Enfin !

Il était temps. Et c’est finalement le Léopard Masqué ( Tolège éditions ) qui a eu la chance et le privilège de voir l’un de ses livres ( La Trace ) chroniqué par une rédactrice du… Figaro littéraire. Non, vous ne rêvez pas. Il est donc possible de s’infiltrer parmi les ogres et de dévorer leurs miettes. Pour vous faire une idée, je me suis amusé à relever les noms des maisons d’édition ayant obtenu une brève ou un article de fond dans le Figaro littéraire du jeudi 23 novembre 2006 :

Albin Michel, P.O.L. ( 2 x ), Mercure de France ( 2 x ), Grasset ( 2 x ), Ramsay, Actes Sud, Denoël, Gallimard ( 2 x ), Belfond, Métailié, éditions Léo Scheer, éditions Viviane Hamy, éditions du Rocher, Verdier, José Corti, éditions Soleb, Robert Laffont, France-Empire, éditions de Fallois, éditions Moulinsart, et enfin Tolège éditions.

 

Vous l’aurez compris : même si çà et là l’un ou l’autre éditeur indépendant parvient à se glisser parmi le gratin de l’édition parisienne, propriété à 90% de grands groupes, cela reste une performance.

 

Espérons que ce coup de chance sera le déclencheur d’une ouverture de la presse dite « noble », mais rien n’est moins sûr.

 

Bravo à Tolège et longue vie à sa Trace   

Les commentaires sont fermés.