GEORGES JACQUEMIN

jacquemin2 

Georges Jacquemin est né à Villers-la-Loue le 28 janvier 1938. Son père, officier de carrière, meurt en mai 1940. Élevé par sa mère et les parents de celle-ci, il fait de solides études à Virton (où il fut – et, en quelque sorte, resta – l'élève de Georges Bouillon). Licencié en philologie romane de l'Université de Liège. Devenu professeur, il a toujours enseigné à l'École normale de Virton, section de régence littéraire. L'on comprend, dès lors, d'où lui vient ce goût pour l'écriture et pour le genre – bien difficile – de la critique littéraire : un peu par «défaut professionnel», comme il aime à le dire lui-même.

Dans sa carrière littéraire, le hasard a aussi joué un rôle, puisque c'est Claude Seignolle qui, lors d'une soirée en compagnie d'Hubert Juin chez Georges Bouillon, lui a suggéré d'écrire un livre sur lui. L'ayant pris au mot, Georges Jacquemin profita des loisirs de son... service militaire pour mettre la main à ce premier ouvrage. Si ce sont surtout des essais qui ont suivi, la poésie a aussi montré de temps à autre le bout de ses ailes. Fin 1989 a d'ailleurs vu la publication d'un nouveau recueil, le plus important peut-être parmi ceux qu'il a écrit : Parcours, pour lequel il a remporté le Prix de La Louve. Il a récidivé, coup sur coup, fin 1993 et dès janvier 1994...

Le point culminant de son oeuvre reste sans doute ce magistral essai consacré à Marguerite Yourcenar, couronné par le Prix triennal Léopold Rosy de l'Académie de Langue et de Littérature françaises de Belgique. A côté de la première immortelle, la liste des écrivains et artistes auxquels il a consacré tantôt un article, tantôt un livre, surprend par son éclectisme : Marcel Thiry, René Constant, Paul Féval, Jean Ray, Franz Hellens, Gérard de Nerval,...

Une part de son oeuvre est occupée par des essais consacrés à des peintres, notamment Outer, Barthélemy et Pierre Clouet (voir bibliographie).

Il convient de rappeler aussi le rôle prépondérant qu'il joua au sein de l'équipe de La Dryade : Avec Claude Raucy, cet autre ami de la première heure, il eût pu être l'un de mes successeurs .

Ajoutons enfin qu'il appartient à la Société des Ecrivains ardennais (qui regroupe des écrivains français, belges et luxembourgeois) et au Comité de rédaction des DOSSIERS L.

Actuellement, Georges Jacquemin partage son temps entre la Gaume (il habite Houdrigny, à quelques kilomètres de Virton) et le Vaucluse.

 

Il est l’auteur de :

La Troisième personne, éditions 47, 2007

Les commentaires sont fermés.