• M'enfin !

    monde

     

    franquinPour les fans, comptez deux bonnes heures de visite. Vu le prix ( 10,00 € l'entrée ), il ne faudrait tout de même pas bâcler cette visite, d'autant que pour bon nombre d'entre nous, il s'agit presque d'un pèlerinage. L'expo vaut le détour, c'est certain. Et en tant que compatriotes du génial Franquin, on a de quoi être fiers.
     
    Gaston Lagaffe, Spirou et Fantasio, les idées noires, Marsupilami, Modeste, rien ne manque. Les planches originales de Gaston nous font saliver d'envie. Pour ma part, je connais tous les albums du héros-sans-emploi par coeur, pour les avoir lus, relus, re-relus, et re-re-relus. A chaque petit coup de blues, Gaston est le remède idoine.
     
    voitue gaston

     

    Seule surprise : la Ford T de Gaston n'en est pas une, mais plutôt une Fiat de 1925 ( inculte va... ). Et, comble du bonheur, on peut l'admirer en vrai ! N'oubliez pas votre appareil numérique car la voiture de Gaston ne s'aperçoit pas à chaque coin de rue.

     
    marsuSans oublier, le nid des marsupilamis, une réplique du gaffofone, du siège en forme de main ou de gant de boxe, ou encore, comble du luxe, la fameuse Turbotraction imaginée par le comte de Champignac, pouvant atteindre les 250 km/h... et vous n'êtes pas au bout de vos surprises.
    turbotr

    c'est ti pas beau ça ?

     

     

  • EDISUD

    Edisud

     

    Édisud change de mains avec son rachat par le groupe familial belge déjà propriétaire en France des éditions du Gerfaut, des éditions du Plaisancier, Vagnon, des librairies maritimes Outremer et de la librairie la Maison Rustique. La nouvelle direction va s’attacher à maintenir un projet éditorial diversifié dans la lignée de celui développé par Charly-Yves Chaudoreille qui a fondé et dirigé cette maison depuis 1971.

     

    M. Chaudoreille est le premier éditeur à avoir fait appel à mes services en tant qu'attaché de presse !

     

    Aujourd'hui, dans son catalogue, Edisud fait une large place au livre pratique et/ou technique, en pleine expansion  grâce à un effort soutenu d'enrichissement des différentes lignes éditoriales.
    La maison s'attache à proposer aux lecteurs des ouvrages soignés, à la fois attrayants et référencés, le plus souvent abondamment illustrés et dispensant à tous des informations claires, précises et aisément accessibles, pour un prix de vente relativement peu élevé.
    Dans cet esprit, plusieurs nouvelles collections, déjà plébiscitées par un large public et saluées par la presse, ont vu le jour, embrassant une grande variété de thématiques :

    • Nature et Jardin ; Gastronomie ; Loisirs créatifs ; Santé et Bien-être ; Arts textiles et décoratifs ; Tourisme et Patrimoine des régions ; Randonnées ; Archéologie ; Architecture.

     

    Les éditions Edisud continuent aussi de programmer régulièrement des ouvrages spécifiques dans le domaine des sciences humaines et sociales (revues, essais, documents) avec pour objectif clairement affiché d'ouvrir à un vaste public des champs de connaissances explorés par la Recherche depuis longtemps mais souvent voués à la confidentialité.
    Fidèle à sa vocation méditerranéenne, Edisud poursuit le développement de coproductions et d'échanges avec différents partenaires des pays du pourtour méditerranéen, et chaque année de nouveaux titres viennent élargir la ligne éditoriale consacrée à la Méditerranée (Monde arabe et berbère en particulier).

     

     

    Éditions Édisud
    3120 route d'Avignon
    La Calade
    F13090 Aix-en-Provence
    France
    Tel.
    (0)4 42 21 61 44
    Fax (0)4 42 21 56 20

    www.edisud.com

     

  • Le coup de coeur de Laurence...

    grandmerepetit

    Depuis toutes petites, les fillettes imitent leur maman. Elles mettent leurs chaussures, remplissent leurs petits sacs à main et se maquillent en cachette. Elles jouent à la poupée, poussent un landau, et nourrissent ce petit bébé de plastique. Elles imitent les grandes : les mamans ! Jusqu’au fameux jour où elles ne jouent plus mais exercent elles aussi ce rôle merveilleux.

                                                  

    Devenir mère est pour beaucoup d’entre nous une étape importante de la vie. Devenir grand-mère l’est cependant un peu moins. A l’époque des crèmes « anti-âge », appartenir à la génération supérieure a de quoi en effrayer plus d’une.

     

    L’image de la grand-mère vieillotte et assez ringarde n’est, il faut l’avouer, pas très encourageante. Les temps changent et les grands-mères aussi. De plus en plus jeunes, de plus en plus branchées. Les « nouvelles mamies » apprennent l’informatique, utilisent un téléphone portable et savent ce qu’est un mp3.

     

    L’auteure nous propose ici un petit guide merveilleux, plein d’illustrations amusantes, qui nous conseille utilement sur l’art de devenir une grand-mère.

     

    Accueillir la grande nouvelle, assister aux mois de préparation, comment réagir lors la première visite à l’hôpital, les joies et crispations que vont provoquer ce petit être, la relation complice qui va se créer avec ce petit-enfant. Autant d’aspects abordés, de conseils donnés afin de vivre ce moment de la meilleure façon possible.

     

    Ce petit bijou énonce avec humour de nombreuses vérités. Jeune femme, jeune mère ou jeune grand-mère, on se reconnaît toutes dans les schémas exposés. Car un jour, beaucoup d’entre nous passerons par ce stade, sauter une génération pour devenir une grand-mère…

     

    Laurence VANRIE 

     

     

    Grand-mère Déjà ? …et au top !

    de Joan PRITCHETT - adaptation de Laurence COCHET

    Editions diateino, 160 pages, 12,00 €

    ISBN 2-915142-19-X

    Diffusion en Belgique : Patrimoine sprl

  • MARGUERITE DURAS !!!

    duras

    Que l’on soit un lecteur « durassien » ou non, on ne peut nier l’importance du personnage « Marguerite Duras » dans le paysage littéraire de notre défunt 20e siècle. Passant outre la réputation d’avarice et de mauvais caractère de Marguerite Duras, je me suis surpris à découvrir la vraie Marguerite, grâce à la plume de Jean Marc Turine, un auteur bruxellois, qui fut l’un des proches de la famille Duras.

     

    Emaillé de nombreuses lettres et photos, ce livre revêt une valeur de coffre-fort dont la porte s’est enfin ouverte dix ans après le décès de l’écrivaine ayant reçu, souvenez-vous, le prix Goncourt en 1984 pour L’amant.

     

    Le fait que ce livre ait été publié par une modeste maison suisse – Metropolis – et non par Gallimard, Seuil, Grasset ou quelque autre institution parisienne, démontre une nouvelle fois que le monde de l’édition ne doit pas se borner à quelques rues du 6e ou du 7e arrondissement de Paris. La qualité se nourrit de la diversité et il faut impérativement assurer la survie de celle-ci.

     

    Jean Marc Turine signe une œuvre utile, plaisante et rudement bien documentée.

     

    « La vie est une sorte d’épiphénomène planétaire d’une absurdité totale, mais qu’il faut quand même vivre, alors on trouve des palliatifs à cette inanité, à cette absurdité totale que sont les religions etc., etc. Bon, ce n’est pas parce que Dieu n’existe pas qu’il faut se tuer, je pense que c’est parce que Dieu n’existe pas qu’il faut s’en foutre et être joyeux… »

    Marguerite Duras

     

    5, rue Saint-Benoît

    3e étage gauche

    Marguerite Duras

    de Jean Marc TURINE

    Editions Metropolis, 224 pages, PV 28,00 euros

    ISBN 2-88340-164-0

    Diffusion en Belgique : Belles Lettres

     

  • Métropolis ( éditeur suisse )

    Metropolis évoque la civilisation urbaine propre à notre époque, l’ouverture à d’autres cultures, ses métissages. L’étymologie du nom renvoie aux profondeurs, aux entrailles de la ville. On retrouve aussi le féminin puisque metra signifie également matrice en grec. Le nom est bien sûr emprunté à Fritz Lang et son célèbre film des années 20, mais aussi à Jerome Charyn. En 1986, deux ans avant la création des éditions, l'auteur publiait Metropolis, un hymne à sa ville natale New York. Grâce à une heureuse rencontre, Metropolis a été republié par les éditions Metropolis en août 2000.

    Les différentes collections

    La collection de littérature étrangère comprend des textes traduits du brésilien, du russe, de l’arabe, de l’anglais, de l’italien, de l’allemand, etc.

     

    La collection de littérature française. Par principe, nous refusons les catégories “littérature romande” par opposition à “littérature française”, tant il nous semble important de briser les frontières, de refuser les exclusions, d’échapper aux régionalismes : il n’existe selon nous qu’une seule littérature de langue française, celle de qualité, qu’elle soit l’émanation d’une région, qu’elle s’exprime avec un “accent” ou qu’elle soit franco-française.

     

    La collection Histoire/Essais est une manière de témoigner sur les préoccupations de notre époque. Elle traite principalement de problèmes contemporains avec quelques incursions dans d’autres siècles.

     

    La collection Femmes fait une large place aux ouvrages féministes. Car sans aucun doute, le plus grand bouleversement de la deuxième partie du 20e siècle dans notre monde occidental aura été l’accès des femmes à la cité.

     

    La Cuisine de mes souvenirs est une tentative d’introduire dans la culture francophone une approche ethnologique, sociologique, historique, et même littéraire de la cuisine. Souvent notre culture nourricière demeure notre unique lien avec nos racines. Cette collection mêle donc souvenirs autobiographiques, civilisations, contes, etc. à des recettes de cuisine du monde entier.

      

    Editions Metropolis

    1, rue Pedro Meylan 1208 GENEVE - SUISSE

    Tél : 00 41 22 736 36 44  Fax : 00 41 22 786 96 86

    editions_metropolis@bluewin.ch

    responsable : Mme Michèle STROUN

    Diffusion : Les Belles Lettres

  • FOU ! C'est complètement ouf ( pour faire plus jeune )

    dguideheberg

    Vous cherchez désespérément une idée originale pour vos prochaines vacances ? Ruez-vous dès lors sur ce premier guide du genre. Le Guide des Hébergements insolites vous convie à effectuer un voyage dans le temps, dans les airs, sous terre, sur mais aissi sous eau, et peut-être même un jour sur la Lune.

     

    Vous êtes auteur et l’achèvement d’un manuscrit vous impose calme, solitude et grands espaces ? Optez pour un phare en Grande-Bretagne, une cabane perchée à la cîme des arbres, un cube en pleine campagne ou une maison flottante.

     

    Exhaustif, bien documenté, constamment émaillé de notes d’humour bienvenues, ce guide, la surprise passée, séduit son lecteur. Car pour une fois, voici un guide qui se lit de la première à la dernière page, et dont l’originalité manifeste alimentera de nombreuses discussions familiales, amicales, ou entre collègues lors de votre pause-café.

     

     

    Le Guide des Hébergements insolites

    de Denise CABELLI

    Editions Metropolis, 192 pages, PV 22,00 euros

    ISBN 2-88340-1-659

    Diffusion en Belgique : Belles Lettres

     

    Je ne suis pas le seul à avoir été séduit par le contenu de ce guide peu commun, Brice Depasse est également de mon avis :

    http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/post/3478291/les-guides-de-lete--le-guide-des-hebergements

  • De si petits secrets

    orner

    Toute notre vie, on imagine. La petite fille, le prince charmant qui la rendra heureuse. Le petit garçon, la voiture qui rendra jaloux tous ses compagnons de jeux.

     

    Au quotidien, on imagine aisément la vie des gens que l’on croise. Un jeune portant un sac à dos, sûrement un étudiant. Une femme poussant un landau, sûrement son premier enfant. On peut aussi imaginer que le jeune est à la rue et ce sac contient la totalité de ses biens, que cette dame garde l’enfant de sa sœur et qu’elle-même ne pourra jamais donner naissance.

     

    Nous sommes capables d’imaginer toutes sortes de choses, les pires comme les meilleures. Deux personnes font connaissance dans un bus, ils descendent ensemble au même arrêt. Que va-t-il se passer ensuite ? Un couple se dispute bruyamment à la terrasse d’un restaurant, la femme part la première, l’homme essaie de la rattraper. Réconciliation ? Rupture ? On peut tout imaginer.

     

    L’auteure nous propose ici une centaine de textes courts nous proposant de nous arrêter quelques instants sur les événements d’une vie, d’en constater la banalité voire parfois la stupidité.

     

    Réaliser que notre imagination peut nous jouer des tours et ce à chaque moment de notre existence. Nos certitudes les plus fondées, nos préjugés les plus ancrés… tout est remis en question par la force d’un texte simple, court et qui nous touche profondément.

     

    De cette lecture, nous ne ressortons pas indemnes. Notre imagination a été ébranlée. Mais celle-ci nous appartient et chacun à notre manière, nous la laissons vivre.

     

    L’écriture de cette brève terminée, je ne peux qu’imaginer ce que mon patron va en penser…

     

    Laurence VANRIE

     

     

    De si petits secrets

    d’Esther Orner

    éditions Metropolis – 160 pages – 17,80 €

    ISBN 2-88340-159-4

    Diffusion en Belgique : Belles Lettres

     

    Si vous voulez écouter l'interview d'Esther Orner réalisée par Nicky Depasse ( radio Nostalgie / Lire est un plaisir ), cliquez sur :

    http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/post/3840859/de-si-petits-secrets

  • FUMER TUE !!!

    addiction
     
     

    A la différence des producteurs de boissons spiritueuses et donc en grande partie responsables de l’abus d’alcool, nocif – tout le monde en conviendra -, les fabricants de cigarettes doivent faire face à des attaques en règle des Etats désireux de « protéger » les non-fumeurs en édictant des règles bien strictes quant à la consommation de tabac sur le lieu professionnel ou dans les lieux publics, et les fumeurs en les dissuadant de persévérer dans leur vice par l’obligation d’inscrire « Fumer tue » sur les paquets de cigarettes, ou encore par l’augmentation de taxes rendant le coût d’un paquet complètement prohibitif pour certains.

     

    Que l’on soit fumeur ou non-fumeur, pollueur ou pollué, coupable ou victime, on prend un immense plaisir à la lecture de ce livre qui nous parle de tabagisme en nous emmenant par la main dans des sentiers inexplorés jusqu’alors. Henri-Pierre JEUDY appartient sans conteste à la première catégorie. Il se promet sans cesse de fumer LA dernière cigarette… et replonge à chaque fois, inexorablement, victime d’une addiction insurmontable.

     

    Très bien écrit, cet auteur chevronné, hautement respectable et respecté, demande humblement à la société le droit de rester libre en choisissant de continuer à fumer, tout en sachant les dégâts que cause le tabagisme sur le corps humain. Libre à lui d’opter pour ce genre de détérioration, ou plutôt pour cette accélération du vieillissement. Il se justifie et ses propos font mouche. On pourrait conclure en reprenant l’une de ses phrases : « Au fond, l’addiction n’est peut-être pas aussi désastreuse qu’on veut nous le faire croire, elle est devenue au fil du temps le fruit mûr de nos vieilles habitudes. »

     

     

    Addiction

    de Henri-Pierre JEUDY

    Editions Max Milo, 128 pages, 12,00 euros

    ISBN 2-914388-61-6

    Diffusion en Belgique : interforum

  • Et dire que j'en possédais plein dans un tonnelet de poudre à lessiver ( Ariel pour ne pas faire de pub )...

    « Si dans l’univers du jouet il ne devait rester qu’une marque, ce serait celle-là. Dinky Toys demeure dans l’esprit de tout collectionneur de jouet miniature synonyme d’enfance, de plaisir et de perfection. La belle histoire est née de la passion pour le bricolage, d’un inventeur de génie. Franck Hornby est né en 1863 dans la ville phare de l’industrie anglaise, Liverpool. Désireux de ne pas développer inutilement ses recherches sur l’adaptation de la mécanique à des fins ludiques, en recréant à destination des enfants l’essence de cette science appliquée au fonctionnement et à la construction des machines, Franck Hornby décide dès 1901 de faire breveter le fruit de son travail. La même année il crée la société Helliott & Hornby qui conduira au dépôt de la marque Meccano.

     

    Peu de temps avant la Première Guerre mondiale et fort du succès grandissant que connaît l’entreprise, Meccano met un pied en France, sort sa première locomotive en 1920 et diversifie son activité. C’est en 1934, deux ans avant la mort de Franck Hornby, qu’apparaît le premier modèle Dinky Toys succédant à la série Hornby. A la même date l’usine Meccano s’installe à Bobigny pour connaître, après l’interruption due à la guerre, ce qu’il conviendra d’appeler un âge d’or. Les voitures, camions, avions, bateaux, personnages et accessoires divers suivront fidèlement la mode et les évolutions de l’époque.

     

    A la fin des années ’70 la marque périclite et s’éteint après avoir confié la fabrication de certaines voitures à Solido ( modèle Cougar ) et Pilen en Espagne. »

     

    Les Dinky Toys ont la cote

     

    Alors pourquoi un tel engouement, une telle ferveur autour de cette marque ? Est-ce dû au succès qu’ont connu les modèles Dinky Toys au temps de leur splendeur ? Est-ce plutôt ce qu’on pourrait appeler « notre mémoire commune » qui en serait la cause ? Est-ce dû au format 1/43ème ? Toujours est-il qu’un Simca break police avec antenne décalée a été vendu 10671,00 euros en mars 1999, et un coffret automobile comprenant six modèles s’est adjugé à 11794,00 euros en décembre 2003. Voilà de quoi regretter d’avoir joué tant et plus avec nos Dinky Toys, de les avoir abîmées volontairement, d’avoir imaginé des accidents, de les ranger à l’époque dans de grands bacs cartonnés de poudre à lessiver. Mais le comble n’est-il pas de les avoir vendues, ces chères petites voitures Dinky Toys, et pour une bouchée de pain qui plus est ? Oui, il y a de quoi enrager !

     

    Cela dit, les cotes des Dinky Toys dépendent bien évidemment de leur état de conservation. La moindre écaillure fait chuter le prix. Les épaves estampillées Dinky Toys ne valent pas grand-chose. Inutile donc de s’emballer parce que vous possédez quelques modèles Dinky Toys dans le fond d’un grenier.

  • Vroum...

    Dinky

     

    « Loin de constituer un ouvrage de plus sur l’inépuisable sujet que constitue la marque mythique, Dinky Toys, argus 2007 va offrir de multiples avantages au collectionneur : la liste complète – à quelques très rares exceptions – des modèles Dinky Toys de tous les pays, et le descriptif de leurs caractéristiques essentielles ( couleur, publicité,… ), le tout classé de façon à permettre une recherche rapide et efficace.

     

    Basé sur les relevés de ventes aux enchères de 1999 à 2004, cet ouvrage recense le prix des transactions pour l’immense majorité des modèles de la marque. Outre la cote des voitures, des camions, des avions, bateaux et des personnages, le lecteur trouvera celle des prototypes, des essais de couleur, des plans d’étude, des boîtes et des surboîtes vides, de la plupart des catalogues, des coffrets, soit autant de raretés qui ne manqueront pas de surprendre tant l’amateur que le professionnel.

     

    Dinky Toys, argus 2007 est une source précieuse d’informations vérifiées, un guide limpide pour bien acheter et pour vendre au meilleur prix, auquel s’ajoute le plaisir constant de retrouver de page en page les modèles qui ont émerveillé notre enfance. »

     

    DINKY TOYS, Argus 2007

    de Stéphane Brochard

    Editions Cheminements, 28,00 euros

    ISBN 2-84478-501-8

    Diffusion en Belgique : Nord Sud

     

     

  • éditions du Petit Pavé

    petit pave

     

     

    Créées en novembre 1995, par Noëlle Joffard et Gérard Cherbonnier, les éditions du Petit Pavé, éditeur en région, sont situées en Anjou, entre Angers et Saumur. Les éditions du Petit Pavé ont publié plus de deux cents titres, au rythme d’une vingtaine d’ouvrages par an. La maison d’édition veut, par la littérature, témoigner de notre temps et permettre par l’écrit la transmission du patrimoine vécu et oral.

    Fidèles à leur origine associative, les éditions du Petit Pavé accordent une part importante dans leur travail littéraire et de promotion à leurs auteurs, lecteurs et amis regroupés en association.

     

    Editions du Petit Pavé

    BP 17

    49320 BRISSAC - France

    tél : 02 41 54 60 21

    fax : 02 41 54 68 70

    Email : editions@petitpave.fr

    responsable : M. Gérard CHERBONNIER

     

  • BERTELSMANN

    Bertelsmann est un groupe de médias allemand dont l'origine remonte à la création en 1835 de l'imprimerie de Carl Bertelsmann à Gütersloh.

    Le groupe est controlé par Liz Mohn, la présidente du groupe, et sa famille qui détiennent en direct 17,3 % du capital alors que 57,6 % sont à la fondation Bertelsmann. Le financier et milliardaire belge Albert Frère a vendu au premier juillet 2006 les 25,1 % qu'il détient depuis 2001 pour 4,5 milliards d'euros.

    Au temps de la bulle internet dans les années 1995-2000, le groupe, sous la houlette de Thomas Middelhoff, président du directoire, avait multiplié les initiatives numériques et notamment crée un joint-venture européen avec le fournisseur d'accès américain AOL.

    Le 6 septembre 2006, Bertelsmann vend Sony BMG à Universal Music Group, filliale de Vivendi

    Bertelsmann en France                                

    Le groupe est notamment présent à travers Prisma Presse, M6, RTL, France Loisirs et BMG France.

     

    Prisma Presse, un des leaders de la presse magazine en France

     

    Prisma Presse édite 20 titres dont 5 hebdomadaires, 11 mensuels, 2 bimensuels et 2 bimestriels.
    Prisma Presse a mis en place une rédaction spécifique pour couvrir l'actualité des programmes de télévision : Prisma TV.
     Diffusion totale annuelle : plus de 280 millions d'exemplaires
     Part de marché magazine France : 18,3 % (n°2 du marché)
     Chiffre d'affaires brut du groupe : 582,4 millions d'euros en 2005
     Nombre de collaborateurs permanents : 872 (au 31/12/2005)
     Un Français sur deux est lecteur d'un de nos magazines.
     Un cadre français sur deux lit au moins un des titres cadres du groupe.
     Près d'une Française sur deux lit au moins un magazine féminin de Prisma Presse.

     

    Jugez plutôt, voici une partie des titres diffusés par Prisma Presse : GEO, ça m’intéresse, Femme Actuelle, Prima, Guide Cuisine, Cuisine Actuelle, Télé-Loisirs, Voici, Gala, Capital, Management, National Geographic, VSD, bien dans ma vie.

     

    Quelques maisons d’édition du Groupe :

     

    France Loisirs, Belgique Loisirs, le grand miroir, éditions Luc Pire, Renaissance du Livre, RTL éditions, ullstein, Heyne, Random House Publishing Group, LIST, Knopf Publishing Group

     

     

     

    Bertelsmann en chiffres ( à donner le tournis )

     

    en millions d‘euros (M€)

     

    2005

     

    Chiffre d‘affaires consolidé                       17.890

    Résultat opérationnel                              1.610

    Résultat d‘exploitation                             1.123

    Excédent brut d‘exploitation                    2.274

    en % du chiffre d‘affaires                        9,0

    Bénéfice consolidé                                  1.041

    Investissements                                      2.565

     

    Bilan consolidé

    Capitaux propres                                   9.170

    Rentabilité (en %)                                  40,0

    Total du bilan                                          22.932

    Endettement                                            3.931

     

    Employés

    Allemagne                                              32.117

    Autres pays                                            56.399

    Total                                                       88.516

     

    Dividendes versés aux actionnaires de Bertelsmann             287

    Versements bons de jouissance                                            76

    Participation des employés aux bénéfices                              48

     

    En conclusion, le Groupe Bertelsmann détient une puissance colossale au travers de ses six divisions. Peu présent malgré tout sur la scène du livre en France, hormis via France Loisirs, il pourrait englober, si les dirigeants de Bertelsmann le désiraient, une multitude de maisons d’édition et, grâce à Prisma-presse, M6 et RTL Group, inonder les médias. Bertelsmann pourrait devenir, à court ou moyen terme, le principal concurrent d’Hachette et d’Editis.

     

  • Une bonne surprise

    guerre-joyeuse-250%20jpeg

     

    C’est avec une certaine méfiance qu’on entreprend la lecture de ce roman, car un livre sur la guerre racontée par un enfant, et qui plus est intitulé « La Guerre Joyeuse », voilà qui intrigue. Mais rapidement, au fil des pages, on se prend au jeu, on rajeunit en même temps et l’on se place aisément dans le corps de ce petit garçon, prénommé Paul, âgé de dix ans à peine au moment des faits.

     

    L’écriture est simple, elle coule comme un petit ruisseau ardennais, et le lecteur se laisse porter. Il est vrai que nous étions plutôt habitués à parcourir des livres d’histoire, sérieux, relatant les horreurs de la Guerre dans les moindres détails. Ici, bien que l’horreur soit perceptible de temps à autre, l’auteur parvient à occulter la dure réalité pour n’en retenir qu’une vision onirique mais bien réelle : celle d’un enfant.

     

    D’autre part, pour nous, lecteurs et lectrices belges, ce livre nous plonge dans les environs de Namur et cette proximité nous intéresse. Les personnes d’un certain âge, ayant vécu ces moments avec les mêmes yeux d’enfants dévoreront sans nul doute ce roman de bout en bout. Une seule et unique question me brûle les lèvres : « Qu’est devenu l’enfant enrôlé aux Jeunesses hitlériennes et tant haï par Paul ? ». Mais le sait-il lui-même ?

     

     

     

    La Guerre Joyeuse

    de Paul Godart

    Editions Cheminements, 365 pages, 22,00 euros

    ISBN 2-84478-079-2

     

    Diffusion en Belgique : Nord Sud

  • Découvrez ou redécouvrez nos plus beaux restaurants bruxellois...

    restobxl

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après Paris et Lyon, voici Bruxelles mise à l’honneur pour sa gastronomie et le charme typique de ses restaurants et brasseries. Même pour le Bruxellois pure souche que je suis, ce livre m’a permis de découvrir, non sans plaisir, des endroits soit inconnus, soit interdits… faute de moyens suffisants. Cela dit, l’auteur ne se limite pas aux établissements possédant le ou les macarons du guide rouge, il répertorie également des restaurants, brasseries ou bistrots ouverts à toutes les bourses et faisant sans aucun doute partie intégrante de l’histoire de Bruxelles.

     

    Ce livre séduira un public très large : les gourmets, les amoureux de beaux décors, les amateurs de belle photographie, sans oublier monsieur et madame « tout le monde » à la recherche d’un lieu pittoresque pour y passer une soirée inoubliable… Voici donc le cadeau de Noël idéal, à la frontière du Beau livre, du guide de luxe et du livre de recettes.

     

    Restaurants, brasseries & bistrots bruxellois

    de Matthieu Flory, Clémentine Forissier & Valentine Vermeil ( photos )

    éditions EREME, 256 pages, 39,50 euros

    ISBN 2-91537-13-6

    Diffusion en Belgique : SDL Caravelle

     

  • Rémi Huppert

    Rémi Huppert est né en 1946 à Paris. Consultant en management depuis vingt ans, il se consacre parallèlement à la pratique du piano et à l’écriture. Le hasard des rencontres, la migration, le souffle musical et poétique constituent les principaux thèmes d’inspiration de l’auteur.

     

    Il est l'auteur de :

    Mourir à Grenade

    éditions du Petit Pavé

     

    Rémi Huppert a publié deux autres romans :

    L’ombre de Laure, éditions Denoël

    Le voyage à Leningrad, éditions Lattès

  • Claude Cailleau

    Claude Cailleau a été professeur de lettres dans la Sarthe puis dans le Maine-et-Loire, animateur d’ateliers littéraires en collège. Il a publié aux éditions Julliard un roman, « Stef et les goélands », couronné par l’Académie Française et dont les extraits ont paru dans l’anthologie « Océan d’Armorique » aux éditions Hachette. Depuis quelques années, il collabore à des revues auxquelles il donne poèmes, nouvelles et notes de lecture.

     

     

    Il est l'auteur de :

     

    Dans les pas de Pierre Reverdy

    éditions du Petit Pavé

     

     

  • J'ai découvert le poète... et l'homme Reverdy !

    Reverdy

     

     

    A l’énoncé du titre et de ce nom, peu connu pour ne pas dire inconnu, la crainte de devoir subir une biographie lourde et rébarbative m’envahit. Cependant, dès la première page, l’auteur rassure et l’on se plaît à découvrir l’artiste, l’homme qu’était Pierre Reverdy. On lit ce livre comme l’on se baigne dans les eaux transparentes de la mer Rouge. On se transporte par la pensée à l’aube du vingtième siècle, à l’époque où l’on déambulait dans Paris sans courir le risque de mourir écrasé à chaque carrefour, à l’époque où vivaient les Apollinaire, Picasso, Braque, Max Jacob et tant d’autres…

     

    Malgré son talent littéraire immense et reconnu, Reverdy n’en était pas moins un homme acariâtre, difficile à supporter, fruit il est vrai de parents au parcours atypique, semé d’embûches. Le poète se retira durant les trente-quatre dernières années de sa vie à l’ombre de l’abbaye de Solesmes, vivant totalement reclus en compagnie de son épouse, lui servant de garde-barrière, de vigile et d’exutoire pour passer ses colères.

     

    De son œuvre riche et abondante, les premières éditions imprimées à tirage limité doivent valoir leur pesant d’or sur le marché de l’art. N’avait-il pour amis une kyrielle de peintres illustres qui acceptaient d’illustrer ses ouvrages ? Bien sûr, ces livres-objets n’ont de valeur réelle que pour les amateurs éclairés. Après tout, peut-être le deviendrez-vous après avoir lu ce livre consacré au poète ?

     

     

    Dans les pas de Pierre Reverdy

    de Claude Cailleau

    Editions du petit pavé, 280 pages, 18,00 euros

    ISBN 2-914728-19-0

     

    note aux libraires : pour toute commande, veuillez contacter l'éditeur

    ( http://actu-livres.skynetblogs.be/post/3922042/editions-du-petit-pave )

  • Frederico Garcia Lorca

    Mourir
     

    « Tous les mille parfums émanant de ta bouche

    sont nuages d’odeur qui me tuent de douceur… »

     

    L’âme de Frederico Garcia Lorca, poète homosexuel assassiné en 1936, accompagne l’ensemble de ce roman.

     

    Enrique, le narrateur, nous plonge dans son enfance douloureuse et brisée par la folie meurtrière des franquistes. L’exode vers la France nous est décrit non sans force et émotion. Il nous fait découvrir sa ville, Grenade, son village natal, Viznar. Il nous fait part de ses relations privilégiées qu’il entretint jadis avec son plus brillant disciple : Juan. Il nous relate la mort d’une jeune muette qui lui causa bien des soucis et qui jeta le discrédit sur sa personne. Il nous conte aussi son amour pour une femme courageuse face à la méchanceté humaine.

     

    Le narrateur parfume son texte de soleil catalan, nous balade au travers des principales périodes de sa vie, sans oublier sa volonté de mourir à Grenade, la terre de ses ancêtres.

     

     

     

    Mourir à Grenade

    de Rémi Huppert

    Editions du petit pavé, 180 pages, 16,00 euros

    ISBN 2-914728-19-0

     

    note aux libraires : pour toute commande, veuillez contacter l'éditeur

    ( http://actu-livres.skynetblogs.be/post/3922042/editions-du-petit-pave )

  • Les éditions Diatéino publient des coups de coeur !

     

    diateino

     

     

     

     

    Diateino est une petite maison d’édition indépendante, créée fin 2002. Notre catalogue se construit autour de l’idée de progression – et, croyez-nous, nous avons nous–même évolué ! –    ( Diateino : « je progresse » en grec ) et d’épanouissement de soi-même, au plan personnel et professionnel.


    Ensuite, il y a l’humour, les femmes et nos jeunes que nous aimerions bien faire bouger.

    L’Europe, c’est un engagement personnel, car Claire Gautier et moi avons eu la chance d’être chargées de mission par nos universités respectives auprès de la Commission européenne à l’âge de 26 ans. Expérience déterminante !

    Tous les livres de Diateino sont des coups de cœur : éditer, c’est  mettre en valeur, faire connaître, mais c’est avant tout aimer la personnalité d’un auteur, son univers, et avoir envie de partager cette découverte. Pas de quota annuel de livres, Diateino prend son temps pour développer son catalogue.

     

     

     

     

    Editions Diateino

    57bis, boulevard Exelmans

    75016 PARIS

    Tél : 00 33 1 46 51 62 44 * Fax : 00 33 1 47 43 03 73

    diateino@wanadoo.fr

    responsable : Mme Dominique GIBERT

     

  • Génial !!!

    Cpourdevrai

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chaque jour, des bébés viennent au monde. En grandissant, ceux-ci nous émerveillent, nous, les adultes, par leur façon d’appréhender le monde et leurs paroles souvent surprenantes.

     

    La plupart d’entre nous avons oublié l’innocence et la naïveté qui jalonnent toute enfance. Nous avons tous cru au Père Noël, à Saint-Nicolas, au méchant Père Fouettard qui nous punit si nous ne sommes pas sages ou encore à la petite souris qui récompense la perte d’une dent. Quand avons-nous pris conscience que les bébés ne naissent pas dans les choux ?

     

    L’enfance, univers de jeux et d’insouciance mais aussi monde rempli de révélations et d’interrogations. Qui est Dieu ? Qu’est-ce que la mort ?  Qu’est-ce que l’amour ?

     

    L’auteure nous propose dans un langage simple une histoire imagée pleine d’humour. Destiné aux jeunes adolescents et aux adultes, cette histoire nous ramène, le temps d’un agréable intermède, à l’époque ( pas si éloignée finalement ) où nous étions petits…

     

    Ce « livre-coup de cœur » est inclassable. Ce n’est pas un livre pour enfant, ni un récit philosophique, ni de la poésie, ni une bande dessinée… Ce livre est un éclat de rire qu’il est bon de faire partager. Clémence GANDILLOT nous étale toute la fraîcheur de son enfance encore très proche.

     

    Voici, juste pour le plaisir, un court extrait :

    « Les filles, il faut que je vous raconte : une copine de la cousine d’une copine de ma sœur a fait l’amour. Eh bien ! il paraît qu’un garçon, quand il bande, ça peut atteindre un mètre ou deux.

     

    Vraiment, elles z’y connaissaient rien ces filles !

     

    Et puis j’ai regardé tout le monde, mais personne n’a rigolé.

     

    La catastrophe, c’était vrai ! »

     

    Laurence VANRIE

     

    C’est pour de vrai

    de Clémence GANDILLOT

    Editions diateino, 88 pages, 10,00 €

    ISBN 2-915142-18-1

     

    Diffusion en Belgique : Patrimoine sprl

  • Guy KAWASAKI

    Kawa
     

    Guy Kawasaki sait de quoi il parle. Il quitta sa position prestigieuse d'évangéliste du Macintosh chez Apple pour participer à la création de plusieurs start-ups. Aujourd'hui, il aide ceux dont l'objectif est de "rapprocher l'avenir" comme dirigeant de Garage Technology Venture, une société de capital-risque pour jeunes entreprises, ainsi qu'en inspirant et guidant les milliers d'entrepreneurs qui se pressent aux conférences qu'il donne dans le monde entier. Ses start-up  « suprêmes » : Nic, Noah, Nohemi et Nate, ses quatre enfants.
    Son blog :
    blog.guykawasaki.com.

     

    Il est l'auteur de :

    L’art de se lancer

    Editions diateino, 296 pages, 22,00 €

    ISBN 2-915142-16-5

     

  • COUP DE COEUR !!!

    Deliège%20photo%20d%27époque

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Raconter ce voyage, ce fut peut-être pour moi une manière de le garder intact en moi, mais aussi de le partager avec d’autres qui se demandent ce que, diantre, nous avons bien pu aller faire si loin. « Rien » est la réponse qui s’impose. Néanmoins, ce voyage marqua pour moi la fin de mon enfance, une espèce de rite de passage qui devait me mener vers l’âge adulte et c’est pour cela qu’il fut en quelque sorte un voyage vers nulle part, c’est-à-dire vers moi-même. »

     

    C’est en ces termes que l’auteur définit son premier voyage initiatique. Il nous emmène, non sans humour, au travers de territoires arides, de villes sales aux gens sales, de parcours chaotiques en train ou en camion, tout en logeant dans des hôtels miteux. Le voyage pour Katmandou au Népal, passant obligatoirement par l’Iran, l’Afghanistan et l’Inde, avait pour « excuse-bidon » la quête d’un plant de rhododendron, indispensable pour conquérir le cœur d’une belle prénommée Marieke. Mais l’objectif réel n’était-il pas autre, plus subtil ? Le jeune Robert, accompagné d’un Bernard bayant aux corneilles, y recherchait avant tout sa propre identité tout en se forgeant ce qui deviendrait sa maturité future.

     

    Livre de voyage, livre philosophique, livre-plaisir que l’on dévore à la vitesse d’un TGV se foutant pas mal des paysages traversés, livre de proximité car ce jeune « soixante-huitard » ressemble furieusement à n’importe quel jeune de quelque époque que ce soit. La révolte. Le rejet de toute modernité, de toute hiérarchie. La haine de l’argent. L’insouciance. L’incompréhension. Le mysticisme. Voilà bien des similitudes, bien des pensées communes à toutes les jeunes générations.

     

    Voyage à nowhere

    Itinerrances orientales - 1973

    de Robert Deliège

    Téraèdre publishing, 128 pages, 13,50 euros

    ISBN : 2-912868-32-7

     

    Diffusion : UD

  • Robert DELIEGE

    RD

     

    Robert Deliège est professeur d’ethnologie et d’Histoire de l’Inde à l’Université de Louvain-la-Neuve. Auteur de nombreux ouvrages savants, il est membre de l’Académie royale de Belgique.

     

    Il est l'auteur de :

    Voyage à nowhere

    Itinerrances orientales - 1973

    Téraèdre publishing 

  • EDITIS : le dauphin

    INTERFORUM - EDITIS, c’est :

                                                                                        

    -          un poids lourd de l'édition francophone né en Janvier 2004 de la fusion entre le groupe Vivendi Universal et Lagardère,

    -          un chiffre d’affaires passé de 717 millions d’euros en 2004 à 776 millions d’euros pour l’année 2005,

    -          2300 collaborateurs et employés à travers le monde,

    -          le contrôle total des sociétés suivantes : Bookpole, Bordas, CLE International enCLAVE, ELE, Comptoir du Livre, éditions First, First Interactive, Hemma, Lipokili, Langue au chat, Interforum, La Découverte, Le cherche midi éditeur, Les Dictionnaires Le Robert, Nathan, Syros, Perrin, Place des éditeurs, Acropole, Belfond, fitway publishing, Hors Collection, Le Pré aux Clercs, Lonely Planet, Omnibus, Presses de la Cité, Solar, Plon, Presses de la Renaissance, Retz, Robert Laffont, NiL, Julliard, Seghers, SEJER, SOGEDIF, Univers Poche , 10/18, Fleuve Noir, Kurokawa, Langues Pour Tous, Pocket, Pocket Jeunesse, XO Editions, Oh ! Editions

     

    Plus vorace qu'Hachette en France ( en un an, EDITIS s'est emparé de XO, du Cherche Midi et de First ), EDITIS ne compte pas s'arrêter là. La prochaine proie serait-elle basée rue Jacob ou rue Sébastien-Bottin ?

  • Les clés du businessman

    artdeselancer
     
     

    Qui n’a pas rêvé un jour chapeauter une multinationale, être dans la peau de Largo Winch, de Bill Gates ou de Steve Jobs, voyager en jet privé, fendre les éternels bouchons en limousine précédée de deux motards de la police, travailler dans un bureau de 150 m² au sommet d’un gratte-ciel, s’évader le temps d’un week-end à Ibiza histoire de fuir notre temps gris et pluvieux ? Qui ? Personne.

     

    Mais avant de pouvoir profiter des fruits du pouvoir, il faut planter la graine qui donnera l’arbre. Il faut l’arroser, le préserver des multiples prédateurs, et se passer de fruits pendant plusieurs années.

     

    Certains réussissent à force d’expériences ( lisez « d’échecs » ), à force de courage, d’abnégation, de résistance au sommeil ou, plus rarement, grâce à une veine de cocu.

     

    Ce livre est avant tout un guide, une somme de conseils donnés par un grand homme d’affaires connu de tous dans le milieu de l’informatique. Guy Kawasaki nous enseigne l’art de se lancer, de recruter, de démarrer sans argent, de rédiger un business plan, de lever des fonds, etc…

     

    Utile voire indispensable pour tout entrepreneur, ce guide sort de la norme, à l’instar de son auteur, l'un des premiers évangélistes du Macintosh…

     

    L’art de se lancer

    de Guy Kawasaki

    Editions diateino, 296 pages, 22,00 €

    ISBN 2-915142-16-5

     

    Diffusion en Belgique : Patrimoine sprl

  • Guide des foires et salons.

    Safelivre

     

     

    Nouvelle édition prévue en 2006 !

     

    Le Guide des Salons et des Fêtes du Livre (en abrégé Safêlivre) concerne tous ceux qui s'intéressent au Livre et à l'Édition. Le Guide des Salons et des Fêtes du Livre (en abrégé Safêlivre) informe sur 430 Salons, Festivals, Fêtes ou Rencontres qui ont le livre pour objet. Il consacre à 360 manifestations une fiche complète de données pratiques et critiques et fournit des listes détaillées sur 50 salons en France et à l'étranger, sur 20 organismes proposant une activité régulière. Outre les coordonnées de l'organisateur, vous engloberez d'un seul coup d'œil le lieu, la période et la durée de la manifestation. Vous saurez aussitôt combien elle a compté de participants l'année précédente, combien de visiteurs, si les stands ou l'entrée étaient payants. Safêlivre vous dit ensuite si la manifestation est ouverte à tous ou si elle est réservée à certains participants. Vous connaîtrez la liste de ses activités, animations et prix décernés. Pour en savoir plus, vous " éplucherez " l'objectif assigné par les organisateurs, les dates et les modalités de sa prochaine tenue.

     

    Safêlivre est un guide indispensable aux responsables de structures éditoriales dynamiques, aux auteurs et à tous ceux qui souhaitent aller au devant de leur(s) public(s) ! Grâce à ses nombreux index (par noms, genres, départements, dates, importance ou selon les types de prix décernés), Safêlivre constitue un puissant outil de recherche et de décision.

     

    plus d'infos sur www.loieplate.com

     

  • CALCRE

    150q

     

    Comment démarcher les éditeurs, préparer son tapuscrit, négocier un contrat, obtenir un à-valoir, placer une traduction, corriger des épreuves, protéger un texte, se faire attribuer un ISBN, chiffrer les coûts de l’impression numérique, détecter un contrat suspect, publier sous pseudonyme, diffuser une œuvre sur le net… ?

    En 150 articles et 240 pages, ce guide arme les auteurs de stratégies concrètes pour affronter le droit, les contrats et les pratiques de l’édition.

    Qu’il soit romancier, poète, journaliste, traducteur…, le « chercheur d’éditeur » trouvera ici toutes les clefs pour mener à bien un projet réaliste.

     

    plus d'infos sur www.loieplate.com

     

     

  • Du féminin...

    cover_femme_avertie

     

     

    Le clan du Léopard Masqué, composé d’auteurs n’ayant pas froid aux yeux, a décidé de frapper fort. Cette nouvelle maison d’édition basée dans le XIVème arrondissement, à deux pâtés de maisons de la rue Huyghens ( siège d’Albin Michel ), axe sa politique éditoriale sur l’humour… tous les types d’humour, car la lecture n’est-elle pas également et avant tout un amusement ? Pas question de se prendre la tête, de ne publier que des nonagénaires issus de l’Académie Française dont on ne comprend qu’une phrase sur deux, ou encore de toiser la piétaille de petits auteurs avachi sur son socle éditorial.

     

    Non, restons simples, restons zen. Michèle Clary nous propose une série de tranches de vie, plus savoureuses les unes que les autres, où toute femme s’y retrouvera forcément. Certains chapitres valent vraiment le détour, comme par exemple celui de la belle-mère, ou celui de la rencontre d’un saxophoniste au désordre inné, ou encore celui nous contant les avantages du célibat au féminin. L’auteure n’épargne personne, y compris elle-même, mais jamais sans dérision…

     

    Ce livre se déguste comme un menu gastronomique, lentement, chapitre après chapitre… Et si l’on vous surprend à rire tout(e) seul(e) dans le métro, le livre à la main, soyez rassuré(e) car le rire est bénéfique pour la santé.

     

     

    Une femme avertie… n’en vaut pas toujours deux

    de Michèle Clary

    Editions du Léopard Masqué, 176 pages, 13,80 euros

    ISBN 2-35049-006-8

     

    Diffusion en Belgique : SDL Caravelle

  • Le premier des géants en quelques chiffres

    HACHETTE Livre

     

    c’est :

     

    -          un chiffre d’affaires qui est passé de 841 millions d’euros en 2001 à un milliard 644 millions d’euros pour l’année 2005,

    -          155 millions de livres vendus pour la seule année 2005,

    -          6435 collaborateurs et employés à travers le monde,

    -          environ dix mille nouveautés publiées chaque année,

    -          le contrôle total des maisons d’édition suivantes : Anaya, Bounty, Brimax, Bruno, Calmann-lévy, Cassel & Co, Chambers, Conran, Dessain et Tolra, Deux Coqs d’Or, Didier, Didier Jeunesse, Edelsa, EDICEF, éditions 1, éditions du Chêne, E/P/A, Fayard, Gautier Languereau, Grasset, Hachette, Hamlyn, Harlequin, Harrap’s, Hatier, Hazan, Hodder Headline, Istra, JC Lattès, Larousse, Le Livre de Poche, Le Masque, Livre de Paris, Marabout, Mega Ediciones, Mille et Une nuits, Mitchell Beazley, Octopus, Orion, Pauvert, Rageot éditeur, Salvat editores, Stock, The Watts Group, Vox, Wiedza i Zycie.

     

    HACHETTE Filipacchi Médias

     

    c’est :

     

    -          une filiale de Lagardère médias ( CA 2005 : 7,9 milliards d’euros ), elle-même filiale de Lagardère SCA ( 13 milliards d’euros, dont 5,1 pour EADS ),

    -          le n°1 mondial en presse magazine,

    -          un chiffre d’affaires de un milliard 860 millions d’euros en 2005,

    -          le contrôle total des magazines suivants ( liste non exhaustive ): Télé 7 jours, TV Hebdo, Paris Match, Elle, Pariscope, Parents, France Dimanche, Ici Paris, Première, Photo, Maximal, Jeune et Jolie, L’Echo des Savanes, Action Auto Moto, Public, Le Journal de la Maison, Mon Jardin et ma Maison, Campagne décoration, Match du Monde, Entrevue, Choc, Guts, Infobébés, Infocrèche, Le Journal de Mickey, Bambi, Picsou Magazine, Version Fémina, Top Famille Santé,

    -          le contrôle total des quotidiens suivants : La Provence, groupe Nice Matin, Le Journal du dimanche

    -          le contrôle partiel des titres suivants : Psychologies magazine ( 49 % ), Marie Claire ( 42 % ), groupe Amaury ( 25 % ), L’Alsace ( 20 % ), Le Monde ( 15 % ), Le Midi Libre ( 10 % )

     

    sans oublier : les Relay, les Virgin Megastores, CANAL +, EADS ( société Européenne de l'Aéronautique, de la Défense et de l'Espace )...

     

    N'oublions pas que le pouvoir passe forcément par le contrôle des médias. Il n'est plus utile de prendre la Bastille pour réussir une révolution...

     

  • le coup de gueule d'une petite éditrice

    Les petits éditeurs font de la résistance

     

    A qui faisons-nous peur, nous qui essuyons souvent la colère des petits libraires, inondés par les flots des livres mis en place « à l’office » par les grands éditeurs, flots qui les laissent exsangues et découragés.

     

    Nous avons de plus en plus de difficultés à mettre en place nos livres dans ces librairies (cela va de l'impossibilité d'obtenir un rendez-vous, au dédain, en passant par la case humour douteux -". Nous ne vendons plus de livres; nous avons été rachetés par une banque, désormais, nous vendrons des crayons (sic - une librairie bien connue de Vincennes)." Certains libraires (peu) font encore preuve de curiosité et nous accueillent avec bienveillance, heureusement.

     

    Mettre en place, mais aussi nous faire payer nos factures, après de multiples relances, car les gros fournisseurs passent à l’évidence avant nous. Et ceci, même lorsque nous servons une commande d’un client en urgence… Combien de factures égarées ou oubliées ! Il y a tant de choses à dire…

     

    Curieusement, le soutien vient des grandes chaînes comme la FNAC, Virgin et Relay - filiales du groupe Hachette, il faut le souligner  -, Privat, sans qui nous aurions certainement arrêté notre activité, où nous arrivons à présenter nos livres sur table et où les libraires sont prêts à nous accompagner dans notre élan lorsque nos livres décollent.

     

    Que nous proposent le Syndicat national de l’édition et le Syndicat de la librairie française ? Une plateforme commune de distribution, Calibre, se bornant à assurer un rôle de transmission des commandes, sans prises de stocks, mais avec prélèvement d’une commission, non négligeable. A nous de transmettre les livres à la plateforme, au coup par coup et à nos frais. Qu’en résultera-t-il pour le lecteur ?  Des délais nettement plus importants pour traiter sa commande. Que fera le lecteur ? Il passera ses commandes sur les sites de ventes en ligne, où il est assuré de recevoir les livres sous 48 heures.

     

    Le débat est ouvert. Enfin, pas tant que cela. Car ce projet a été présenté par le SNE lors du dernier salon du livre et il semble qu’à ce stade, il était déjà ficelé. Devant le tollé général, il y a eu un semblant de consultation…

     

    Oui, nous souhaitons une structure commune de distribution, mais n’est-ce pas plutôt à nous de nous organiser entre nous ?  N'aimeriez-vous pas, vous les lecteurs, nous retrouver dans un "village" de petits éditeurs, à l'image de ce qui se fait lors de cette belle fête annuelle du Marché de la Poésie, place St Sulpice (non, non, il ne s'agit pas d'un parc d'espèces en voie de disparition, mais plutôt d'un vivier) ou au salon du livre, avec l'aide des Régions ?

     

    Et vous les libraires, viendriez-vous nous voir ? Seriez-vous prêt à ouvrir un compte "petits éditeurs", géré par un collectif et non par une structure à l'image de celle qui a déjà entraîné le dépôt de bilan d'un certain nombre d'entre nous il y a quelques années ?

     

    Ouvrons un peu le débat...

     

    Dominique Gibert, Les Editions Diateino