Daniel Daumàs

D-Daumas
 
 

Daniel Daumàs est né un pied sur chaque rive du Verdon, rivière mythique qui traverse une région qui est haute quand il s’agit de la Provence et basse quand on parle des Alpes. Instituteur, paysan d’oliviers, conteur, chanteur, écriveur, il a hérité de deux langues : l’occitan provençal transmis par sa grand-mère – qui disait que cette langue ne peut servir qu’à parler aux bêtes – et le français enseigné par la République pour laquelle on s’est soulevé chez lui en 1851, armes à la main et langue d’Oc à la bouche. Il manie ses deux langues comme d’aucuns écrivent des deux mains. Il prétend que l’occitan est un bien commun qui appartient à quiconque s’en empare. Réfractaire au régionalisme autant qu’au nationalisme, il sème cette langue avec l’espoir qu’on lui volera la récolte…

 

Il est l'auteur de :

tessons de vie, éditions Parole

Contra suberna, éditions Parole

L'attrape soleil, éditions Parole

 

 

 

Les commentaires sont fermés.