• Du manga déguisé

    9782205060621

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il y a quelques mois, voire quelques années il y avait la BD dite "franco-belge" et les autres, dont les mangas japonais. Aujourd'hui, les éditeurs traditionnels publient de plus en plus de BD où l'on ressent une grande influence nipponne.

    Cutie B fait partie de ces BD mutantes, censées plaire aux ados pour ses valeurs, son style et son graphisme très manga, mais aussi aux amateurs de la BD franco-belge.

    Même si l'histoire s'avère plaisante, elle me fait davantage penser à ces séries télévisées de la tranche 17-20h...

     

    Cutie B

    de Richard Marazano et Yishan Li

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-205-06062-1

    48 pages - 10,40 €

  • PETITE NATURE

    9782858158560
    Voilà enfin un album de Fluide tel que je les aime. Brassant humour, simplicité, réalisme et efficacité, Jean-Christophe Chauzy se met en scène, lui, ce type trop grand, trop maigre, et complètement dégingandé.

    Certains passages sont vraiment à mourir de rire (analyse de sperme, la canicule,...). Dommage que cette BD se lise si vite. L'histoire de l'obsédée canine (des chiens quoi) mérite à elle seule un César (pas le chien, l'objet) de drôlerie. Les dessinateurs qui la liront hésiteront désormais à inviter une jolie fan à prendre un pot...

     

    Petite nature

    tome 2 : Même pas peur

    de Jean-Christophe Chauzy, Lindingre et Barrois

    Fluide Glacial, 2008

    ISBN 978-2-8581-5856-0

    48 pages - 11,95 €

  • A dévorer...

    9782205061376
    "Ouvert la nuit", c'est une BD de 184 pages qui se dévore plus vite qu'un morceau de viande jeté à une meute de chiens affamés. Une histoire de vampires, certes, mais à la sauce Jessica Abel. Dave, jeune vampire, travaille de nuit - of course - dans une épicerie de L.A., épicerie qui appartient à son maître. Dave n'est pas un vampire ordinaire : végétarien, non-violent, gentil, plus doux qu'un agneau. Sa vie bascule lorsqu'il aperçoit Rosa, dont il s'amourache. Le problème, c'est qu'entre elle et lui, il y a Wes, un vampire de la pire espèce.

    Cette BD est pour moi un véritable coup de coeur. Une fois plongé dans celle-ci, on en deviendrait presque désagréable si quelqu'un vous interrompait en pleine lecture. Ce format 18 x 24 cm s'avère très pratique, sans rien enlever au graphisme. Les auteurs ont réussi à ne pas tomber dans le piège en nous balançant tous les poncifs du genre. Bref, il s'agit d'une excellente BD à conseiller à toutes et tous...

     

    Ouvert la nuit

    de Jessica Abel, Gabe Soria, Warren Pleece

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2205-06137-6

    184 pages - 17,00 €

  • Quatuor...

    9782203006294
    Rien qu'à l'évocation du nom "Catel", je devrais tomber en pâmoison devant cette BD en quatre couleurs. Et pourtant, si je devais donner une cote sur 10, celle-ci ne dépasserait pas le 6, voire le 7.

    Rien de transcendant pour cette BD-objet. Certes, l'acheteur en a pour son argent car ce livre comporte tout de même 122 pages. Mais très franchement, les textes, ou plutôt les histoires de ce quatuor d'auteurs ne m'ont guère emballées... même si je reconnais les avoir lues sans déplaisir.

    Avec l'amour comme point de ralliement, Jacques Gamblin, José-Louis Bocquet, Thierry Bellefroid et Pascal Quignard ont tour à tour imaginé qui une situation, qui un conte, qui une nouvelle bien à leur sauce, le tout cuisiné par la patte de Catel Muller, l'auteure de Kiki de Montparnasse

     

    Quatuor

    dessin : Catel, textes de Jacques Gamblin, José-Louis Bocquet, Pascal Quignard et Thierry Bellefroid

    Casterman, 2008

    ISBN 978-2-203-00629-4

    122 pages - 17,95 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Le dernier Van Cauwelaert est toujours un événement

    9782226182203M
    Jean-Luc Talbot est contrôleur des impôts à Châteauroux. Abandonné bébé dans une poubelle, placé à la DASS et malgré son passage dans plusieurs familles d'accueil, ce dernier ressent un manque, un vide assez indescriptible. Il a rencontré Corinne, avec qui il vit depuis un an, et élève Julien, le fils de cette dernière, comme si c'était le sien.

    Suite à une lettre de dénonciation, il est envoyé, avec son collègue Raphaël, au Château de Grénant afin de contrôler la société Green War.

    Raphaël croit au mauvais sort et vit en permanence avec une médaille de la Vierge, un oignon dans la poche droite pour absorber les ondes, et une séance d'acupuncture une fois par semaine. Jean-Luc, quant à lui, ne croit pas à toutes ces "sornettes".

    Suite à un incident malheureux, Raphaël décède quelques jours après sa première visite à la société Green War. Jean-Luc décide de continuer malgré tout l'enquête et ce en hommage à son collègue disparu.

    Un soir, pris au milieu d'une tempête, ses contrôlés lui proposent de loger au château. Sans autre solution, Jean-Luc accepte.

    Il passe donc la soirée entouré de ses contrôlés et de leur famille. Ces derniers croyant à la réincarnation ou encore à l'hypnose, lui annoncent qu'il est le descendant de Guillaume, amant d'Isabeau, décédée au XVe siècle. Elle aurait en effet trompé son mari qui pour se venger, l'aurait enfermé dans une pièce du château où elle se serait laissée mourir de faim.

    Pris au piège, Jean-Luc "joue le jeu". Il passe la nuit dans une chambre assez particulière où soi-disant une force l'appelle. Il dort d'un sommeil profond, fait des rêves magnifiques et ressent au matin un bien-être comme rarement il en a éprouvé.

    Partagé entre l'envie de croire à cette passion du Moyen-âge, mais également l'idée aussi d'être victime d'un complot, il se demande s'il perd la raison.

    On suit dès lors ses péripéties, ses recherches aux archives, ses nuits avec Isabeau, la façon dont cette dernière lui "parle" en prenant possession de sa main et en inscrivant ainsi des lignes et des lignes sur une page blanche.

    Jean-Luc talbot y croit. Il s'attache à Isabeau et à cette histoire très particulière.

    Notre héros a retrouvé goût à la vie, sens à son existence. Il a été Guillaume et malgré tout ce que dernier a pu faire, c'est Jean-Luc qui va tout faire pour aider Isabeau à partir dans l'au-delà. Il est son seul lien avec l'astral. Jean-Luc va donc, pour le bien d'Isabeau, l'aider à retrouver sa liberté.

    Superbement bien écrit, on suit avec beaucoup d'attention, comme Jean-Luc Talbot, cette aventure où nous passons de l'incompréhension à l'envie d'y croire. Et si tous ces petits signes, ces impressions de déjà vu, étaient en fait des réminiscences de nos vies antérieures ?

     

    Laurence Vanrie

    La nuit dernière au XVe siècle

    de Didier Van Cauwelaert

    Albin Michel, 2008

    ISBN 978-2-226-18220-3

    288 pages - 20,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Deux jeunes auteurs...

    231322921913
    Mais qui se cache derrière le masque de ce Noirhomme ? Ce tueur mystérieux du début du 19ème siècle sème la terreur dans les bas-fonds de Paris. Un politicard, Eugène Monceaux, fustige les autorités en place, qu'il accuse de laxisme, d'incompétence, de manque de poigne. Mais Noirhomme ne lui servirait-il pas d'excuse, de pied à l'étrier ministériel ?

    Le commissaire Vautrin mène l'enquête, une enquête qui ne débouche nulle part. De multiples hypothèses sont énoncées. Raphaël, jeune journaliste à "La vie française", se rapproche de la solution, ou plutôt des solutions... non sans danger.

    Le tome 2 de cette trilogie m'a tenu en haleine. Antoine Maurel m'a fait revivre un savant mélange de "Brigades du Tigre" et de "Fantomas", pour mon plus grand plaisir. Bien que très jeunes - Antoine Maurel n'a que 27 ans et Hamo 26 -, les deux auteurs font preuve d'une belle maturité... Pourvu que ça dure.

     

    Noirhomme

    tome 2 : Sacrifices

    scénario : Maurel, dessin : Hamo

    Casterman, 2008

    ISBN 978-2-203-00882-3

    48 pages - 9,80 €

  • Du grand art que ce neuvième lorsqu'il est décliné de la sorte...

    9782205061406

     

    Pourquoi vouloir faire compliqué lorsqu'on peut faire simple ? Pourquoi partir au bout du monde pour effectuer des repérages lorsqu'on a tout sous la main, en France ? Pourquoi chercher à tout prix la perfection graphique lorsque quelques traits suffisent à rendre expressions et sentiments ?

    "Le combat ordinaire" est tout à la fois un chef-d'oeuvre du neuvième art, un livre de philo, un roman noir, un livre pour la jeunesse, un recueil de nouvelles, le tout joué par Marco et sa petite famille, sans oublier son pote Pablo. Un "Misérables" version 21ème siècle...

    Maude, la petite fille de Marco, c'est le rayon de bonheur et d'insouciance de cette BD.

    Dès la parution du premier tome, "Le combat ordinaire" a remporté le prix de la meilleure BD à Angoulême. Une reconnaissance ? Non, une évidence. Et depuis lors, Manu Larcenet ne fait que confirmer son talent immense...

     

    Le combat ordinaire

    tome 4 : planter des clous

    de Manu Larcenet

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-205-06140-6

    64 pages - 13,00 €

    POUR ACHETER CE LIVRE !

  • Naja : Ambiance Tarentino !

    naja_naja_1_bd_type4
    Entrez dans le monde de Naja, tueuse n°3 d'une organisation dirigée par Zéro. Naja vomit les Français, les Anglais, les Islandais, les Sud-Américains. Naja ne sourit jamais. Naja tue... pour le compte de Zéro.

    Ambiance Kill Bill pour cette BD qui se lit en moins de vingt minutes. Une couverture très réussie. Un scénario où l'on sent que Jean-David Morvan s'est éclaté en le créant. Une chance pour Bengal d'éclater au grand jour. Sans oublier les crânes éclatés par Naja, leur tueuse aux cheveux bleus et à la peau laiteuse. Trois fois le verbe "éclater". Une quatrième pour moi, lecteur, qui risque de tout éclater si les auteurs me font languir trop longtemps avant de pouvoir découvrir le tome 2 de cette nouvelle série...

     

    Naja, tome 1

    scénario : Jean-David Morvan, dessin : Bengal

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0359-2

    48 pages - 13,00 €

  • Le nouveau Wayne Shelton sera disponible le 4 avril prochain !

    wayne_shelton7
    Après avoir lu ce dernier opus de Wayne Shelton, je ne regrette pas un instant que Jean Van Hamme ait passé le flambeau à Thierry Cailleteau.

    Scotché, et ce du début à la fin ! Dès les premières planches qui nous plongent dans le Berlin dévasté de 1945, Cailleteau et Denayer ont réussi à m'empêcher de zapper. Le scénario est excellent, et le dessin est à l'avenant - Christian Denayer dessine les voitures à merveille -.

    Cette relique sacrée, la lance de Longinus, permettrait, une fois réparée, de donner résurrection et immortalité à son détenteur, car c'est elle qui a percé le coeur de Jésus sur la croix. Ce pouvoir donne des idées à un groupuscule nazi qui voit en elle la possibilité de faire renaître de ses cendres leur Führer.

     

    Wayne Shelton, tome 7

    La lance de Longinus

    scénario : Thierry Cailleteau, dessin : Christian Denayer

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0362-5

    48 pages - 10,40 €

    POUR ACHETER CE LIVRE ! 

  • Yamakasi...

    En_sautant_dans_le_vide_1_thumb
    Voilà une BD somme toute agréable à lire, bien qu'il y ait peu de textes. Côté scénario, rien de transcendant. Man n'est ni Van Hamme, ni Cailleteau, ni Giraud, mais il parvient à nous captiver l'espace d'un bon quart d'heure, durée de lecture de cette BD. La mise en page est moderne, les couleurs sont appropriées.

    Quant à l'histoire en elle-même, on a l'impression que Man ne s'est pas trituré les méninges trop longtemps. Une fille, deux mecs = trois "yamakasi". Les deux mecs, Raul et Edu, sont bien évidemment amoureux de Luna. Dans une boîte de nuit, ils corrigent un loubard et sa bande. Ce même loubard assiste, impuissant, au meurtre de son cousin, trafiquant de drogue. Man campe les personnages, sans oublier de nous plonger dans l'action.

    Faut-il dès lors acheter cette BD ? Pourquoi pas ? Mais à condition d'être un acheteur boulimique...

     

    En sautant dans le vide

    tome 1 : Le premier pas

    de Man

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0252-9

    64 pages - 12,50 €

  • Dans l'univers de Bragelonne

    9782352940890
    "L'Ascension du Serpent", ce roman où hordes de guerriers et armées régulières au service de seigneurs s'entre-déchirent, où la règle du plus fort prévaut, m'a littéralement entraîné dans l'univers fantasy de Bragelonne. Me voilà "piégé". S'il me fallait emporter une bibliothèque garnie sur une île déserte, je crois que les livres de Bragelonne seraient majoritaires.

    Deux personnages principaux : Audric et Marween. Audric, capitaine de la horde du Serpent, homme doté d'une force surhumaine grâce à son bras droit habité par un démon, se montre très sage, réfléchi, parfois généreux, souvent impitoyable, mais toujours excellent meneur d'hommes. Et Marween, jeune homme sauvé par Audric... ou plutôt épargné par Audric, qui deviendra un Serpent... rongé par l'ambition.

    Des missions se succèdent, sanglantes, et enfin une quête, celle d'une augure, Solenn, qui provoquera l'éclatement de ce monde sans pitié.

    Une histoire haletante, menée tambour battant par Laurent Genefort. Ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre, mais l'objectif de l'auteur, désirant par-dessus tout captiver son lectorat et "l'obliger" à poursuivre la lecture du futur tome 2 de cette trilogie, est lui pleinement atteint.

     

    L'Ascension du Serpent

    de Laurent Genefort

    éditions Bragelonne, 2007

    ISBN 978-2-35294-089-0

    336 pages - 17,00 €

  • Des boules de pétanque lancées du haut des immeubles !

    9782268064277
    Patrick trotignon a choisi d'exercer un métier de plus en plus décrié : policier ! Dans la famille Trotignon, c'est presque une tradition puisqu'on est flic de père en fils, et aujourd'hui de père en fille.

    Ce document lu en un jour a confirmé ce que je pensais depuis longtemps : le laxisme des politiques et la démagogie dont certains ont fait et font encore preuve aujourd'hui a "victimisé" le voyou et rendu le Code Pénal inapplicable en certains lieux de non-droit, dont ce fameux 9-3 dans lequel Patrick Trotignon a officié trente années durant. Et les vraies victimes dans tout ça ?

    Le gros dealer règne en maître, répartit ses troupes, ses indics. Les caves des cités HLM sont devenues des nids à tournantes sentant le sperme et l'urine. Du haut de ces immeubles délabrés, les bandes de jeunes, abreuvées de shit, balancent des sèche-linge, des boules de pétanque ou des vieilles cafetières sur les patrouilles de "sales keufs". Et pourquoi travailler pour 1200 € par mois lorsqu'on gagne 80 € pour une heure de guet au service d'un dealer ?

    Patrick Trotignon met en lumière ces dérives, nous parle de "la police de papa" - celle que l'on respectait - et jette un pavé dans la mare socialiste.

    Je regrette que ce livre soit truffé de fautes d'orthographe et je me demande si les éditions du Rocher ont un correcteur parmi leurs employés. Si tel est le cas, qu'il évite de boire et se concentre un peu plus sur les manuscrits qu'on lui transmet car il en va de la réputation d'une maison d'édition.

     

    Flic dans le 9-3

    de Patrick Trotignon

    éditions du Rocher, 2008

    ISBN 978-2-268-06427-7

    156 pages - 17,00 €

  • Amours blessantes

    9782203002838
    Il est très difficile d'effectuer une critique de ce manga tant cette oeuvre est atypique. "Amours blessantes" est donc un recueil d'une vingtaine d'histoires très courtes où Kiriko Nananan nous propose via de petites scènes, instants de parcourir la vie amoureuse et le sexe sous toutes ses coutures. A travers ces tranches de vie, on se rend alors compte à quel point le sentiment amoureux peut être merveilleux mais apporter également son lot de tristesse, émotion, déception, doutes, haine, colère voire même d'indifférence ! Le ton se veut intimiste, quelquefois très cru (manga réservé pour un public averti !) mais il reste d'une authenticité implacable. Les histoires se déroulant seulement sur 5 planches, Kiriko ouvre donc chaque fois le débat, laisse notre imagination vagabonder afin de tenter de deviner ce qui s'est déroulé avant et après la scène.

    Le style graphique de Kiriko Nananan est fluide, épuré et sobre mais très minimaliste. L'importance est accordée aux personnages et les décors mis de côté. Nous sommes donc bien loin des shonens habituels, ce qui est tout à fait normal, vu que c'est un Seinen, destiné aux adultes.

    Pour ma part, ce manga ne m'a pas plu plus que cela, mais il ne fait aucun doute que cet ouvrage saura trouver son public, notamment chez les dames car ce livre possède des qualités indéniables.

     

    Chris Vu Ngoc

     

    Amours blessantes

    de Kiriko Nananan

    Sakka, 2008 (Casterman)

    ISBN 978-2-203002-8-38 - 216 pages - 11,95 €

     

  • En 4 rounds...

    9782710329893

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quatre nouvelles traitant de boxe, voilà qui n'est pas coutume. Le recueil de nouvelles intitulé "Quatre uppercuts" ne laisse planer aucun doute : l'auteur, Patrice Lelorain, est bien un passionné de boxe. Sa passion en est d'ailleurs contagieuse, même pour un profane.

    La nouvelle retraçant le parcours chaotique de Yacine Kingbo, Roi des Lions, est sans conteste la plus forte, la plus intense. L'auteur jette un regard complaisant, sans ambiguité, sans naïveté, sur ce boxeur somme toute moyen, et sur les dérives que celui-ci a subies, dont un passage en prison.

    Même si ce livre est très loin de devenir le livre de l'année, il s'agit d'une bonne surprise, sachant que je m'y suis plongé avec des mains de plomb, voire gantées de cuir.

    L'auteur démontre que la boxe n'est pas essentiellement réservée aux grosses brutes - style Tyson - et que la stratégie ou l'intelligence font parfois gagner celui qui accuse du retard sur la balance.

     

    Quatre uppercuts

    de Patrice Lelorain

    La Table Ronde, 2008

    ISBN 978-2-7103-2989-3

    144 pages - 15,00 €

     

    POUR ACHETER CE LIVRE, REJOIGNEZ LE TOP 20 D'ACTU-LIVRES !

  • Vigipirate...

    9782866456603
    Je me souviens d'un temps où la collection "Que sais-je ?" des PUF régnait en maître absolu, sans partage, sans concurrent. Aujourd'hui, la collection échéances des éditions du Félin pourrait lui faire de l'ombre. Ce livre exhaustif bien que peu épais traite du terrorisme, ou plutôt des terrorismes.

    Colombe Camus jette un regard des plus objectifs et des moins compatissants sur un phénomène de société, amplifié à l'extrême depuis les attentats du 11 septembre 2001.

    Ouvrage de référence qui aborde la gestion américaine, sans oublier celle, jugée très efficace, de notre hexagone. Même si l'aspect fouillé et très bien documenté du livre fait qu'il s'adresse plus précisément à un public universitaire, je le recommande à quiconque s'intéresse de près ou de loin au terrorisme et aux dérives sécuritaires qui en découlent.

     

    La guerre contre le terrorisme

    de Colombe Camus

    éditions du Félin, 2007

    ISBN 978-2-86645-660-3

    160 pages - 11,90 €

  • Mais qui est donc Héloïse ???

    9782226181091
    Patrick Cauvin est ce qu'on appelle un auteur prolifique. Je ne connaissais pourtant de lui que son célèbre "Monsieur Papa", lu il y a de cela plusieurs années, voire plusieurs lustres.

    Cette pièce de théâtre fut pour moi un vent de fraîcheur, dû principalement au ton et aux respirations voulues par l'auteur. Qui est donc cette Héloïse, censée épauler Monsieur Ramos, professeur de danse... à l'ancienne ? Qui sont donc ses élèves : Ramos et Sérafina, Madame Delat et Aristide Bénard ? Au centre : Mona, douce et innocente. Tous sont là pour diverses raisons, tous possèdent des secrets, et Mona ne fait pas exception à la règle.

    Ces 126 pages se lisent en une petite journée de transports en commun. Ce n'est pas un texte qui marquera les mémoires, mais ce n'en est pas moins un agréable moment passé en compagnie de cette petite troupe. Et Monsieur Roméo, qui est-il au juste ?

     

    Héloïse

    de Patrick Cauvin

    Albin Michel, 2008

    ISBN 978-2-226-18109-1

    126 pages - 10,00 € 

  • Un coup de foudre mortel... à double titre.

    9782843373732
    Lu... pardon, dévoré en un jour pour un livre qui en compte trois. De dimanche à mardi, on suit pas à pas le parcours de Gaby Bobobska, cet homme de 39 ans moins deux jours, 1 mètre 82 pour... environ 170 kilos.

    Enfant, Gaby se rêvait coureur de 100 mètres. Il était doué. On le surnommait "la Fusée", jusqu'au jour où son regard croisa celui de Marie, la fille de la boulangère. Car ce coup de foudre condamnera ce jeune garçon pas encore homme... Le condamnera à se rendre plusieurs fois par jour chez la jolie boulangère, mais il n'aura pas la chance du personnage repris dans une chanson de Joe Dassin.

    Lorsqu'à 39 ans moins deux jours, il entend à la radio que la durée de vie d'un homme n'excède pas 78 ans, il prend une décision radicale : vivre pleinement les deux dernières journées qui le séparent de la pente descendante qui conduit chacun de nous à la mort.

    Admirablement bien écrit, François d'Epenoux a rédigé un texte parfait de bout en bout. J'ai vraiment adoré. Bravo !

    Si Test-achats pouvait juger les produits-livres, ce serait sans nul doute un maître achat !

     

    Gaby

    de François d'Epenoux

    éditions Anne Carrière, 2008

    ISBN 978-2-8433-7373-2

    192 pages - 17,00 €

     

    POUR ACHETER CE LIVRE, REJOIGNEZ LE TOP 20 D'ACTU-LIVRES

  • Drôles de femmes en blanc...

    9782505002581

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1942, quelque part en plein coeur du désert lybien, des légionnaires français sont chargés d'acheminer l'or de la France occupée au preux Général de Gaulle. C'est sans compter sur les WOW (Women On War) qui ont pour mission de s'emparer de cet or au bénéfice de l'oncle Sam. Sans oublier les Boches qui se verraient bien ramener cette manne providentielle à leur grand manitou à moustache carrée.

    Les WOW, outre le fait d'être bien roulées (Berthet n'est pas le dessinateur de Pin-Up pour rien), Yum Yum Jaw exceptée (quoique... chacun ses goûts), possèdent des superpouvoirs. Beaucoup d'humour potache, d'action et d'hommes succombant au charme de ces femmes fatales (c'est le moins que l'on puisse dire) pour cette BD attendue le 7 mars 2008 en librairie. Heil !

     

    Les exploits de Poison Ivy

    tome 3 : Baraka à Bir Hakeim

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0258-1

    48 pages - 10,40 €

  • Mi-figue, mi-Vautrin

    9782081206441
    Ce roman graphique décrit la société de manière habile, par le biais de Benjamin Floche et de M. Ben Soussan. Illustré par le sieur Vautrin lui-même, ce livre est un petit bijou, sauf côté couverture où le choix de ce brun me paraît peu judicieux.

    Le clivage richesse/pauvreté est présent tout au long du livre. Les dialogues sont signés Jean Vautrin, donc excellents. Mais voilà, je ne peux m'empêcher de penser qu'un parfait inconnu qui aurait écrit et illustré la même chose n'aurait pas pu trouver un éditeur... Comme quoi...

     

    En attendant l'eau chaude

    de Jean Vautrin

    Flammarion, 2007

    ISBN 978-2-0812-0644-1

    124 pages - 22,90 €

  • Dommage, je n'ai pas du tout accroché...

    berlin3_couv
    Le tome 3 de la série BERLIN compte parmi ces BD historiques, sérieuses, dont il faut louer à l'auteur le fastidieux travail de recherche.

    N'ayant pas lu les deux premiers tomes, il me fut difficile voire impossible d'apprécier celui-ci à sa juste valeur, d'autant que l'auteur ne nous aide pas et ne fait aucun rappel de l'histoire. Il ne s'agit pas d'une oeuvre simple, loin s'en faut. Et j'avoue m'y être quelque peu égaré.

    Pas ennuyé, égaré. D'autre part, j'ai trouvé le dessin trop figé, manquant singulièrement de dynamisme. Mais là, c'est une question de goûts... et de couleurs.

     

    BERLIN, tome 3 : Deux enfants de roi

    de Marvano

    Dargaud, 2008

    ISBN 978-2-5050-0234-5

    48 pages - 13,00 €

  • Scoop : Rambo meurt à la fin...

    2053hollywoodjan
    L'adolescence, période de la vie difficile s'il en est. Le petit Jan, 1 mètre 63 pour 49 kilos, ne déroge pas à la règle. Manque de confiance en soi, double vie dont l'une complètement onirique, ravages de l'acné, timidité, premières amours, Jan s'identifie à ses héros préférés, venus tout droit de Hollywood. Au service de son imaginaire, il a enrôlé 3 vedettes du cinéma américain : Arnold, Sly et Russel.

    De taille comparable aux deux autres pendant les premières planches, Arnold-Terminator grandit sans cesse et finit par péter une durite. L'imaginaire de Jan aurait-il encore besoin de ces protecteurs musculeux ? Car, peu à peu, Jan s'ouvre au monde et s'intègre au groupe, surtout grâce à l'intervention de Jibé, son nouveau pote.

    Mis à part quelques fautes d'orthographe regrettables, cette BD s'avère de bon goût et aborde le mal-être propre aux jeunes adolescents de manière originale.

     

    Hollywood Jan

    de Bastien Vivès et Michaël Sanlaville

    Casterman, collection KSTR, 2008

    ISBN 978-2-203-00750-5

    144 pages - 9,95 €