• Couleur Livres

    homecouleur

     

     

     

     

    Les éditions [Couleur livres] ont acheté le fonds éditorial des éditions VISTA / EVO (anciennement Editions Vie ouvrière).

    Fidèle à l'esprit qui a guidé près de 50 années de publications rigoureuses, critiques et accessibles, [Couleur livres] se révèle, avec ses différents partenaires, comme l'un des pôles les plus importants de l'édition progressiste et associative en Belgique et en francophonie.

    [Couleur livres] se veut une édition engagée, indépendante, pluraliste et proche des associations et organisations qui constituent la société civile.

    Une édition qui allie impertinence et découverte, mais aussi originalité, lisibilité et rigueur.

    Notre production est large et variée. Elle s'étend de la publication d'essais sur les grandes questions de société (citoyenneté, politique, immigration, mobilité, environnement, santé) aux livres grand public d'initiation aux sciences humaines en passant par les ouvrages d'éducation et de formation, plus spécifiquement destinés aux étudiants, enseignants et parents.

    Editions Couleur livres
    Rue Lebeau, 4 à 6000 Charleroi  
    Tél et fax : 071/32.63.22 
      

    Des choix éditoriaux déclinés aujourd'hui autour de cinq axes principaux, cohérents et complémentaires :

    Société, citoyenneté
    Les outils d'analyse. pour mieux comprendre et agir dans un monde qui nous interpelle.
    La collection "Petite bibliothèque de la citoyenneté" mobilise chaque année les meilleurs auteurs pour rendre compte, avec le recul nécessaire, de l'actualité politique, culturelle et sociale, belge et internationale. Un travail complété par des ouvrages de référence historiques, comme l'"Histoire des étrangers et de l'immigration en Belgique", les "Enfants-machines, Histoire du travail des enfants".

    Education, formation, enseignement, enfance
    Les outils pédagogiques essentiels pour enrichir la pratique des parents, des enseignants et des adultes en formation.
    Collections : Eduquer à..., comprendre..., penser avec...

    Dialogues (collection dirigée par Hervé Broquet)
    Un cadre de débat qui confronte arguments et points de vue différents voire contradictoires dans un esprit d'écoute et de tolérance.

    Développement, rapports Nord/Sud, mondialisation,...

    Littérature et témoignages

  • Croustillant à souhait !

    Billy-LES_AMANDES-mini 
    Billy-LES_AMANDES2-mini Ce livre, original par sa couverture biface, l'est encore plus par son contenu : des récits, de deux lignes au minimum, de deux pages au maximum, mais également des images.

     

    Un véritable éclat de rire. Des phrases, des situations abordant tous sujets, tant l'amour que la religion ou encore des sujets anodins.

     

    Chaque aphorisme est une porte ouverte au rire. Mais également à la pensée. Avec quelques mots bien choisis, l'auteur nous emmène bien plus loin, il nous fait remonter le fleuve de notre enfance, en effectuant des détours par des situations vécues pour arriver, enfin, à une prise de conscience, parfois cruelle mais toujours réaliste.

     

    L'auteur a su allier, mieux que quiconque, le côté humoristique et moralisateur de certaines situations.

     

    A lire attentivement et tranquillement afin de saisir pleinement la signification de chaque phrase, chaque expression chaque mot…

     

    Cet ouvrage est un véritable petit chef-d'œuvre, à offrir ou à garder pour soi, tant l'envie de le relire de temps en temps nous prend dès la première page…

     

    Laurence Vanrie 

     

     

    Les amandes

    récimages

    d’Alain Billy

    éditions Parole, 104 pages, 17,00 €

    ISBN : 2-9524915-2-6

    Diffusion en Belgique : Memogrames

  • Et encore la collection main de femme...

    Hasbroucq-ROUGE_COEUR-fond2 

    Petit livre au format pratique et au titre étonnant, celui nous servant de fil conducteur tout au long de la lecture. Dans les transports en commun, petite pause lecture un dimanche après-midi ou le soir, avant de rejoindre Morphée, cette petite merveille nous évade et nous emmène loin de notre vie quotidienne, comme si peu savent le faire.

     

    Dès la première page, une petite carte nous tombe entre les mains. « A la petite sœur que je n'ai jamais eue. Que tes jambes de femme t'emportent vers ton destin. Qu'elles te permettent de fuir la soumission, qu'elles dansent la vie, qu'elles oublient ma maladresse d'homme, mon regard de voyeur : je crois en elle. ». Ecriture d'homme. Erreur de destinataire ? A qui cette missive est-elle adressée ?

     

    Notre légendaire curiosité féminine nous pousse à tourner, une à une, les pages de ce roman. On plonge, ainsi, dans l'intimité des trois personnages principaux : la petite fille, le bâtisseur et Aziz.

     

    Au fil de la lecture et comme par magie, les éléments coïncident et on partage l'existence des personnages tout aussi attachants que différents, dans ce lieu magnifique qu'est la Provence.

     

    L'auteure nous propose un petit chef-d'œuvre. Celui-ci donne la parole aux femmes, aux migrans de l'intérieur, mais aussi aux immigrés. L'enfance est également mise à l'honneur avec toute son innocence et sa naïveté. Tout ceci, agrémenté de quelques notes d'humour, fait de ce petit livre, une très belle parution.

     

    Laurence Vanrie

     

     

     

    Rouge comme un cœur dans la bouche de dieu

    de Isabelle HASBROUCQ

    éditions Parole, 94 pages, 10,00 €

    ISBN : 2-9524915-1-8

    Diffusion en Belgique : Memogrames

  • Jean-David Gallet

    JD_GALLET-nom
     
     

    Jean-David Gallet est psychologue du travail, cadre ressources humaines et astrophotographe. Cette activité nocturne le transforme en animal sauvage en voie d'extinction. Il est obligé de fuir les villes, de chercher des routes oubliées pour capturer les étoiles au fin fond de lieux épargnés. L'astronomie populaire - celle des bergers et des amoureux, celle qui faisait que chaque père montrait la Grande Ourse et l'étoile Polaire à ses enfants - cette astronomie s'éteint parce que, chaque nuit, la lumière fouille et grignote la campagne de ses tentacules de réverbères.

     

    Il est l'auteur de :

    Dans le secret de la nuit, éditions Parole

  • un tryptique provençal !

    tessons de vie 
    Daumas-ATTRAPE_SOLEIL-mini 
    contrechant 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Daniel Daumàs est incontestablement un personnage atypique. Chanteur, conteur, auteur, il nous dévoile ses multiples facettes artistiques au détour d’un tryptique savamment orchestré. Non content de nous séduire en français, il se plaît à nous rappeler ses origines provençales et son bilinguisme français/occitan… ou occitan/français. Trois livres en découlent. Tessons de vies m’a littéralement subjugué car pour moi, pur nordiste, l’approche de cet ouvrage ne se réalisa pas sans réticence, sans la crainte de ne pas comprendre grand-chose, de voir le texte alourdi par une énumération de mots en langue d’oc, qui fut pourtant le berceau de notre français moderne. Que du contraire ! On plonge dans ses textes comme dans une baignoire bien chaude… avec délice. Et la plupart des histoires reprises dans Tessons de vie m’ont tour à tour amusé, intrigué voire carrément scotché.

                                                                                                     

    Quant à sa musique, découverte par la grâce de Contra suberna, elle séduit dès les premières notes, et apaise. Mais je suis persuadé que ces mélodies enchantent les oreilles provençales.

     

    Daniel Daumàs s’intègre à merveille parmi les auteurs présents dans cette nouvelle collection, intitulée BIFACE, qui associe en un livre 2 façons de s’exprimer, de regarder ou d’écouter, 2 talents, 2 langues, 2, toujours 2…

     

     

    Tessons de vies - 144 pages – ISBN 2-9516832-5-1 – prix 19,00 €

    Contra suberna – 104 pages – ISBN 2-9516832-9-4 – prix 25,00 €

    L’attrape soleil – 160 pages – ISBN 2-9524915-3-4 – prix 20,00 €

    de Daniel Daumàs

    éditions Parole

    Diffusion en Belgique: Memogrames

  • Daniel Daumàs

    D-Daumas
     
     

    Daniel Daumàs est né un pied sur chaque rive du Verdon, rivière mythique qui traverse une région qui est haute quand il s’agit de la Provence et basse quand on parle des Alpes. Instituteur, paysan d’oliviers, conteur, chanteur, écriveur, il a hérité de deux langues : l’occitan provençal transmis par sa grand-mère – qui disait que cette langue ne peut servir qu’à parler aux bêtes – et le français enseigné par la République pour laquelle on s’est soulevé chez lui en 1851, armes à la main et langue d’Oc à la bouche. Il manie ses deux langues comme d’aucuns écrivent des deux mains. Il prétend que l’occitan est un bien commun qui appartient à quiconque s’en empare. Réfractaire au régionalisme autant qu’au nationalisme, il sème cette langue avec l’espoir qu’on lui volera la récolte…

     

    Il est l'auteur de :

    tessons de vie, éditions Parole

    Contra suberna, éditions Parole

    L'attrape soleil, éditions Parole

     

     

     

  • Vient de paraître aux éditions Nuit d'Avril !

    Dans lAntre 

    L’auteur, Olivier Bidchiren, n’en est pas à son premier coup d’essai. On sent, au travers de ses lignes, toute l’expérience du conteur, toute l’imagination du scénariste.

     

    Du vampire en mission au businessman cambrioleur, en passant par le touriste englué dans un monde parallèle, l’auteur nous transporte dans d’autres dimensions qui, à chaque fois, nous paraissent bien réelles.

     

    Dans sa préface, Michel Rozenberg, autre adepte de littérature fantastique, nous décrit sa passion ou plutôt son admiration pour les œuvres d’Olivier Bidchiren. Le doute n’est plus permis : Dans l’Antre des Esprits, le nouveau recueil de nouvelles fantastiques, ravira les amateurs du genre.

     

     

    Dans l’Antre des Esprits

    D’Olivier Bidchiren

    Editions Nuit d’Avril, 14,90 euros

    ISBN 2-35072-030-6

    Diffusion en Belgique : SDL Caravelle

  • Olivier BIDCHIREN

    Olivier Bidchiren (20) Olivier Bidchiren est né le 29 avril 1964 à Tours.

                  

    Poétosophe, nouvelliste, dramaturge et scénariste, il avoue une grande prédilection pour la science-fiction, le fantastique et le surréalisme où s'entremêlent avec bonheur les impressions de la poésie, de la peinture, de la musique, du cinéma, de la bande dessinée, de l’Histoire et des sciences traditionnelles.

     

    Après avoir pratiqué de multiples métiers (auxiliaire à La Poste, boulanger, chevrier, constructeur en génie civil, perchiste en remontées mécaniques, monteur en télécabines, maître d’internat…), il a travaillé durant plusieurs années dans le spectacle comme régisseur, éclairagiste et sonorisateur, avant d'entamer des études en Histoire de l’Art, qui l’ont mené à organiser des expositions d’arts plastiques. Sous de tels auspices, cet auteur a été publié dans une cinquantaine de supports tant en France qu’à l’étranger.

     

    Olivier Bidchiren a été aussi rédacteur de la revue Micronos et président-fondateur de Mouvement Khronos Éditions (1989-1997), auteur d’un conte musical pour l’association Art Quand Rêve (1998-1999), animateur d’un atelier d'écriture au sein de l'association Perce Plume (2000) et publié dans le magazine boursier News Bourse en 2002.

     

    Avec le soutien de l’association organisatrice de salons, L’Esperluette, Olivier Bidchiren a dirigé un concours de nouvelles imaginaires (S.-F. et fantastique), intitulé Écris-moi une Histoire, auprès des élèves de collèges d’Indre-et-Loire. Un recueil des meilleurs textes est paru en mai 2003.

     

    1998 voit la parution de son premier recueil de nouvelles, Images d'outre-Mondes aux Éditions de l'Agly, réédité en 2000, et récompensé par une Plume d’Honneur au prix du Haut-Poitou 2004. En 2001, paraît son second recueil de nouvelles, les Aventures du Chevalier Caravan aux Éditions New Legend. En 2002, paraît un troisième recueil, Ésosphères, uniquement disponible en édition numérique, aux Éditions Sycomor, et un quatrième, Les sept Vallées de la Gloire aux Éditions des Écrivains. Ce dernier, courant 2004, a fait l’objet d’une étude et d’une intervention auprès des élèves de collèges de la Vienne. Toujours en 2004, paraît son cinquième recueil de nouvelles, Les Méandres de la Folie, aux Éditions Nuit d’Avril.

    Par son style délicatement ciselé et ses thèmes échafaudés dans la modernité sur la quête initiatique de l’existence et la philosophie de l’être, le tout bardé d’humour, Olivier Bidchiren nous conduit vers des contrées inexplorées qui ne supportent pas de prosaïsme, et où nous retrouvons l’inspiration de grands auteurs tels que Card, Brussolo, de Chazal, Duits, Calvino, Cervantès et Borges.

     

    Actuellement, Olivier Bidchiren réside toujours près de Tours. Rédacteur et critique littéraire et cinéma pour le magazine culturel « Détours & Des Nuits », il s’occupe également de son petit garçon de trois ans, Virgile.

  • Grand concours : une BD neuve à gagner !

    murena5 Gagnez le dernier album de la série MURENA ( dargaud ) en ajoutant un commentaire à ce message. Pour ce faire, classez par ordre de préférence ou d'envie de découvrir 7 titres parmi les l5 livres suivants :
     
    n°1 : Berger sans étoiles ( Jean-Pierre Rochat )
    n°2 : Seras-tu là ? ( Guillaume Musso )
    n°3 : Elisa ou la Maison malaise ( François-René Daillie )
    n°4 : de l'amour à vivre ( Maddly Bamy )
    n°5 : Shooté au pouvoir ( Jean-Baptiste Desaize )
    n°6 : L'homme semence ( Violette Ailhaud )
    n°7 : Résurgences ( Emmanuelle Maia )
    n°8 : Mourir à Grenade ( Rémi Huppert )
    n°9 : La guerre joyeuse ( Paul Godart )
    n°10 : Voyage à nowhere ( Robert Deliège )
    n°11 : C'est pas sorcier Harry ! ( Gordon Zola )
    n°12 : Grand-mère déjà ? ( Joann Pritchett )
    n°13 : Altérations ( Michel Rozenberg )
    n°14 : De si petits secrets ( Esther Orner )
    n°15 : La mallette jaune ( Carole Boudebesse ) 
     
    Chacun de ces ouvrages a fait l'objet d'un article sur le blog. Après décompte et addition des votes, un classement sera établi. Celui qui s'en rapprochera le plus recevra cette magnifique BD. La date de fin du concours est fixée au 10 février 2007.
     
    Classez de la façon suivante ( exemple ) : 6,8,10,1,15,2,13 et mentionnez vos nom et adresse complète. D'avance, merci et bonne chance à toutes et tous.

  • Un poison fait de belles lettres...

    Couv-Chevet

     

    Un livre de vie qui se dévore à la vitesse d’une existence humaine, comme ça, sans trop s’en apercevoir, que déjà les premières grisailles d’automne nous envahissent les tempes.

     

    L’auteur fait poème de tous bois, objets environnants, nature, animaux et sentiments entremêlés… Il nous confie un livre de chevet empoisonné, empli de poésie en feu, comme doit l’être son cœur.

     

    Ces textes à forte consonance poétique imposent lectures et relectures, paragraphe après paragraphe, phrase après phrase. Ces extraits de piscine froide ne cessent de se réchauffer sous le soleil de sa plume, vivante à souhait, mélancolique parfois, touchante si l’on y prend garde.

     

    De « Berger sans étoiles » à « Mon livre de chevet empoisonné », en passant par « Hécatombe » et « Sous les draps du lac » la richesse littéraire de Jean-Pierre Rochat est flagrante. Ces quatre livres publiés par La Chambre d’échos, petite maison d’édition parisienne, figurent en bonne place dans ma bibliothèque… Pourquoi pas dans la vôtre ?

     

     

    Mon livre de chevet empoisonné

    de Jean-Pierre ROCHAT

    La Chambre d’échos, 96 pages, 12,00 euros

    ISBN : 2-913904-33-5

    Diffusion en Belgique : Pollen

     

     

  • Une série exceptionnelle !

    tueur 1 
    tueur 2

    tueur 3

    tueur 4

    tueur 5 
    La collection "Ligne rouge" détient 5 pépites regroupées en une série intitulée "Le tueur". Le dessin non conventionnel de Jacamon séduit dès les premières planches. Le scénario nauséeux mais malheureusement réaliste vous scotche littéralement. Le premier numéro de cette série date déjà de 1998, le 5ème et dernier de 2003, mais le côté avant-gardiste se veut intemporel. Vous êtes fan de bonne BD et ne possédez pas cette série ? C'est un crime ! Réparez votre faute au plus tôt car le tueur rôde et pourrait ne pas vous le pardonner...  
     
    planche tueur 
    Dimensions : 22,6 x 30,3 cm
    Prix : 9,80 €

    éditions Casterman

  • Un roman d'amour destiné aux femmes...

    Tranches de célibat

     

     

     roman 

     

    Quelques extraits :

     

    “Paul et moi avons vécu cinq années de bonheur avant d’en entamer cinq autres de déchéance progressive. Jusqu’à l’éclatement. Sentiment irréversible de dégoût pour sa peau. Son haleine devenue fétide. Ses attitudes parfois incompréhensibles. Sa tendresse disparue. Son membre rendu inerte par l’habitude. Son molosse à bave dégoulinante. Sa mère débitant son flot de critiques. Et sa chaleur devenue froide…”

     

    “Le bonheur, nous en avions la gangue, mais non le contenu. Lorsque nous dansions un slow, Paul me marchait sur les pieds. Systématiquement. Maladroitement. Lorsque nous nous embrassions, Paul pratiquait le “trois tours de langue dans le sens des aiguilles d’une montre, trois tours en sens inverse pour suivre, et ainsi de suite”. Grammaire du baiser. Sans exception.”

     

    “Transes et frissons. Défilé de paysages à près de trois cents kilomètres à l’heure. Voitures et camions semblant à l’arrêt. Confort. Elle a repris sa place. Diagonale. Elle s’assoupit. Allergique à la lumière, elle rassemble ses cheveux devant ses paupières. Elle s’isole dans un monde de rêves, de chimères. Un monde parallèle. Elle s’isole pour oublier le temps qui passe. Elle s’isole pour raccourcir l’impression de durée. Personne ne remarque mon coup de foudre. Je suis un amoureux anonyme. Je me retrouve au temps de l’adolescence en train de contempler la fille tant convoitée. Délire d’occasion ratée. Et les arbres bien alignés donnant l’impression de courir le long de la vitre. Impuissance. Interdit. Impossibilité. Je pourrais la toucher, lui sourire et, sans mot dire, l’embrasser tendrement. Je voudrais qu’elle se fasse agresser pour pouvoir la défendre…”

     

    “Bizarrement, à la différence de tous les hommes que j’ai connus, il ne parlait pas de lui. Le narcissisme lui était étranger. Il discourait de tout et de rien, beaucoup de tout et très peu de rien. Il respectait ma personne et s’intéressait à moi. A ma famille. A mes amies. Mes souhaits. Mes chagrins. Mes déboires. Mes amants. Mes préférences. Mes espérances. Mes produits de beauté. Il n’étalait pas sa culture comme l’on étale du nutella sur une tartine. Il complétait mes propos. Les enrobait. Les développait. Les décorait. Les coloriait. Il me servait de guide au travers de l’histoire contemporaine. Au travers de la nature vraie de l’homme. Il y avait ce côté femme en lui. Qui me plaisait. Comme un homosexuel peut plaire à une femme, mais avec la masculinité en prime.”

     

    -------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Assise entre deux âges, ni jeune ni vieille, ni belle ni laide, ni mince ni obèse, ni gaie ni triste, Lucie, divorcée et mère de deux enfants, vit mal son célibat. Ses visites chez son médecin traitant se font de plus en plus fréquentes, car elle n’accepte pas, ou pas encore, l’idée de se rendre chez un psychanalyste. C’est pourtant dans la salle d’attente que Lucie vit un incroyable coup de foudre, se laissant aller à une volupté insoupçonnée malgré le regard des autres. Mais cette rencontre est-elle bien réelle ? Et où l’entraînera-t-elle ?

     

    Marc VARENCE vous convie à participer au voyage onirique d’une femme “ordinaire”, divorcée, seule, et mélancolique sinon déprimée… jusqu’à la rencontre, inévitable, magique de son prince charmant, ou celui s’en approchant.

     

    Un premier roman d’amour sur fond d’érotisme, d’anecdotes et de rencontres. Un style dépouillé à connotation poétique, à lire lentement car chaque mot est soupesé, calibré et porteur d’une idée bien précise. Un roman écrit par un homme s’étant volontairement immiscé dans la peau d’une femme pour l’occasion !

     

    Disponible ou sur commande dans les “bonnes” librairies…

     

    Éditions Chloé des Lys

    26 rue de Maulde

    7534 BARRY

    069/84 74 94

     

  • le plus grand succès de Rochat réédité à La Chambre d'échos !

    Couv-Berger

     

     

    Rappelez-vous les dernières heures avant l’an 2000. Cette crainte quasi générale d’un « bug » informatique. Ce petit changement de chiffre qui allait provoquer un dérègle-ment général.

     

    Aujourd’hui, an 2006, nous n’écrivons plus de lettres, nous écrivons des courriels. Nous n’envoyons plus de cartes de vœux, nous envoyons des cartes virtuelles ou des textos. Le monde évolue. La technologie est omniprésente.

     

    Imaginez, aujourd’hui, que votre enfant vous dise « moi quand je serai grand, je serai berger ». Quelle serait votre réaction ? Voulez-vous pour votre enfant une vie décalée, hors normes et loin de toute technologie, à l’heure où la plupart d’entre nous possèdent ordinateur, téléphone portable, lecteur mp3, palm pilot ?

     

    C’est pourtant ce métier très « nature » que nous découvrons ici. L’auteur nous propose sa propre histoire, sa jeunesse et ce métier, hors du commun par sa noblesse et sa tranquillité. L’histoire étonnante d’un jeune homme qui, dès l’âge de dix-sept ans, s’est retrouvé seul sur une montagne à garder des génisses. Une vie isolée, entourée d’autres bergers éloignés, agrémentée de quelques touristes et de rares visites des propriétaires des bêtes.

     

    On découvre la vie quotidienne d’un berger, ses difficultés, ses relations avec les femmes, ses relations avec les autres, les bergers mais également les gens des villes. Sa philosophie si particulière de la vie.

     

    La réédition d’un texte agréable, rempli de détails, de pensées justes et d’humour nous emmène dans un milieu méconnu, un retour aux sources et à la véritable nature des choses.

     

    Laurence Vanrie

     

     

     

    Berger sans étoiles

    de Jean-Pierre ROCHAT

    La Chambre d’échos, 110 pages, 13,00 euros

    ISBN : 2-913904-34-3

    Diffusion en Belgique : Pollen

     

  • La Chambre d'échos

    chechos
     
     

    La Chambre d’échos s’est créée en 1999 sous le signe de deux paroles singulières, celles de Jacques Besse (La Grande Pâque), et de Jean-Pierre Rochat (Hécatombe, nouvelles bucoliques). Une trentaine de titres ont été publiés depuis, récits, nouvelles, romans d’auteurs français ou francophones (Belgique, Suisse, Maroc, Allemagne, Iran, Hongrie, Burkina, Algérie…) et issus de champs sociaux divers : un musicien, un paysan, deux peintres, trois cinéastes, une attachée parlementaire, un psychiatre, un gardien de musée, deux enseignants seulement. Chacun porteur de sa musique propre. Chaque auteur aux prises avec sa propre matière première. Personne n’écrit comme Jean-Pierre Renault (Une enfance abandonnée, Jean Genet à Alligny-en-Morvan), personne comme Adam Biro (Loin d’où) ou Fatma Zohra Zamoum (Comment j’ai fumé tous mes livres).

    La maison d’édition est animée par trois personnes, une éditrice et deux techniciens du cinéma, transfuges de l’image et du son. Les décisions éditoriales sont prises à l’unanimité. Près de la moitié des titres sont arrivés par la poste.

     

    Florence Pétry – Jean-Michel Humeau – Jean-Louis Ughetto

     

    La Chambre d’échos

    23, impasse Mousset

    75012 PARIS

    01 44 74 04 01 / 01 43 07 57 41

    fax 01 44 74 04 22

    contact@lachambredechos.com

    www.lachambredechos.com

    Diffusion : Pollen - Distribution : Alpro

  • Jean-Pierre ROCHAT

    Rochat-2006-3 

    Jean-Pierre Rochat est né en 1953 à Bâle. Après une jeunesse insoumise et un bref passage en maison de correction, il devient berger en Suisse allemande et dans le canton de Vaud : à l’alpage l’été et comme journalier en plaine l’hiver. Depuis 1974, fermier, il gère un domaine au sommet de la montagne « Bourgeois » de Vauffelin et assouvit sa passion des chevaux de Franche Montagne dont il est un éleveur réputé, participant aux célèbres courses d’attelage du Jura. Il écrit depuis la fin des années 70.

  • éditions 47

    Créées, il y a une dizaine d’années dans le cadre de la Fondation 47, asbl à l’origine, maintenant fondation privée, les Editions 47 relèvent beaucoup plus du mécénat que de la seule entreprise commerciale. Ce choix, une politique éditoriale sélective et beaucoup de sagesse dans la gestion lui confèrent une réelle pérennité parmi les petits éditeurs belges.

     

    Une collection « Accueil » a pour vocation d’encourager de « jeunes » auteurs en leur octroyant une prime à l’édition.

     

    Dirigées par Georges Jacquemin, les Editions 47 publient depuis 10 ans Pollen d’Azur, une revue de qualité des Lettres, des Arts et des Idées ( 3 numéros à l’année ). Cette revue est certainement la seule, en Belgique, à ne bénéficier d’aucune aide des pouvoirs publics.

     

    Editions 47

    47, Grand-rue

    6760 VIRTON

    www.baa.be

  • nouvelles fantastiques...

    cathbru

     

     

    L’être humain a pour habitude fâcheuse de vouloir coller une étiquette sur tout, y compris sur les œuvres littéraires. Un roman, une nouvelle, un poème, un polar, un roman fantastique, un thriller, un pamphlet, un essai, les appellations de toutes sortes abondent, au point de parfois s’emmêler les pinceaux. Doit-on considérer ce livre comme un « recueil de nouvelles » ? Sans doute. Mais alors faut-il occulter le côté fantastique présent dans chacun de ces textes ? Faut-il oublier que ce livre se lit d’une traite, à l’instar du meilleur des romans ?

     

    Le texte coule aisément, mû par une clarté et une aération idoines. On y découvre des trois-mâts entièrement noirs battant pavillon de complaisance, noir également. Ambiance nauséeuse. On pénètre dans une auberge d’un autre temps. On se plaît à suivre le déroulement d’un procès exceptionnel, de par son sujet et par le fait que ce Tribunal ne siège qu’une fois tous les mille ans. On est intrigué par l’essentiel, rédigé par un vieux philosophe sur de petits calepins scolaires. On navigue au gré de ces courts récits, se laissant porter par cette brise romanesque qu’a domestiqué l’auteur.

     

    Quant à l’ultime nouvelle, Catherine Brunelle, voilà un bel hommage que rend l’auteur à Bernard Pivot, utilisant au passage, et dans l’ordre alphabétique, ces 100 mots à sauver, si chers à l’animateur d’Apostrophes et de Bouillon de culture.

     

    Catherine Brunelle et autres récits

    de Jean DAUBRET

    Editions 47, 160 pages, 15,00 euros

    ISBN 2-930272-14-7

    Diffusion : Weyrich

  • Le triomphe du poche !

    Les chiffres parlent d’eux-mêmes : de 80 millions d’exemplaires vendus en 1990 pour un chiffre d’affaires de 190 millions d’euros, on passe, quinze années plus tard, à 130 millions d’exemplaires vendus pour 391 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le double !

     

    Le pouvoir d’achat en baisse des Français en est certes la raison principale. Il y a d’autres facteurs qui entrent en ligne de compte :

    - la génération des 20-40 ans a été élevée au poche et cela commence dès l’école ( lectures scolaires obligatoires ),

    - le livre de poche possède un format uniforme suivant la collection à laquelle il appartient,

    - l’effet « collection » pour les amateurs de genres bien précis,

    - la possibilité de trouver en permanence les titres même plus anciens car le poche – au contraire du grand format – ne souffre pas de la disparition rapide des rayons,

    - le poche règne en maître sur les genres jugés moins nobles : le roman policier, la SF, le manga, le roman sentimental ( Harlequin ), le roman d’aventures ou encore la fantasy.

     

    Le problème majeur pour les éditeurs indépendants reste la quasi-impossibilité d’occuper du linéaire dans les hypermarchés, supermarchés et autres grands magasins spécialisés ( FNAC, Virgin, Furet, Relay ), lieux où se réalisent plus de 80% des ventes de poches !

     

    Le Livre de poche, Pocket et Folio représentent à eux seuls 50% du marché. Un poche sur deux appartient à l’un de ces éditeurs !

     

    Cette production en pleine expansion menacera-t-elle, à terme, l’édition en grand format ? Pas forcément car le grand format, dont le prix avoisine les 20,00 € s’amortit plus rapidement et ne demande pas de tirages conséquents, par rapport au poche vendu à environ 7,00 €, nécessitant, quant à lui, d’importants tirages.

     

    Le poche, c’est un peu une seconde vie pour le grand format, un prolongement de son succès.

     

    Point important à noter : les médias continuent de faire la part belle aux grands formats, jugés plus actuels, plus novateurs. Les pages consacrées aux parutions en poche existent bel et bien, mais elles ne récoltent qu’une portion congrue.

     

    Que faut-il en conclure ? Les éditeurs indépendants, absents pour la plupart des rayons, voient, impuissants, un joli pactole défiler sous leurs yeux. Les géants ( Hachette pour Le Livre de poche, Editis pour Pocket, Gallimard pour Folio, Flammarion pour J’ai lu, La Martinière pour Points-Seuil ) ont le regard trop axé vers l’édition anglophone et plus particulièrement américaine. Le salon de Francfort ( le plus grand salon du livre au monde ) est une terre d’échanges commerciaux que la petite édition n’a pas le droit… ou les moyens de fouler… à moins de se regrouper et de convaincre les éditeurs de poches que leurs catalogues sont de véritables nids à diamants bruts.

     

    A bon entendeur…

  •  Des nouvelles...

    couv-basso 

    Rédiger une nouvelle pourrait paraître plus simple que d’écrire un roman de 400 pages. Et pourtant, en dix ou quinze pages, l’auteur de nouvelles n’a pas le droit à l’erreur. A lui de viser juste, à chaque fois. La nouvelle s’adapte idéalement à notre rythme de vie, bousculé du matin au soir, tant sur les plans professionnel que familial. Elle s’intercale. Elle nous attire, le temps d’un trajet de métro ou de train de banlieue. Sa lecture se prolonge au-delà, par la réflexion que chacune d’elles nous provoque.

     

    Joëlle Basso s’est admirablement adaptée aux règles de la nouvelle. Elle en use. Elle en joue comme d’un instrument de musique. Dix courts récits n’ayant pas vraiment de dénominateur commun, dix textes qui nous touchent parfois, nous interpellent toujours. D’emblée, elle nous présente son « poupe », et l’on se plaît à en deviner la nature, elle nous emmène au café de la gare, dans le cabinet d’un psychiatre, elle nous fend le cœur à la rencontre d’une enfant errante, nous conte une histoire d’amour froid, inassouvi, pour ensuite s’interroger sur la définition vraie de la « femme moderne », bref, Joëlle Basso manie la langue de Molière avec dextérité, précision et ironie…

     

    La littérature n’est-elle pas avant tout une multitude d’histoires ? Joëlle Basso nous en propose dix, pour notre plus grande joie.

     

     

    Chiens de faïence

    de Joëlle Basso

    La Chambre d’échos, 144 pages, 14,00 euros

    ISBN 2-913904-28-9

    Diffusion en Belgique : Pollen diffusion

  • Joëlle BASSO

    basso 

    Joëlle Basso navigue entre Nice, Paris et Clermont-Ferrand. Après des années dans la recherche en sciences humaines ou au Parlement, elle s’est embarquée dans l’écriture. Amatrice de duos, de duels : aïkido, go et tango. Publie des suites en poésie ( Collyre à l’Harmattan, Exocet chez Tarabuste ), des nouvelles en revues.

     

    Elle est l'auteure de :

    Chiens de faïence

    La Chambre d'échos

  • Un peu trop de coquilles... dommage

    Un roman simple, efficace, traitant d’un sujet grave mais néanmoins universel : la mort ! Inéluctable pour tous. Pat et Josh : une histoire d’amour, longue, éternelle comme le sont toujours les véritables contes de fées. La vie de ce couple s’inscrit dans la normalité, avec ses hauts et ses bas, ses moments de doute et de certitude, ses périodes fastes et ses années de difficultés financières… avec leur insouciance commune qui caractérise le bonheur.

     

    Patricia Greenberg et Joshua Kaufmann sont confrontés désormais à la pire des épreuves : le cancer du pancréas qui ronge le corps de Joshua, ne lui laissant que quelques mois de survie. Leur quotidien s’en trouve bouleversé, le crabe gagnant chaque jour du terrain. Lutte inégale. David contre Goliath. Et cette fois, l’issue ne fait aucun doute. Seuls, perdus et toujours amoureux comme au premier jour, Pat et Josh bénéficient néanmoins du soutien moral d’Allan, leur médecin et ami, de Maria-Paloma, leur fidèle servante, et de Nancy, la confidente, le relais, la psy sans diplôme, engagée pour accompagner Josh jusqu’à la ligne d’arrivée.

     

    L’auteure, née à Bucarest, signe son deuxième roman aux éditions Demeter.

     

    Attends-moi

    De Joana Altbuch

    Editions Demeter, 152 pages, 16,00 euros

    ISBN 2-9522574-9-3

    pour toute commande : contacter l'éditeur

    ( Tél : 02 38 54 51 65  Fax : 02 38 54 51 65 )

  • éditions PAROLE

    Logo-PAROLE-vert_do
     

     

    « Ce qui nous intéresse c’est ce que l’homme a à dire, sa faim. Notre bain quotidien dans une rivière mythique, ne fait pas de nous des régionalistes mais colore le regard que nous portons sur le monde. Le travail des éditions Parole à Artignosc-sur-Verdon est de donner la parole aux gens des deux rives du Verdon, rives qui, pour nous, ne font qu’une, si la Terre est toujours ronde. »

     

    Ce sont les rencontres qui vous font éditeur. Des rencontres avec des gens qui écrivent, qui racontent, qui chantent, qui apportent les écrits de leurs aînés. Des rencontres inattendues avec des lecteurs qui mouillent leur chemise pour défendre une édition indépendante, vivante, à l'écoute. Quand Jean-François et Elisabeth de Grenoble diffusent 30 livres dans leur entourage, quand Jean-Louis de St Jean des Bois organise une séance de signature avec son libraire de Vire, quand Camille étudiante à Nice parle de nos livres sur la radio locale, quand Ineke de Bruxelles fait le tour des libraires qu'elle connaît, quand Laurence travaille sur une rencontre en Corse, quand Marie-Louise invite Daumàs au festival de Mouans-Sartoux, quand une succession d'associations invitent nos auteurs, quand chaque lecteur parle du livre qu'il a aimé parce qu'il sait que ni Ardisson, ni Drucker, ni Field, ni Mermet, ni Télérama, ni Lire ne le feront, alors les éditions Parole méritent vraiment leur titre de coopérative, et pas simplement parce quelles font partie d'une société coopérative (Scop COPSI).

     

    La collection main de femme, comme son nom l’indique, est réservée aux textes écrits par des femmes. L’idée d’une collection particulièrement tournée vers les femmes s’est imposée avec une première floraison d’écrits. Si ce n’est un format volontairement menu, la collection ne s’impose pas de règle. C’est plutôt un parfum indéfinissable qui s’en échappe. La seule chose que l’on puisse en dire avec quelque certitude, est que ses livres ne doivent pas être mis entre les mains de tous les hommes.

     

    Parole éditions

    Coopérative Copsi

    83630 ARTIGNOSC-SUR-VERDON

    Tél : 04 94 80 76 58

    Courriel : parole@wanadoo.fr

    www.editions-parole.net

    responsable : M. Jean DAROT

  • La nouvelle coqueluche de ces dames

    musso 

    Avez-vous déjà imaginé un retour en arrière ? Pouvoir revenir dix ans plus tôt, dix mois voire dix jours… Pour changer un événement, un geste, une parole ? Que changeriez-vous ? Croyez-vous au destin ? Pensez-vous que quelqu'un, là haut, tire les ficelles et que chaque chemin est tout tracé ?

                       

    Et si quoi que nous fassions, nous ne pouvions rien changer au destin ? Et si tout était écrit ? Si les décisions qui nous semblent difficiles étaient déjà prises ?

     

    Etre capable de revenir en arrière, changer une rencontre… idée tentante mais inquiétante à la fois… Chacun voudrait obtenir la vie de ses rêves, la vie parfaite, au détriment du bonheur de nos voisins car dans le monde actuel, tout est rencontres et conséquences…

     

    Que serait votre vie si vous n'aviez pas pris ce train, si vous n'étiez pas rentré dans ce café, si vous n'aviez pas dragué cette fille en discothèque, si vous n'étiez pas sorti de chez vous ce soir là ?… Serait-elle meilleure ou pire qu'aujourd'hui ?

     

    Elliott a eu la "chance" de revenir en arrière… Juste pour revoir, même un court instant, la seule femme qu'il ait jamais aimée, disparue bien trop tôt.. Et s'il décidait de la sauver ? Que se passerait-il ?

     

    Guillaume Musso allie ici romance et suspense. Un vrai régal. Une pâtisserie que l'on déguste avec douceur.. qu'on a du mal à lâcher… et qu'on finit avec impatience… et une pointe de tristesse… La lecture est finie… mais un peu de patience, ce jeune écrivain doué nous offrira encore de nouvelles douceurs… Merci à lui…

     

    Laurence Vanrie

     

    Seras-tu là ?

    de Guillaume Musso

    XO éditions, 304 pages, 19,90 €

    ISBN 2-84563-280-0

    Diffusion en Belgique : interforum

  • Guillaume MUSSO

    musso tete Guillaume Musso a 31 ans. L'immense succès de son roman Et après ( XO, 2004 ), traduit en douze langues et en cours d'adapttion cinématographique a été confirmé par celui de Sauve-moi ( XO, 2005 ). Il fait aujourd'hui partie des auteurs français favoris du grand public.
     
    Il est l'auteur de :
    Seras-tu là ?
    XO éditions

  • Grégoire LACROIX

    g_lacroix 

    Grégoire Lacroix bien que né sous le signe de la Balance est un déséquiliré qui ne doit son salut qu'à la pratique régulière de la sieste et de l'humour nonchalant.

    Guitariste de jazz, Créateur de photo-démontages, Parolier de chansons définitivement inconues , Ministre des plaisirs Associés et Ambassadeur à Paris de la République Libre du Frioul, Fondateur de la philosophie évitiste, Siestologue à ses heures trouvées, il publia d'abord divers poèmes dont l'inoubliable "Poème chevelu".
    Puis sous le nom de Gibson Greg parut son célèbre tryptique en deux volets:
    1 - jazz band éros héros sept
    2 - rapports sectuels

     

    Dans le cadre de l'Académie il a présenté des séries de collages illustrant les citations célèbres d'Alphonse Allais.
    Toujours vivant, il travaille actuellement à la rédaction de quelques nouveaux écrits dont :
    "Sans homicide fixe", "Terreur d'élite" et "Le Comte d'Agatha Cristo"

     

    Il est l'auteur de :

    Les euphorismes de Grégoire

    éditions Max Milo

     

    Juste pour notre plaisir, un euphorisme cela peut être :

    Métaphysique :
    Une croix vue de profil
    perd beaucoup de son intérêt.

    Provocant :
    La détente je suis pour,
    d’ailleurs j’ai toujours le doigt dessus.

    Ironique :
    Quand on n’a plus rien à se dire
    on parle de communication.

    Amoral :
    Lever le coude est la meilleure façon
    de ne pas baisser les bras.

    Prudent :
    Là où le cul-de-jatte a pied,
    ne plonge pas la tête la première.

    Absurde :
    Un eunuque décapité
    ça n’a ni queue ni tête.

    mais c’est aussi et par définition :

    Optimiste :
    À force de me planter
    je vais bien finir par pousser.

    Positif :
    On ne meurt pas d’une overdose de rêve.

     

     

     

  • MAX MILO

    Max Milo

     

     

     

     

     

     

    Nées avec le millénaire en mars 2000, les éditions Max Milo ont pour vocation de prescrire des remèdes contre l’endormissement ou le scandale sur mesure. Nous ne sommes pas adeptes d’une culture gouvernée par le prêt-à-lire, médusée par les agitations du bocal médiatique ou sclérosée à force de dédain envers ce qui porte haut l’idéal du style et du courage. Notre passion est de faire entendre les voix fortes et inspirées d’auteurs capables de produire cette juste musique. Certains sont des loups solitaires, d’autres de chefs de bande, d’autres encore de simples humains. Tous croient en ce qu’ils écrivent. Un lectorat chaque année plus vaste se reconnaît dans nos valeurs, et sent le respect que nous lui portons. Mais à l’appellation réductrice de "grand-public" nous préférons celle de Grand Lecteur. Les bouteilles que nous lançons à la mer, nous les imaginons toujours rattrapées par des Robinson disposés à se fabriquer leur propre kit de survie mentale et esthétique.

     

    Editions Max Milo

    34, rue de Lancry 75010 PARIS - FRANCE

    Tél : 01 40 40 03 43  Fax : 01 40 40 07 98

    maxmilo@maxmilo.com

    responsable : M. Jean-Charles GERARD

    Diffusion-distribution : interforum

  • Préfacé par Pierre PERRET !

    p_gregoire

    « Mourir n’est pas un drame, c’est juste une connerie. ».

     

    Ecrire une brève pour ce livre n’est pas une connerie, c’est juste un devoir de mémoire. Les Euphorismes de Grégoire se dégustent au compte-gouttes, saupoudrés à la noix de muscade, distillés à l’alcool d’ironie. Entre deux stations de métro, entre deux rendez-vous professionnels, ou à votre réveil entre deux croissants, histoire de démarrer la journée avec le sourire… Ce livre au format de poche intérieure de veston ne paie pas de mine au premier abord. Mais une fois les premières pages tournées, Pierre Perret himself nous met au parfum : « Méditez ces réalistes élucubrations auprès desquelles celles de nos philosophes branchés d’aujourd’hui font figure de bulletins paroissiaux. ».

     

    Le reste est à l’avenant, et jamais l’auteur ne s’essouffle, jamais sa source d’idées saugrenues ne se tarit. Bonne lecture à toutes et tous.

     

     

    Les Euphorismes de Grégoire

    de Grégoire LACROIX

    Editions Max Milo, 12,00 euros

    ISBN 2-914388-98-5

    Diffusion en Belgique : interforum

  • Les résultats du trimestre

    01/09/2006

    F

    Editions Fédérop

    Du bon usage des îles

    Bordeaux Femmes

    Revue régionale trimestrielle

    /

    01/09/2006

    F

    D’Orbestier

    Collection « Animaux méconnus en danger »

    Inter CDI

    Revue pro

    /

    22/09/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Le serment de Cassandra

    Livres Hebdo

    Revue pro

    /

    22/09/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Angemort

    Livres Hebdo

    Revue pro

    /

    22/09/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Livres Hebdo

    Revue pro

    /

    01/10/2006

    B

    Memor

    Chez Céleste

    Carnet et les Instants

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    B

    Memor

    La forêt d’Apollinaire

    Carnet et les Instants

    Revue littéraire

    Photo

    01/10/2006

    B

    Nuit d’Avril

    Altérations

    Carnet et les Instants

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    F

    Editions Glyphe

    Tels pères, tels fils

    Notes bibliographiques

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    B

    Memor

    La reine des Spagnes

    Carnet et les Instants

    Revue littéraire

    Photo

    01/10/2006

    B

    Max Milo

    Les euphorismes de Grégoire

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    B

    Téraèdre publishing

    Voyage à nowhere

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    B

    Nuit d’Avril

    Les loges funèbres

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    B

    Tolège

    La Trace

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    F

    Editions du Petit Pavé

    Mourir à Grenade

    HEC Hommes et Commerce

    Revue professionnelle

    Photo

    01/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Angemort

    Elegy

    Revue littéraire

    Photo

    01/10/2006

    F

    L’embarcadère

    Le Monde selon Baggio

    Bulletin critique du Livre en français

    Revue littéraire

    /

    01/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Altérations

    Bulletin critique du Livre en français

    Revue littéraire

    /

    06/10/2006

    F

    D’Orbestier

    Collection « Animaux méconnus en danger »

    L’Echo de l’Ouest

    Hebdo régional

    /

    10/10/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Nice-matin

    Quotidien régional

    Photo

    13/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Angemort

    20 minutes Toulouse

    Gratuit

    /

    13/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Angemort

    La Dépêche du Midi

    Quotidien régional

    Photo

    18/10/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Artslivres.com

    Site internet

    Photos

    18/10/2006

    F

    D’Orbestier

    Collection « Animaux méconnus en danger »

    Passiondulivre.com

    Site internet

    4 Photos

    18/10/2006

    B

    Tolège

    La Trace

    Bravo Uccle

    Gratuit

    Photo

    19/10/2006

    B

    Diatéino

    L’art de se lancer

    Trends tendances

    Magazine national

    Photo

    19/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Les loges funèbres

    Gazette de Thiers

    Hebdo régional

    Photo

    19/10/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Gazette de Thiers

    Hebdo régional

    Photo

    20/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Angemort

    L’Indépendant

    Quotidien régional

    /

    21/10/2006

    F

    L’embarcadère

    Le Monde selon Baggio

    L’Equipe magazine

    Magazine national

    /

    23/10/2006

    B

    Max Milo

    Les Euphorismes de Grégoire

    Parkmail

    Gratuit

    Photo

    25/10/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Oscurantis

    Site internet

    Photo

    28/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Les Loges funèbres

    Est éclair

    Quotidien régional

    Photo

    28/10/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Les Loges funèbres

    Libération Champagne

    Quotidien régional

    Photo

    30/10/2006

    B

    Tolège

    La Trace

    Metro

    Quotidien gratuit

    Photo

    30/10/2006

    B

    Tolège

    La Trace

    Metrotime.be

    Site internet

    Photo

    01/11/2006

    B

    Metropolis

    5, rue Saint-Benoît

    3ème étage gauche

    Marguerite DURAS

    Reflets

    Revue littéraire

    /

    02/11/2006

    B

    Max Milo

    Les Euphorismes de Grégoire

    Le Soir

    Quotidien national

    /

    06/11/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Le serment de Cassandra

    Le Journal du Centre

    Quotidien régional

    /

    09/11/2006

    F

    Nuit d’Avril

    Les Loges funèbres

    L’Auxois et le Châtillonnais

    Hebdo régional

    Photo

    15/11/2006

    F

    Diatéino

    Grand-mère déjà ?

    L’éveil de Lisieux-Côte

    Hebdo régional

    /

    18/11/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Figaro magazine

    Magazine national

    /

    23/11/2006

    F

    Tolège

    La Trace

    Le Figaro littéraire

    Quotidien national

    /

    29/11/2006

    B

    Hermann

    Fleurs

    Le Quotidien

    Quotidien régional

    Photo

    01/12/2006

    B

    Nuit d’Avril

    Le serment de Cassandra

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/12/2006

    B

    Nuit d’Avril

    Angemort

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/12/2006

    B

    Metropolis

    De si petits secrets

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/12/2006

    B

    Hermann

    Fleurs

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/12/2006

    B

    Diatéino

    Grand-mère déjà ?

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/12/2006

    B

    Editions Parole

    L’homme semence

    Inédit Nouveau

    Revue littéraire

    /

    01/12/2006

    B

    Téraèdre

    Voyage à nowhere

    Carnet et les instants

    Revue littéraire

    Photo

    07/12/2006

    F

    Diatéino

    Grand-mère déjà ?

    La Gazette de Thiers

    Hebdo régional

    Photo

    08/12/2006

    B

    Hermann

    Fleurs

    La Libre Belgique

    Quotidien national

    Photo

    08/12/2006

    B

    Léopard Masqué

    C’est pas sorcier Harry

    Dernière Heure

    Quotidien national

    Photo

    12/12/2006

    B

    Max Milo

    Les Euphorismes de Grégoire

    Journal du mardi

    Magazine national + site internet

    /

    15/12/2006

    B

    Hermann

    Fleurs

    Radio nostalgie

    Radio nationale

     

    16/12/2006

    B

    Hermann

    Fleurs

    Lire est un plaisir

    Site internet

    Photo

    20/12/2006

    B

    Diatéino

    Grand-mère déjà ?

    Bel – RTL

    Radio nationale

    30 min.

  • HARRY POTTER... et les autres

    HarryV3 

    Comme le bon vin, Gordon Zola se bonifie avec le temps ( et non le taon… rien à voir ). Il nous livre ici une histoire nouvelle et trépidante de ce cher commissaire Guillaume Suitaume. Et pour une fois, il y a de l’historique, de l’actuel, du surnaturel, de l’ésotérique ( fallait assurer la rime ). Non, vous ne rêvez pas, il est bien question du septième et dernier manuscrit des aventures de ce petit sorcier ( plus aussi petit, selon mes derniers renseignements ) dont il nous faut taire le nom.

     

    L’auteur manie la plume humoristique avec brio ( avec qui ? ). On rit franchement et les digressions nombreuses complètent astucieusement le récit. En ce qui concerne l’histoire proprement dite, la révéler équivaudrait à commettre un crime de « tue-suspense ».

     

    Expert en recettes halloweenesques, Gordon Zola nous fait monter sa sauce aux crapauds géants et autres larves de termites guadeloupéennes. Si vous n’êtes pas tombé dedans quand vous étiez petit, goûtez-y, c’est rudement bon.

     

    C’est pas sorcier Harry !

    de Gordon Zola

    Editions du Léopard Masqué, 20,00 euros

    ISBN 2-35049 029- 7
    Diffusion en Belgique : SDL Caravelle

  • GORDON ZOLA

    Photo%20Gordon%20Zola 

    Gordon Zola entretient le mystère sur son apparence physique, de peur très certainement de déclencher des mouvements de foule de jeunes groopies en furie. Car il faut l’avouer, l’auteur a son fan-club, tout comme le commissaire Guillaume Suitaume et Purdey Prune, sa très aguichante adjointe.

     

    Gordon Zola est un franco-normand qui maîtrise mieux la langue de Molière que celle du bocage. Il est un ethnologue distingué... de qui ? Il l'ignore encore, mais ses travaux à travers les populations du monde lui font écrire qu'il existe deux sortes d'individus : l'homo serius et l'homo deconnus...
    Il appartient incontestablement à la seconde ethnie.

    Il est néanmoins âgé de quarante ans et vit à Paris avec sa chatte et ses trois piranhas domestiques.

     

    Il est l'auteur, notamment, de C'est pas sorcier Harry !

    mais si vous voulez tout savoir, surfez sur www.leopardmasque.com