correspondance à l'ancienne

tels peres 

A l’heure de la téléphonie mobile, et plus particulièrement des textos et sms, sont-ils encore nom-breux les irréductibles écrivant de longues lettres de leur propre plume sans clavier quelconque ni mots abrégés ? Sont-ils encore nombreux à coller un timbre sur une enveloppe si ce n’est celles contenant leurs cartes postales ou déclarations d’impôt ?

 

 

 

 

Faire naître un bébé de papier, le timbrer et le poster. Attendre patiemment une réponse. Cœur battant lorsque la boîte aux lettres contient enfin une missive. Ancien moyen de correspondance de moins en moins utilisé mais qui n’a perdu ni son charme ni sa noblesse.

 

Avec beaucoup d’humour et sans tabous aucuns, l’auteur nous plonge dans l’intimité la plus profonde de protagonistes tant attachants que surprenants. L’écriture étant entre eux l’unique moyen de communication. Ils trouvent ainsi le moyen de nous faire partager leurs émotions, de la plus triste à la plus joyeuse.

 

Ils nous plongent suivant un périple tant géographique que pharmaceutique et gastronomique, au cœur d’une aventure humaine d’où l’on ne ressort pas indemne.

 

Personnages intéressants, liés entre eux ou non par un lien de sang qu’il ne tient plus qu’à vous de découvrir…

 

Laurence VANRIE

                                                       

 

Tels pères, tels fils

de Pierre SIMON

Editions Glyphe – 260 pages – 16 x 24 cm

ISBN 2-911119-79-7

Commentaires

  • encore un roman bien prometteur de la part d'un éditeur qui décidément semble faire un boulot bien intéressant.

  • et bien pour un bon livre, c'est un bon livre.
    l'auteur est quelqu'un de formidable, et j'ai eu l'immence honneur de le rencontrer.
    livre à lire impérativement.

    (éditeur très prométeur)

Les commentaires sont fermés.