, une radio, une TV... Cette manière de procéder est peut-être une des explications du manque chronique de capitaux de la presse française : ses actionnaires sont là non pour gagner vraiment de l'argent, mais plutôt pour asseoir leur influence et leur pouvoir politico-économique, voire contrôler l'information. C'est un choix, mais ce choix ne convient pas au journalisme."

    Ceci résume bien l'un des maux principaux de la France. Les collusions entre politiques, journalistes et grands patrons ne laissent aucune place à l'ouverture et aux indépendances d'idées. En france, tout est pipé et le président règne en maître. Laurent Joffrin, lorsqu'il compare Nicolas Sarkozy à un despote vivant en République me semble faire preuve d'une incroyable hypocrisie car nous savons tous, lui y compris, que cette façon de gouverner et de tout contrôler date de bien avant l'ère Sarkozy. En fait, sous la cinquième république, le régime ploutocrate, qu'il soit de droite ou de gauche, a toujours dicté sa loi.

    Les journalistes savaient Mitterrand atteint d'un cancer dès 1981, avant son élection ! Un pays dirigé par un homme amoindri physiquement. Ils se sont tus. Les caisses noires et autres arrangements malhonnêtes ont toujours existé pendant la longue période Chirac-Tibéri à la mairie de Paris. Lorsque, devant les caméras de France 2, Jacques Chirac a démenti en bloc tout enrichissement personnel, l'ensemble de la profession journalistique a ri aux éclats. Car, bien évidemment, toutes les rédactions savaient, mais devaient se taire...

    Une presse quotidienne moribonde, une télévision surpuissante sous la tutelle de groupes privés, une nomenklatura de journalistes intellectuels tutoyant les ministres et rédigeant leurs articles sur la seule base des dépêches de l'AFP, tout cela, le livre de Jean nouailhac le révèle.

    Dommage pour les redites qui alourdissent l'ensemble. Mais néanmoins très intéressant, voilà un document qui soulève un coin du voile sans pour autant provoquer une révolution qui, après lecture, s'avèrerait pourtant bien utile...

     

    Les médiacrates

    Enquête sur une profession au-dessus de tout soupçon

    de Jean Nouailhac

    éditions de l'archipel, 2008

    ISBN 978-2-8098-0021-0

    264 pages - 18,95 €

  • Personne n'est à l'abri d'une mauvaise rencontre...

    9782205061116

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tel est le sous-titre de cette BD dont la couverture m'a immédiatement scotché. Corbeyran et Berlion signent là un premier tome de grande qualité. Dans cette ambiance méridionale où les personnages vivent en vase clos, où la chaleur estivale est propice à tous les dérapages, les auteurs posent les questions. Qui était ce Jean-François Redon ? A quel trafic juteux se livraient cette bande de potes quadras ? Rémi est-il vraiment mort en faisant son jogging ? Plein de questions, mais pas de réponses dans ce tome 1. Patience donc...

     

    GARRIGUE

    de Corbeyran et Berlion

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2205-06111-6

    54 pages - 13,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

     

  • Du grand art... le neuvième.

    9782505003472

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La couverture peu engageante de cette BD m'a fait retarder sa lecture. Mais mon métier veut que ce genre d'obstacle ne puisse servir d'excuse pour ne pas découvrir une oeuvre.

    D'emblée, dès la première planche, je fus conquis par l'ambiance, par la force des différents personnages. Trois enfants doués pour les casses, Téo, Jazz et Judas, une organisation mafieuse à la tête de la ville, et des choix de vie... Jazz et Téo d'un côté, indépendants. De l'autre, Judas qui décide de travailler pour l'organisation et de devenir quelqu'un.

    Un brin d'humour comme l'on distille de la fleur de sel sur une préparation. De l'action, beaucoup d'action. Et toujours cette ambiance qui vous empêche de poser votre BD...

    Excellent !

     

    Jazz Maynard

    tome 2 : Mélodie d'El Raval

    de Raule et Roger

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0347-2

    48 pages - 13,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE ! 

  • Médaille d'or !

    9782203384019Inspiré par l'oeuvre de Donald Westlake et plus précisément par son personnage de John Dortmunder, voleur de génie mais constamment poursuivi par la poisse, Lax a réalisé un petit chef-d'oeuvre, bien aidé par la qualité de cette nouvelle collection mise en place par Casterman et Rivages.

    Mis à part le titre "Pierre qui roule" qui aurait pu être plus accrocheur, l'histoire m'a captivé de bout en bout. Cet ouvrage m'a plongé dans mon enfance, à l'époque où les Gabin, Ventura, Constantin, Belmondo, ou Delon nous abreuvaient d'excellents films policiers à suspense. J'ai retrouvé dans cette BD toute l'intensité de ces oeuvres.

    John Dortmunder sort de prison. Son ami Kelp a décidé de l'attendre à bord d'une voiture volée pour l'occasion. Pas bien malin. Mais si Kelp se pointe, c'est qu'il a un plan à mettre à exécution, et que pour ce faire, il a besoin de son pote...

     

    Pierre qui roule

    de Lax

    d'après l'oeuvre de Donald Westlake

    ISBN 978-2-203-38401-9

    96 pages - 16,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Médaille d'argent !

    9782203007765Le New York des années 50 bat au rythme des combats de boxe, connaît l'une des périodes les plus fastes de l'histoire au niveau économique, et possède l'un des ports les plus fréquentés au monde. "Sur les quais" raconte l'histoire d'un quartier de dockers, dirigé par une mafia impitoyable. Johnny Friendly et ses sbires commandite des meurtres maquillés en accidents. Terry Malloy, frère du bras-droit de Johnny, et le curé de la paroisse locale, tentent de stopper cet engrenage infernal. Mais n'est-ce pas trop tard ?

    Basé sur un roman de Budd Schulberg, Rodolphe et Georges Van Linthout ont réalisé une oeuvre forte, très noire, qui devrait collectionner les articles laudateurs. Dévorée en moins d'une heure, cette BD figure parmi les bonnes surprises de l'année 2008.

     

    Sur les quais

    scénario : Rodolphe, dessin : Georges Van Linthout

    d'après l'oeuvre de Budd Schulberg

    Casterman / Rivages, 2008

    ISBN 978-2-203-00776-5

    88 pages - 15,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

     

  • Médaille de bronze...

    9782203003309Ambiance glauque pour cette "nuit de fureur" inspirée de l'oeuvre de Jim Thompson et publiée dans la très belle collection Rivages noir de Casterman. J'y ai retrouvé l'atmosphère narrative utilisée par Matz dans son "Tueur" (collection Ligne Rouge). Personnage troublant, ce "Little Bigger", tueur légendaire ne dépassant pas le mètre cinquante-cinq sous la toise, a une mission relativement simple : tuer une balance, mission pour laquelle il sera rétribué à hauteur de 30 000 dollars. Gravitent autour de cette balance plusieurs personnages dont certains joueront un rôle prépondérant... Mais aller plus loin équivaudrait à vous révéler l'énigme et là, ce serait un crime...

     

    Nuit de fureur

    scénario : Matz, dessin : Miles Hyman

    d'après l'oeuvre de Jim Thompson

    Casterman / Rivages, 2008

    ISBN 978-2-203-00330-9

    96 pages - 16,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Un peu déçu...

    9782203010246Pierre Pelot est un véritable stakhanoviste de l'écriture puisqu'on lui doit environ 200 livres. On retrouve du Pierre Pelot chez à peu près tous les éditeurs. Et maintenant chez Casterman / Rivages...

    La plupart des avis concernant la nouvelle collection composée de 4 albums énoncent "Pauvres zhéros" comme le meilleur des 4. Après l'avoir lu, et même si effectivement, la patte de Baru s'avère incomparable et reconnaissable entre mille, je ne placerais pas cette BD sur le podium. Et sachant que la collection compte 4 titres...

    Peut-être est-ce le thème qui m'a dérangé, ou l'atmosphère, ou le fait que les médias nous bassinent les oreilles avec ce Fourniret qui a la chance d'avoir commis ses atrocités dans nos contrées laxistes... Je ne sais pas. Un peu de tout cela. L'histoire elle-même n'a pas grand intérêt, et cette France profonde me paraît trop caricaturale... Bref, très moyen. Mais les goûts et les couleurs...

     

    Pauvres zhéros

    scénario et dessin : Baru

    d'après l'oeuvre de Pierre Pelot

    Casterman / Rivages, 2008

    ISBN 978-2-203-01024-6

    88 pages - 15,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Inventions farfelues !!!

    200814122735Lorsque les petits livres carrés de Soliflor ont été rangés sur notre étagère, je me suis littéralement jeté sur celui-ci avant qu'un chroniqueur ne nous le demande. Et franchement, je ne le regrette pas.

    Le dada de Maurice Collins : dénicher l'invention rare, farfelue, souvent ingénieuse mais qui, le plus souvent, ne changea pas le cours de l'histoire. Sa collection d'objets insolites se compose de plus ou moins 400 pièces, toutes aussi remarquables les unes que les autres.

    Classées par rubriques, ces inventions qui n'ont pas enrichi leurs créateurs respectifs ont eu le mérite d'exister, démontrant le génie de l'être humain toujours à la recherche de LA solution qui facilitera notre vie quotidienne.

    Rasoir automatique datant des années 30, distributeur d'aiguilles imaginé pendant les années 20, fer à collerette du 19ème siècle, dénoyauteur de cerises, saucisseur, une calculatrice de 1902, un tourneur de pages automatique destiné aux musiciens, ou ce protège-moustache (sans blague) qui fut utilisé jusqu'au début du 20ème siècle.

    Je m'en voudrais de ne pas évoquer le porte-monnaie revolver, soit cet ustensile abritant un joli petit "un coup", de quoi parer au plus pressé en cas d'agression.

    Ce livre est à laisser traîner ostensiblement sur votre table de salon, histoire de vous marrer pendant une pause de pub, ou de jouer au "à quoi ça sert ?"...

     

    Inventions farfelues

    de Maurice Collins

    éditions Soliflor, 2007

    ISBN 978-2-9600638-1-3

    224 pages - 15,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Le marketing à la portée de tous !

    9782809800111 Seuls les bons livres laissent des traces dans votre mémoire. En ce qui concerne celle en forme de gruyère qui occupe une part de mon cerveau, le document "Comment devenir un as du marketing ?" occupera une place indélébile. J'ai d'ailleurs retranscrit plusieurs passages du livre dans un bloc-notes spécial qui m'accompagne partout.

    Jeffrey Fox ne s'adresse pas aux vendeurs, aux représentants de commerce ou aux entrepreneurs d'une manière totalement absconse, pompeuse, scientifique. Non, il nous parle simplement et alimente ses assertions d'exemples éloquents.

    Au coeur du débat : le client ! C'est lui qui permet à l'entreprise de prospérer et de payer les salaires. Bref, cet ouvrage s'apparente à une mini-bible écrite au 21ème siècle, qui condense les règles élémentaires pour devenir un champion du marketing et de la publicité.

     

    Comment devenir un as du marketing ?

    de Jeffrey Fox

    L'Archipel, 2008

    ISBN 978-2-80980-011-1

    192 pages - 16,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE ! 

  • La Compagnie des Glaces

    9782505001355 Pour n'avoir pas lu les 4 premiers tomes de La Compagnie des Glaces, je pense avoir été conquis par cette atmosphère glaciale... et ce dès les premières planches. Ce 5ème opus qui clôt le cycle consacré au cabaret Miki s'avère de grande qualité même si la couverture n'a rien d'exceptionnelle.

    L'idée générale d'une Terre sous l'emprise des glaces depuis l'explosion de la Lune nous captive immédiatement. Après tout, pourquoi pas ? A partir de là, tout est imaginable.

     

    La Compagnie des Glaces

    tome 5 : La fin d'un rêve

    de Jotim

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0135-5

    48 pages - 10,40 € 

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • De grâce, triez vos déchets !

    9782858158553

     

     

    Une vie à bosser pour Fluide, ça paie pas des masses. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Cyril Pedrosa, l'auteur de cette BD à ranger au rayon des produits frais. Car tout tourne autour de ces trois lettres qu'on décline aujourd'hui à toutes les sauces... pas toujours très diététiques : B I O.

    Une BD emplie de gags ayant pour thème le recyclage des déchets, les produits bio, l'écologie, un peu de politique mais du côté des Verts (of course), le tout dans l'ambiance familiale parfois chahutée de l'auteur.

    Un gros délire très agréable à lire. Mais au fond, peut-on vraiment considérer une BD comme un objet écolo... ?

     

    Auto Bio

    de Pedrosa

    Fluide Glacial, 2008

    ISBN 978-2-8581-5855-3

    48 pages - 9,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

     

  • Un futur grand !

    9782205060744

     

    Pico Bogue, c'est mon petit vent frais qui me caresse délicatement le visage sous ce beau soleil printanier. Pico, c'est ce bonhomme de 9 ou 10 ans qui tourmente gentiment ses parents, ainsi que sa mamite et son Papic. Il n'est pas le seul dans le coup, sa petite soeur dénommée Ana Ana ne se débrouille pas trop mal non plus.

    Cette BD mériterait 20 pages de louanges, voire davantage car tout y est splendide. Ce n'est pas du Titeuf, ni du Kid Paddle, ni du petit Spirou, mais bien un nouveau venu qui devrait très vite rivaliser avec ses illustres concurrents. C'est tout le mal que je lui souhaite.

     

    Pico Bogue

    La vie et moi

    de Dominique Roques et Alexis Dormal

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2205-06074-4

    48 pages - 10,40 €

  • Wisher : une nouvelle série au Lombard !

    9782803624218

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Deux tomes d'un coup pour entamer une série prometteuse toute en couleurs chatoyantes. Dessin irréprochable signé Giulio De Vita, habitant de Venise - sans blague -, cet Italien de 36 ans s'est déjà fait remarquer par une participation à la série Décalogue (Glénat) et une série qui connut un beau succès : James Healer (Lombard).

    Reconnaissons également tout le mérite du scénariste, Sébastien Latour, car la manière dont il nous fait entrer dans le récit et sa présentation des personnages m'a semblé judicieuse.

    Nigel grant est un jeune séducteur qui bâtit sa fortune sur sa réputation de pouvoir tout procurer à son client, quel qu'il soit et aussi farfelue la demande soit-elle. John Karfeld est un peintre de talent qui doit lui fournir une toile, un faux bien entendu. Mais, se sentant repéré par les hommes du Mi 10, il quitte précipitamment Nigel et dans sa fuite, se jette sous une rame de métro. Suicide ? Meurtre ? Et pourquoi ?

    Au coeur de Londres, Nigel est au centre de toutes les conversations, tant du côté de Scotland Yard, que du Bulldog, un patron de la pègre qui attend son tableau promis par Nigel. Mais d'autres encore s'intéressent à ce bel éphèbe : le Mi 10 et une étrange communauté qui vit recluse dans un sanctuaire sous le métro londonien. Elfes, fées, gobelins, gargouilles, dragons, il faut se rendre à l'évidence : ils existent bel et bien mais sont en grand danger... Seuls les pouvoirs du Wisher pourraient leur venir en aide...

     

    Wisher

    tome 1 : Nigel

    scénario : Sébastien Latour, dessin : Giulio De Vita

    Le Lombard, 2008

    ISBN 978-2-803624-21-8

    48 pages - 13,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

    9782803622917

    Wisher

    tome 2 : Féeriques

    scénario : Sébastien Latour, dessin : Giulio De Vita

    Le Lombard, 2008

    ISBN 978-2-80362-291-7

    48 pages - 13,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Le premier roman d'Isabelle Bary

    358blog-708353Pour moi, Isabelle a 9 ou 10 ans à peine. Vêtue, à l'instar de ses copines Nathalie, Fabienne ou Sandra, d'une robe à fleurs que plus aucune petite fille d'aujourd'hui n'accepterait de porter. Parsemée de taches de rousseur, son minois affiche déjà une grande maturité en dépit de son jeune âge. C'est une élève brillante dont les notes rivalisent d'excellence avec celles de sa meilleure amie, Nathalie. Je suis dans sa classe et mon regard ne peut se détacher de Nathalie et de Fabienne (Nathalie était plus belle, mais Fabienne plus sympa). Serge, mon meilleur ami, assis juste à côté de moi, observe attentivement Isabelle dont il est amoureux. Nous vivions tous une enfance heureuse dans un quartier de Bruxelles où il faisait bon vivre.

    Trente années ont passé et je croise, au détour d'un salon, une femme dont le visage me rappelle quelqu'un... tilt : Isabelle Camerlynck devenue Isabelle Bary par les sacro-saints liens du mariage.

    Elle publie aujourd'hui son deuxième livre, ou son premier roman, c'est selon. L'élève studieuse ayant décroché son diplôme d'ingénieur commercial voue donc une passion pour les Lettres.

    Dans Le cadeau de Léa, on suit le parcours de quatre amies proches de la quarantaine, toutes à l'abri du besoin financier qui, périodiquement, refont le monde à bord du 4x4 de Léa avant de rejoindre ensemble, la cave d'un mystérieux personnage. Difficile de ne pas lier le personnage de Léa à celui de sa créatrice. Quant aux autres, elles ont toutes leurs petites manies, leurs soucis, leurs joies et leurs peines, leurs besoins d'amour. Car ont-elles vraiment tout, ces quatre privilégiées ?

    Rien à dire côté écriture, Isabelle Bary sait manier la langue de Voltaire. Elle nous le démontre à maintes reprises. Mais le livre recèle trop de points faibles. A commencer par de nombreuses incohérences, comme par exemple des dialogues trop longs par moments, ou trop ampoulés. Idem pour les mails envoyés par Léa à Karen. Je ressens combien Isabelle a voulu délibérément prolonger le roman, lui rajouter des signes, de peur de ne pas écrire un roman mais une longue nouvelle. Or, son intrigue ne demandait pas autant de pages. Luce Wilquin n'a très certainement effectué aucune coupe franche. Dommage.

    Mais après tout, il s'agit bien d'un premier livre. Et, vu le talent d'Isabelle, il en appelle beaucoup d'autres. J'espère qu'elle tiendra compte de ces remarques de manière positive car je pense qu'une critique se doit, avant tout, d'être constructive et bénéfique pour l'auteur.

     

    Le cadeau de Léa

    d'Isabelle Bary

    éditions Luce Wilquin, 2008

    ISBN 978-2-88253-358-6 

    256 pages - 20,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !